Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rechercher : rapaud

RAPAUD Didier

cyclourismeLe temps de la vélocipédie (1876 – 1892)

ou l’inoubliable Jiel Laval

Auteur : Didier Rapaud

 

C’était le temps de la vélocipédie, du grand bi à l’apparition de la « reine bicyclette ». C’était le temps des courses d’Angers et des vélodromes éphémères.

C’était le temps des vélocemen, figure chic d’une société française en pleine mutation. C’était le temps des Terront, De Civry, Médinger, les « as » du temps jadis.

Mais c’était aussi un homme, Joseph Louis Laval dit Jiel Laval, champion héroïque, coureur inoubliable mais effacé de la mémoire collective. Et pourtant ! Véritable apôtre de la vélocipédie, sa carrière, de 1876 à 1892, fut belle et ses performances dans les premiers Bordeaux-Paris (5e et 1er Français) et Paris-Brest-Paris (2e) de réels exploits.

Mais bien plus qu’un parcours sportif, il fut aussi constructeur de bicyclette et d’automobiles ; son itinéraire est un condensé d’une certaine France, celle de la naissance de la vélocipédie, de l’automobile et de l’aviation.

Cet ouvrage propose de redécouvrir la vie d’un vrai gentleman au destin extraordinaire et précurseur d’une longue lignée de champions français.

L’inoubliable Jiel Laval est mon sixième livre. La couverture sur papier vergé est faite à l’ancienne aux caractères de plomb en association avec le Moulin du Got.

Je fais revivre une époque aujourd’hui effacée de la mémoire collective avec pour fil conducteur la carrière de Jiel Laval originaire tout comme moi de Haute-Vienne.

 

2015 – 207 pagesAutoédition disponible auprès de l'auteur

Prix : 14 €

Lire la suite

19/02/2015 | Lien permanent

RAPAUD Didier

cyclourismeMaurice Garin cet étonnant forçat de la piste

ou la folle épreuve des 24 heures des Arts Libéraux des 2 et 3 février 1895

Auteur : Didier Rapaud

 

Longtemps décrié, le sport vélocipédique est devenu le sport roi de la fin du XIXe siècle. Les courses de grand fond sur piste connaissent leur âge d’or.

Annoncée à grand renfort de publicité, la course des 24 heures des Arts Libéraux des 2 et 3 février 1895 va faire date. Dans le nouveau vélodrome d’hiver où l’on peine à atteindre les 5°, les défaillances sont impressionnantes. Un coureur ? Buffel, en perd même provisoirement la vue. La résistance humaine a atteint ses limites et la presse de l’époque n’hésite pas crier au scandale.

Un homme, s’est pourtant distingué. Son nom, Maurice Garin. Encore inconnu du grand public, le futur lauréat en 1903 du premier Tour de France franchit en vainqueur la ligne d’arrivée d’une course épique annonciatrice du déclin des courses de grand fond sur piste.

Exténué, Maurice Garin a bien mérité le titre honorifique de « forçat de la piste ».

2012 – 93 pages – Autoédition disponible auprès de l'auteur

Prix : 9,50 €

Lire la suite

22/02/2015 | Lien permanent

RAPAUD Didier

cyclourismeL’incroyable épopée de Marseille-Paris 1902

ou l'avant premier Tour de France

Auteur : Didier Rapaud

 

938 kilomètres séparent Marseille de Paris, à courir d’une traite, malgré les tempêtes de neige qui menacent. Mais dès le départ, c’est le drame. Dans la nuit noire, le Belge Charles Kerff est tombé. Un filet de sang s’échappe de son visage. Il meurt à son arrivé à l’hôpital d’Aix-en-Provence. Son frère, également en course, n’apprendra le drame qu’à Paris.

Le premier livre sur la fabuleuse course qui décida Henri Desgrange à lancer le Tour de France.

Car c’est en 1902 que Lucien Lesna, champion héroïque, triomphe dans la seule édition de Marseille-Paris. Derrière, les dégâts sont considérables. Le deuxième, Muller, a sept heures de retard ! Le peloton n’existe lus, laminé par la tempête. Et Charles Kerff est mort, victime d’une terrible chute. « Jamais je n’ai autant souffert », confiera Lesna.

cyclourisme

 

Cependant, la foule l’acclame. C’est un délire. L’Auto-Vélo, le journal organisateur, vend plus de deux millions d’exemplaires en six jours. Comblé, Desgrange peut désormais relever son nouveau défi : la création du Tour de France.

 

2003 – 138 pages – Éditions Cristel.

Prix : 13€ 

Lire la suite

22/02/2015 | Lien permanent

RAPAUD Didier

cyclourismeLes bons mots vélocipédiques

Auteur : Didier Rapaud

Illustrations : Pascal Delage

Ce livre comporte 27 expressions cyclistes (manger la luzerne, avoir le compteur bloqué, faire l’avion, recharger la chaudière, flinguer, chasser la canette, tricoter, fumer la pipe, etc...) avec leur définition et toutes illustrées de caricatures de Pascal Delage, à l’exception de : “faire connaissance de l’homme au marteau “  illustrée par Pellos (j’ai pu obtenir un crédit photographique gratuit). Et mea culpa j’ai commis une erreur historique avec l’histoire des forçats de la route que j ‘ai rectifié avec la parution du livre sur Maurice Garin. Ceci étant, beaucoup de journalistes continuent à la faire.

Pour certaines expressions, j’y ai ajouté des exemples tirés de la légende des cycles.

1995- 79 pages – Autoédition disponible auprès de l'auteur.

Prix : 9,90 €

Lire la suite

22/02/2015 | Lien permanent

Rapaud Didier

Chroniques-couverture.jpgChroniques vélocipédiques

Numéro 1

Auteur : Didier Rapaud

 

L’histoire du cyclisme et du sport est inépuisable.

La découverte, le partage, tels sont les grands préceptes des Chroniques vélocipédiques appelées à avoir une suite. Des chroniques inédites, truffées d’histoires admirables, d’exploits incompris ou tout simplement passés inaperçus.

Ces chroniques resteront le fruit d’un travail personnel basé sur des choix intimes et subjectifs, des coups de cœur forcément arbitraires puisés dans la longue histoire cycliste.

Bienvenue dans l’univers du numéro 1 des Chroniques vélocipédiques consacrées à Bordeaux- Paris. La première partie est une étude du Derby de la Route 1911 et de la première photo aérienne prise lors d’une course cycliste. La deuxième partie est consacrée à une nouvelle d’André Reuze sur Bordeaux-Paris intitulé « Coude à coude » parue en 1933.

 

201781 pages + 13 illustrationsAutoédition disponible auprès de l'auteur

Prix : 11 € + frais de port

 Didier Rapaud a déjà publié plusieurs livres consacrés à l'histoire du cyclisme. Vous pouvez les retrouver sur ce blog en cliquant ici

Chroniques-dessin.jpg

 

 

 

 

Raymond Gid illustre « Coude à Coude », nouvelle d’ André Reuze.

 

Lire la suite

22/09/2017 | Lien permanent

Collectif

Poulidor-couverture.jpgAu tour de Poulidor

Ses amis racontent...

Auteur : Collectif

Illustrations de DÉRO

 

Extrait de la préface de Jean-Marie Leblanc

Bien qu'il ait fait l'objet de plusieurs ouvrages, qui n'ont rien laissé dans l'ombre de sa longue et belle carrière, c'eût été un oubli fâcheux – et même une faute de goût – que de ne pas profiter de cette année 2004 où, pour la première fois, le Tour de France visite Saint-Léonard-de-Noblat, pour rendre un nouvel hommage appuyé , écrit pour la postérité, au plus illustre de ses citoyens, Raymond Poulidor. Grâce en soit rendue à toute l'équipe qui en a pris l'initiative, et qui a fait appel à une belle brochette de « poulidoristes » dont les connaissances ne sont plus à dire, pas plus que la sympathie que leur inspire notre champion français, tellement emblématique . […]

 

Textes de : Daniel Pautrat, Émile Besson, Jacques Augendre, Serge Laget, Jean-Paul Brouchon, Sandrine Marcillaud-Authier, Jean-Paul Ollivier, Albert Bouvet, Jacques Marchand, Pierre Verdier, Claude Louis, Alain Rodet, Christine Riffaud, Martine Tandeau de Marsac.

 

200472 pagesÉditions du Moulin du Got

Prix : 10 €

 

Merci à Didier Rapaud pour cette découverte.

Lire la suite

04/11/2017 | Lien permanent

Page : 1