Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rechercher : Tissié

Tissié Philippe

Hygiène-couverture2.jpegL'hygiène du vélocipédiste

Auteur : Dr Philippe Tissié
Préface : Professeur Georges Morache

 

Extrait de la préface
[…] Le sport vélocipédique, regardé d'abord avec quelque dédain par les gens qui font profession d'être « sérieux », s'est imposé maintenant par les services qu'il rend tous les jours, par ceux qu'il est appelé à rendre. Il fait partie de cet ensemble de moyens à l'aide desquels nous poursuivons la culture physique de notre jeunesse, culture sans laquelle, j'ose le dire, le seul progrès intellectuel est incomplet, sinon parfois dangereux ; la vélocipédie est une des formes les plus ingénieuses de la gymnastique, mais elle y joint le mérite de s'exercer au dehors, de plonger le jeune homme dans le milieu aérien, de multiplier, par la vitesse de la course, la quantité d'oxygène dont il baignera ses poumons et qui viendra vivifier son sang et ses organes.

 

1888325 pagesOctave Doin éditeur

Ce livre est disponible en téléchargement sur Gallica, la bibliothèque numérique de la BNF.

Il y a eu une nouvelle édition en 1893 sous le titre «  Guide du vélocipédiste pour l'entraînement, la course et le tourisme... » chez le même éditeur.

 

Voir aussi « L’entraînement à l’usage des vélocipédistes, coureurs & touristes et des amateurs des sports athlétiques » de H. O. Duncan et L. Suberbie, livre dans lequel le Docteur Tissié est cité.

Lire la suite

30/11/2020 | Lien permanent

Duncan H.-O.et Suberbie L.

Duncan020.jpgL’entraînement
à l’usage des vélocipédistes, coureurs & touristes et des amateurs des sports athlétiques

Auteurs : H. O. Duncan et L. Suberbie

 

Le livre de MM. Ducan et Suberbie est exactement ce qu’il a la prétention d’être, c’est-à-dire un manuel d’entraînement dans lequel il est réservé une place prépondérante au plus moderne et à la fois au plus enthousiasmant de tous les sports, à la Vélocipédie. Il est écrit dans un style simple et agréable à la fois et rempli des renseignements les plus complets dont peut avoir besoin celui qui désire se soumettre à un cours sérieux d’entraînement.
On peut affirmer qu’aucun autre ouvrage original écrit en français ne traite le sujet aussi à fond ou d’une manière approchante.
L’importance morale et sociale de ce genre de sport est attestée par des centaines de membres du clergé à quelque confession qu’ils appartiennent, catholiques, protestants ou dissidents.Les hommes de l’art préconisent l’exercice modéré du vélocipède comme un agent thérapeutique de la plus haute valeur et j’en suis encore à chercher un seul exemple de ses effets nuisibles, lorsqu’il est pratiqué avec modération.
Le seul point sur lequel j’aie jamais rencontré de contradicteur médical sérieux est celui qui regarde sa convenance pour les femmes, lorsque le Dr Tissié de Bordeaux, fondant ses objections sur des considérations théoriques, critiquait la recommandation de cet exercice pour le beau sexe, en s’appuyant sur les résultats d’une expérience pratique étendue.Duncan 4024.jpg
Je suis heureux de pouvoir dire qu’à l’occasion d’une visite récente à Bordeaux, mon
estimable confrère reconnaissait avec moi que dans la pratique il n’avait point trouvé que les femmes souffrent en aucune manière de l’exercice modéré du vélocipède : cette conclusion nous mit entièrement d’accord .
Dr Oscar Jennings

 

1890 - 249 pages - R. Dalvy & Cie, Éditeurs

Lire la suite

27/09/2009 | Lien permanent

Page : 1