Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rechercher : Nucéra

Nucéra Louis

cyclotourismeMes rayons de soleil

Auteur : Louis Nucéra

 

Refaire le parcours du Tour de France 1949 (4813 km) gagné par un être de tragédie qui fascine Curzio Malaparte et Dino Buzzati : Coppi.
Le matin, Louis Nucéra, par les plaines et les cols, roulait ; l’après-midi, il marchait dans les villes, conquis plutôt que conquérant. Là, c’est le Normand qui sait parler aux oiseaux ; plus loin, le clochard toulousain, monarque de la pose, qui mêle rugby et troubadours d’antan ; ailleurs, les estaminets de Bruxelles où fleurissent des expressions semblables à celle-ci : « tout homme à droit à vingt-quatre heures de liberté par jour ».
« Faire route dans un beau pays, voilà de toutes les manières de vivre celle qui est le plus à mon goût. Sans compter la santé qui s’affermit, l’humeur qui s’égaye », écrivait Jean-Jacques Rousseau. Nucéra pourrait dire de même. Reportage, regard, souvenir émerveillé des géants de la route, poème lyrique à la France, Mes rayons de soleil est une odyssée sereine où bat un cœur pour quelques jours accordé à l’air du temps nourricier.

Louis Nucéra est décédé à l’âge de soixante-douze ans, fauché par une voiture alors qu’il se promenait à vélo dans l’arrière-pays niçois.

 

1987 - 288 pages - Éditions Grasset

Prix : 17 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

Lire la suite

22/12/2008 | Lien permanent

Nucéra Louis

Roi René-couverture.jpgLe Roi René
La passion du vélo

Auteur : Louis Nucéra

 

René Vietto : un nom inscrit en lettres de feu dans la légende du cyclisme. Le héros des Tours de France 1934, 1939, 1947 bouleversa le public en se sacrifiant pour son « leader » Antonin Magne. Au-delà de cette figure pittoresque, Louis Nucéra revient à la source de sa passion pour ce sport qui a inspiré tant d'écrivains, de Tolstoï à Blondin.
Après son grand succès Mes rayons de soleil, récit de son Tour de France en solitaire couronné par le grand prix de la Littérature sportive, il parle des ces rois des cols et du bitume pour lesquels le vélo est affaire de souffrance, de dépassement de soi, de volupté suprême. Il évoque aussi son enfance, son premier vieux clou , et l'alliance en lui du cycliste et du styliste.
Voici donc de nouveau disponible ce Roi René que réclamaient les amoureux de la « petite reine », dans une édition augmentée de quelques nouveaux rayons de soleil.
Les champions d'autrefois y revivent. La passion du vélo et de la nature s'y entendent. Et aussi, cette mélodie unique, qui allie le goût de la nostalgie, la connaissance exacte d'un sport et l'équilibre parfait d'une écriture.

 

1996126 pagesLe Comptoir Éditions

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog Roi René1976-couverture.jpg

 

La première version de ce texte est parue en 1976 chez Sagittaire.
Il est actuellement disponible au format poche aux Éditions de La Table Ronde.

Sur Louis Nucéra, voir la biographie d'André Asséo, Louis Nucéra l'homme passion, présentée sur ce blog.

Lire la suite

10/02/2020 | Lien permanent

Asséo André

Asséo-couverture.jpgLouis Nucéra
L'homme-passion

Auteur : André Asséo

 

L'aventure intérieure que Louis Nucéra a vécu vaut mille voyages à travers le monde. Cet amoureux de Nice, employé de banque dès l'âge de quatorze ans, ne cessa de lire, de travailler et d'écrire. Son savoir, allié à un rare sens de l'amitié, fit de lui le compagnon fidèle de Kessel, Brassens, Boudard, Cioran, Moretti, Cocteau. Ses passions furent multiples, à commencer par l'amour qu'il porta à sa mère, puis à Suzanne son épouse. Il adora la compagnie des chats. Il connut les routes de France qu'il parcourut à vélo. Son immense culture, son amour pour les petites gens que les autres ignorent, sa dignité mêlée de pudeur, firent de lui un auteur récompensé notamment par le Grand Prix de l'Académie française et l'Interallié. Avenue des Diables Bleus, Chemin de la lanterne et une vingtaine d'autres ouvrages ont illustré une vie brutalement interrompue en août 2000 par un chauffard désireux de gagner quelques minutes sur l'éternité. André Asséo raconte avec chaleur et passion la vie et l’œuvre de son ami Louis Nucéra.

 

2006140 pages Éditions du Rocher

Prix : 18,30 €

De Louis Nucéra, nous recommandons chaleureusement « Mes rayons de soleil » présenté sur ce blog.

Le site « Le petit braquet » a consacré un très beau Coup de chapeau à Louis Nucéra.

Lire la suite

07/02/2020 | Lien permanent

Schmitt Maxime

Vélo-couverture.jpgVélo volé

Auteur : Maxime Schmitt

 

«Je brûle mes ailes. Un agriculteur enflamme son champ de blé. La colline, réputée pour ses vieux ceps, s'embrase des deux côtés de la route.
Dans le feu roulant, je carbure avec la rapidité d'un tigre entre des cerceaux d'acrobate. Pas question de me lignifier !
Dans la tranchée, mes roues font un bruit de succion sur le goudron qui fond. Je suis une étincelle, mes muscles et ma poitrine dans l'état inflammatoire, mais tant que mon cœur battra, je vivra.
Les coureurs ne perdent pas de temps à dire correctement infarctus, ils prononcent infractus. Comme eux, je pense avec mes jambes.»

 

2006174 pagesGallimard, l'Arpenteur

Prix : 19,30 €

 

Ce livre a obtenu le Prix Louis Nucéra en 2007.

Lire la suite

16/05/2020 | Lien permanent

Bernard Michel

Bernard-couverture.jpgMes Tours de France

Auteur : Michel Bernard
Préface : Louis Nucéra

 

« Mes Tours de France est le premier livre de Michel Bernard.
Il nous tend ses pages comme un ami nous tend ses bras. On s'y régale.
Il y a les souvenirs. Il y a quelques espérances personnelles jetées aux orties dans la bonne humeur. Il y a du plein-vent, d'enivrantes odeurs, du grand soleil. Il y a le goût des choses simples. Il y a le vélo et les regards mystiques dont on l'entoure. Il y a les coureurs cyclistes, ces êtres de chair et de sang qui brillent comme des astres. Il y a la langue d'un vrai écrivain.
Sa sensibilité. La beauté, çà et là, emporte quelques victoires. »
Louis Nucera

 

2014160 pages Gallimard, La petite vermillon

Prix : 7,10 €

Lire la suite

01/02/2021 | Lien permanent

Mondon Bernard

TdF-Ventoux-couverture.jpeg

Les grandes heures du Tour de France au Ventoux

Auteur : Bernard Mondon
Préface : Louis Nucéra

 

« L'étape qui subit la personnification la plus forte, c'est l'étape du Mont Ventoux. le Ventoux est un dieu du mal, auquel il faut sacrifier. Véritable despote des cyclistes, il ne pardonne jamais aux faibles. » Roland Barthes.
Le Tour a découvert le Ventoux en 1951 et depuis 1958 l'a choisit 8 fois comme arrivé d'étape. Ce livre abondamment illustré raconte les drames et les exploits qui se sont déroulé sur ce champs de bataille hors norme ou on souffert les plus légendaire coureurs.
Le 14 juillet 2013, le bouquet final de la plus longue étape du 100e Tour de France se jouera au sommet du Mont Ventoux.

 

2003112 pagesÉditions Équinoxe

Prix : 16 €

 

Une nouvelle édition revue et augmentée a été publiée en 2009.

Lire la suite

14/11/2020 | Lien permanent

Pellos René

Pellos-couverture.jpgLes héros du Tour 1903/1953

Auteur : René Pellos
Préface : Louis Nucéra

 

La télévision c'est bien, mais, en dépit de l'habileté des cameramen motocyclistes, l'effort et la peine des coureurs ne parviendront jamais complètement jusqu'à nos récepteurs. La caméra manque de tendresse. Elle en a mille fois moins que le crayon le plus dur. Celui de René Pellos est à la fois tendre et précis, affûté et généreux.
Il ne nous offre pas des instantanés d'hier, mais la mémoire d'un demi-siècle d'épopée. Cet album rend un double hommage. Aux héros du Tour et à leur chantre.

 

198096 pagesQuintette

 

Sur René Pellos, voir la fiche Wikipédia dédiée.

Lire également de cet auteur « Les Pieds Nickelés au Tour de France » présenté sur ce blog.

Lire la suite

30/01/2021 | Lien permanent

Giraud Hélène

Le goût du vélo-couverture.JPGLe goût du vélo

Textes choisis et présentés par Hélène Giraud

 

Au XIXe  Siècle, la bicyclette constitue une révolution et bouscule les conservatismes. Moyen de locomotion, et parfois d’émancipation, elle devient aussi un sport. Le Tour de France, créé en 1903, attire les plus grandes plumes : le vélo se répand dans les classes populaires, qui voient leur quotidien transcendé dans les aventures de « Coppi le charcutier » ou du « mitron Bobet ».

Aujourd’hui, le vélo n’est plus réservé aux dimanches, aux campagnes ou aux athlètes : il est de plus en plus présent dans les villes. On le pare de nouvelles vertus : il rime avec sobriété, autonomie, responsabilité, convivialité.

Balade en compagnie d’Émile Zola, Maurice Leblanc, Jules Romains, Louis Nucéra, Pierre Sansot, Philippe Delerm, Érik Orsenna, Odon Vallet, Alphonse Allais, Jerome K. Jerome, Alfred Jarry, René Fallet, Albert Londres, Antoine Blondin, Paul Fournet, Éric Fottorino et bien d’autres...

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Hélène Giraud, dans ce petit ouvrage, nous ouvre les portes de son panthéon littéraire cycliste. En quatre chapitres et trente chroniques, elle nous présente tous les aspects de la bicyclette à travers les XIXe et XXe siècles et des auteurs plus ou moins connus. À côté des grands classiques (Leblanc, Jarry, Nucéra, Ruffier pour n'en citer que quelques-uns), le lecteur pourra faire connaissance avec des textes plus spécialisés, la plupart disponibles grâce à de judicieuses rééditions et visibles sur ce blog, comme O'Followell ou De Amicis (tous deux hautement recommandables). Chaque texte bénéficie d'une petite note critique permettant de situer son auteur et son rapport à la bicyclette.
Le format poche du livre en fait un compagnon idéal lors d'un court voyage à bicyclette mais le lecteur plus exigeant lui ajoutera l'indispensable anthologie d'Edward Nye « À bicyclette »  parue en 2000 aux éditions Sortilèges ou encore les « Dernières pédalées » de Christian Le Goff en 2011 et pourquoi pas le sympathique petit fascicule de Piet Hein Hilarides de 1989 « La bicyclette dans la littérature française ».

 

Première parution en 2012Le goût du vélo-couverture2012.jpg

2017 - 128 pages - Mercure de France

Prix : 8 €

 

La couverture de la première édition

 

Hélène Giraud est également co-auteure du livre "Le Vélo pour les Nuls" paru en 2014.

 

 

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

Lire la suite

23/06/2017 | Lien permanent

Turine Roger Pierre

Vélo et Ventoux-couverture.jpgVélo et Ventoux

Auteur : Roger Pierre Turine
Dessins : Ernest Pignon-Ernest

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER
Dans le Panthéon des lieux cyclistes, il est incontestable que le Mont Ventoux occupe une place de tout premier choix et que sa mythologie n'a pas fini de fasciner, cyclistes, écrivains, artistes de tout ordre. Peut-être parce que le gravir, comme l'écrit amoureusement l'auteur en conclusion de sa petite et sommaire histoire du Géant de Provence, c'est confier une réalité à nos rêves !
Sans oublier Pétrarque qui, en 1336, gravit à pied le sommet mythique, Roger Pierre Turine - fin connaisseur des histoires de la bicyclette, comme en atteste son « Le vélo à la bouche  » - va à la rencontre de la légende, à travers l'évocation de l'ascension cycliste du plasticien Ernest Pignon-Ernest - auteur des dessins originaux de cet ouvrage très soigné, -, et de celles des plus grands champions cyclistes à l'occasion du passage du Tour de France, mettant également sa plume au service de son propre souvenir d'une certaine journée de 1974, dans un beau récit épique et palpitant.
Louis Nucéra est régulièrement convoqué dans ces lignes ainsi que Bernard Mondon, auteur d'un indispensable « Les grandes heures du Tour de France au Ventoux » , complétant ainsi un passionnant portrait de ce sommet hors norme.

 

202156 pagesÉditions Tandem, collection Alentours

Prix : 15 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

Lire la suite

08/10/2021 | Lien permanent

Cormier Jean - de Lassus Symbad

Blondin-couverture.jpgBlondin

Auteurs : Jean Cormier et Symbad de Lassus

 

« L'homme descend du songe » a assuré Antoine Blondin, hussard à la plume acérée.
Personnage étonnant, déroutant et fantasque, il est l'auteur de 5 romans dont le plus célèbre, Un singe en hiver, lui aura permis de passer à la postérité via l'adaptation cinématographique d'Henri Verneuil, avec un Gabin plus touchant que jamais et un Belmondo à l'aube de sa carrière.
Antoine Blondin s'est également taillé sa réputation d'écrivain génial sur les routes du Tour de France, qu'il a couvert 27 fois pour L'Equipe de 1954 à 1982, ouvrant la voie à la littérature sportive du XXe siècle.
Prince du calembour, il reste pour beaucoup de « maîtres et maîtresses d'école » un exemple à montrer aux élèves. Le style Blondin est unique.
25 ans après sa mort, ses proches, famille, amis et admirateurs se sont réunis pour lui rendre un puissant et émouvant hommage. Parmi eux : Michel Déon, Bernard Pivot, Pierre Albaladéjo, André Boniface, Jean Gachassin, Jean-Pierre Rives, Raymond Poulidor, Jean Hatzfeld, Juliette Gréco et Jean-Paul Belmondo….

Jean Cormier, un des proches d'Antoine Blondin depuis les années soixante et Symbad de Lassus, le petit-fils de l'écrivain, ont rassemblé ces entretiens.

 

2016204 pagesÉditions du Rocher

Prix : 16,90 €

 

Ce livre a obtenu le prix Louis Nucéra 2018.

D'Antoine Blondin, lire également « Sur le Tour de France ».

Lire la suite

01/03/2018 | Lien permanent

Page : 1 2