Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2022

Gravier Joël - Galimard Claude

Asie-vélo-couverture.jpgL’Asie à vélo

Auteurs : Joël Gravier – Claude Galimard

 

Au moment où finit notre vie professionnelle, nous avons décidé de commencer ce nouvel avenir par une aventure inoubliable.
Partir 126 jours, pour 5300 km et à vélo, à travers le Cambodge, le Laos, la Thaïlande et le Vietnam, était un défi qui peut paraître osé, et pourtant nous l’avons fait, alors que nous ne sommes ni des athlètes, ni des aventuriers…
Pendant ces 4 mois, nous avons rendu compte de notre voyage original sur un blog. C’est ce blog, nourri au fil des jours qui est retranscrit ici.

 

2022130 pagesAutoédition

Prix : 30 €

Livre disponible sur Calaméo.

Il semblerait qu’il existe une version papier de ce récit mais nous ne disposons pas des éléments nécessaires pour la présenter.

18:10 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Asie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Ollivier Jean-Paul

TdF-roman-couverture.jpgLe Tour de France
Un beau roman, une belle histoire

Auteur : Jean-Paul Ollivier

 

Commentateur du Tour de France durant plus de quarante ans, Jean-Paul Ollivier en est devenu l’historien incontesté.
Intarissable et passionné, « Paulo la Science » livre ici le meilleur de ses Tours dans une sorte d’almanach cyclo-culturel qui permet de voyager dans l’Hexagone au rythme des coureurs, mais aussi des souvenirs personnels de l’auteur.
Le Tour de France constitue une épopée riche de joies, de drames, d’imprévus, d’instants d’éternité ou de suspenses insoutenables. Les récits de Jean-Paul Ollivier magnifient les régions et mettent en valeur leur beauté tout autant que leurs mystères. Des grandes plaines de la Beauce jusqu’aux cols les plus escarpés, des petits villages de nos campagnes jusqu’aux majestueux Champs-Élysées, chaque paysage cache mille histoires…

 

2018330 pagesRobert Laffont

Prix : 20 €


Sur l'auteur et son abondante bibliographie, voir la fiche Wikipédia dédiée. Une sélection est également à voir sur notre blog.

18:07 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Jean-Paul Ollivier, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Lefèvre Géo

Lefèvre-couverture.jpgCeux que j’ai rencontrés
(en 60 ans de vie sportive)
Souvenirs et anecdotes

Auteur : Géo Lefèvre

 

Les mémoires de Géo Lefèvre (1887-1961), journaliste sportif français et à l'origine de l'idée du Tour de France. Il a suggéré l'idée du Tour lors d'une rencontre avec Henri Desgrange, rédacteur en chef du quotidien L'Auto comme moyen d'augmenter la diffusion. Desgrange a recruté Lefèvre du quotidien sportif rival, Le Vélo, pour travailler comme son correspondant rugby et cyclisme. Lefèvre pratiquait les deux sports mais préférait le cyclisme. Lorsque le tirage de L'Auto ne correspondait pas aux espoirs de ses bailleurs de fonds, Lefèvre était le plus jeune lors d'une conférence de crise tenue au premier étage des bureaux de L'Auto, rue Faubourg Montmartre à Paris. Il a déclaré dans des interviews ultérieures qu'il avait suggéré une course de six jours autour de la France uniquement parce qu'il ne trouvait rien d'autre à dire.
Desgrange a dit : « Si je comprends bien, petit Géo, vous proposez un Tour de France ». Le nom avait été utilisé auparavant, en particulier dans les courses automobiles, mais c'était la première fois qu'il était utilisé dans le cyclisme. Desgrange a emmené Lefèvre pour le déjeuner et le couple a discuté de l'idée autour d'un café. Ce n'est que lorsque le comptable du journal, Victor Goddet, a déclaré qu'il mettrait les fonds de l'entreprise dans le stratagème que Desgrange a accepté l'idée. Il n'y croit pourtant pas si fort, car il s'éloigne du premier Tour en 1903 et nomme Lefèvre directeur de piste et juge au départ et à l'arrivée, suite à la course en train, ratant l'arrivée à Lyon.

 

196280 pagesÉditions S.O.S.P

18:00 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Autobiographie, Sport cycliste, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

21/05/2022

Caël Arnaud

Caël-couverture.jpgMon Ventoux

Auteur : Arnaud Caël
Préface : Bernard Thévenet

 

Comme des milliers de cyclotouristes chaque année, un Lorrain de 35 ans se lance le défi de grimper le mont Ventoux.
À elle seule, la petite histoire d’Arnaud Caël, de son entraînement à l’ascension tant redoutée, ferait déjà un roman palpitant. Or elle va croiser la grande Histoire : celle des forçats de la route, des coureurs du Tour de France.
Possédé par son mythique sujet, notre journaliste de métier veut en percer tous les mystères. Il retrouve les fantômes de Bobet, Kübler, Pantani, mais aussi un Thévenet qui nous gratifie d’un récit sensationnel. Il interroge le recordman des montées du Géant de Provence, et c’est hallucinant. Il interviewe la fille de Tom Simpson, qui s’y écroula en 1967, et l’émotion nous étreint. Il exhume des chevauchées insoupçonnées, comme la première femme qui réalisa l’exploit. C’était en 1903…
Récit d’une conquête à bicyclette, épopée patrimoniale, Mon Ventoux fera vibrer tous les amoureux de l’effort, du panache et de la France du Tour.

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER
D’emblée, Arnaud nous avertit : « certains passages de cette aventure souffrent d’une très légère exagération ».
L’aventure : escalader le Mont Ventoux pour rester fidèle à une promesse faite… accoudé au comptoir !
L’exagération : comment faire autrement, tant cette ascension est propice à la démesure, à tous les excès, aux fantasmes cyclistes les plus fous ?
N’y a-t-il pas une confrérie qui regroupe celles et ceux qui ont gravi trois, voire quatre fois en vingt-quatre heures le Géant de Provence par autant de faces ?
Le Mont n’a-t-il pas été gravi dès 1901 par Vélocio puis, deux ans plus tard, en compagnie de Marthe Hesse, la première femme à avoir vaincu le Tourmalet ?
Les derniers kilomètres côté Bédouin ne s’ornent-ils pas de stèles rappelant la disparition de Tom Simpson ou du Gaulois ?
Et que dire de Pétrarque qui, à pied, gagna avec ses compagnons le sommet décrit comme « une masse de terre et de roches escarpés, presque inaccessible » ? Si la bicyclette avait été inventée, nul doute qu’il serait devenu le premier « cinglé du Ventoux ».
Tout cela, et bien d’autres anecdotes et faits de haute tenue cycliste, l’auteur nous le raconte à la faveur de sa propre progression, « il faut avancer. Grappiller chaque mètre. Absorber le bitume dans l’attente d’une trêve éphémère. Mais illusoire ».
Un petit livre qui se lit en bien moins de temps qu’il ne faut pour se rendre là-haut et qui ravira toutes celles et tous ceux qui ont déjà transpiré sur les pentes surchauffées du Mont Chauve et donnera sûrement aux autres envie de s’y frotter.
Un régal, à savourer devant une bonne Chimay bleue.
Seule petite réserve : l’erreur orthographique sur le nom de Paul de Vivie.

 

202296 pagesAndersen

Prix : 9,90 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

Sur le Ventoux, voir également le recommandé "Vélo et Ventoux" de Roger Pierre Turine ainsi que quelques autres titres plus anciens présentés sur ce blog.

12:10 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Mont Ventoux | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

20/05/2022

Hurcombe Martin

Véloce-Sport-logo.jpg

Le Véloce-Sport et l’invention de la culture cycliste

Auteur : Martin Hurcombe

  

Publié entre 1885 et 1897, Le Véloce-Sport de Bordeaux faisait figure de chef de proue parmi les revues vélocipédiques françaises de la fin du XIXe siècle. En tant que la voix de l’Union Vélocipédique Française (UVF), cet hebdomadaire en devint par la suite son organe national officiel. Alors que certaines analyses de l’histoire du sport en France se sont penchées sur ce rapport avec l’UVF pour mieux comprendre l’évolution de cette dernière, on a plutôt négligé l’analyse des pratiques journalistiques chez Le Véloce-Sport.
Une lecture plus atten­tive de ce dernier offre le spectacle d’une culture sportive en voie de développement et illustre donc le rôle fondamental du journalisme sportif, ainsi que celui de ses lecteurs, dans la construc­tion de cette culture.
Notre analyse se portera sur la rubrique « À travers route » et sur les articles publiés sous celle-ci entre 1885 et 1889. À la différence de la plupart d’autres rubriques, « À travers route » encourage le lecteur-cycliste de devenir cycliste-écrivain en lui invitant de raconter ses périples à vélo ; elle permet donc de mieux comprendre la contribution du cycliste-écrivain à la conceptualisation et à la représentation de la vélocipédie ainsi qu’à une culture cycliste nationale en voie de développement.
Notre analyse se portera sur deux aspects de ce phénomène qu’on trouve dans les récits des écrivains-cyclistes : la représentation du temps et de l’espace traversés à vélo et l’élaboration du personnage qui les traverse (le véloceman). Écrire le cyclisme devient ainsi une façon d’afficher son appartenance à cette culture cycliste émergeante en France de l’époque tout en contribuant à sa construction et à son élaboration.

 

202112 pagesRevue « Sur le journalisme ».

Article disponible en ligne.

 

Le Véloce-Sport est disponible sur Gallica, la bibliothèque numérique de la BNF.

12:54 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Revue, Vélocipédie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

18/05/2022

Verhaeghe Jonas

Verhaeghe-couverture.jpgL'automne à vélo
2700 kms en Europe

Auteur : Jonas Verhaeghe

 

« Ce voyage, je le projetais sans trop d’attente. Avec l’envie de me laisser glisser. Glisser à travers les champs, à travers les villes, à travers les gens et leurs histoires. Comme un modeste hommage à une grand-mère moldave dont j’ai lu l’histoire il y a quelques années. J’ai voulu rejoindre les terres dont je suis, un peu, originaire. Pour y arriver, j’ai choisi d’enfourcher mon vélo. Prendre la route le long d’un fleuve, le suivre de sa source à la mer et ne pas se soucier du chemin.
Pourtant, un virus est passé par là, a rendu le monde méfiant et les frontières hostiles. Comment avancer quand on vous regarde de travers, quand les lieux de vie se ferment, quand on ne sait pas où on pourra aller demain? J’ai pris le pari d’y croire malgré tout, de suivre mon projet avec ardeur et humilité. À l’image du monde, mon vélo était boiteux et pourtant il m’a supporté presque trois mille kilomètres, affrontant les pépins mécaniques, la météo capricieuse et le parcours parfois chaotique. Avant Budapest, j’ai fait demi-tour face aux portes closes mais j’ai profité de chaque mètre parcouru, de chaque rencontre glanée, de chaque sourire offert.
À mon retour, j’ai voulu mettre des mots sur ce périple. Et y associer mes dessins, outils quotidiens pour imprimer les expériences vécues. J’espère pouvoir modestement faire profiter les potentiels lecteurs de ce bout d’évasion automnale et qui sait, inspirer d’autres voyages à venir.
Bonne lecture. »

 

202196 pagesAutoédition disponible auprès de l'auteur

Prix : 7 €

 

Hâtez-vous, il ne reste que 12 exemplaires...

10:09 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Cerviño Julián - Testuz Patrick

Romandie-couverture.jpgTour de Romandie
Dans la roue de l'histoire

Auteurs : Julián Cerviño - Patrick Testuz
Collaboration : Yves Christen

 

La petite et la grande histoire du Tour de Romandie se confondent dès sa création le 16 novembre 1946, à Morges, autour d’un caquelon à fondue, à l’initiative de Max Girardet.
Alors qu’il ne devait se dérouler qu’une fois pour célébrer les cinquante ans de l’UCS, le TdR fête en 2022 sa 75e édition ! Sa réputation le place dans le sillage immédiat du Tour de France, du Giro et de Ia Vuelta. Son palmarès n’a rien à envier à celui des trois boucles majeures. Ferdi Kubler, Gino Bartali, Hugo Koblet, Felice Gimondi, Eddy Merckx, Joop Zoetemelk, Bernard Hinault, Stephen Roche, Cadel Evans, Bradley Wiggins, Chris Froome, Primoz Roglic et autre Geraint Thomas y figurent. Tous ont remporté le Tour de France. Les Vaudois Pascal Richard et Laurent Dufaux, dernier vainqueur suisse, ont aussi apposé leur griffe dans le livre d’or. L’énumération est plus explicite qu’un long discours.
Dans ce livre du 75e, nous avons voulu saluer comme il se doit les héros, les porteurs d’eau et tous ceux qui ont fait le Tour de Romandie. Sans oublier les sponsors et les mécènes publics et privés. Avec enthousiasme et sincérité. Des photos et des documents exceptionnels accompagnent cette belle histoire, véritable institution pour les passionnés de cyclisme de ce coin de pays. Précieux témoin du passé et du présent, ce livre ancre l’événement dans les mémoires et l’installe dans les cœurs.

 

2022176 pagesÉditions de l'Aire

Prix : 39 CHF

 

Les autres titres de Patrick Testuz sont visibles sur son site « L'Album du Sport » et sur notre blog.

10:03 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Sport cycliste, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Brasset Rose-Line

Juliette-couverture.jpgJuliette à Amsterdam

Autrice : Rose-Line Brasset

 

En ce début novembre, Juliette se rend avec sa mère dans la capitale des Pays-Bas afin de rencontrer la famille qui a accueilli son grand-père pendant la Deuxième Guerre mondiale.
Une belle occasion pour la jeune globe-trotter de découvrir les charmes d’Amsterdam, ses canaux, ses péniches, ses maisons étroites et ses vélos! Les émotions aussi seront au rendez-vous : notre amie se fera un nouveau copain et prendra conscience d’une façon inattendue du sort tragique d’une jeune fille de son âge, Anne Frank, dont le Journal a fait le tour du monde.
Un carnet de voyage Sur les pas de Juliette est disponible à la fin du roman. Les lectrices en apprendront un peu plus sur les principaux attraits, l’architecture, la langue et l’histoire d’Amsterdam. Elles pourront même tester leurs connaissances grâce à un jeu-questionnaire dont les réponses se trouvent en fin de livre. Un complément enrichissant à des péripéties époustouflantes !

À partir de 10 ans

 

2015264 pagesHurtubise

Prix : 12,95 $

09:58 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Jeunesse, Pays-Bas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

17/05/2022

Dravet Vincent et Jérémy

Dravet-couverture.jpgEn route vers le Grand Sud
Carnet de route
32 000 km de Québec à Ushuaia

Auteurs : Vincent et Jérémy Dravet

 

« Les kilomètres défilent et ne se ressemblent pas. Nous franchissons, au milieu de nulle part et entourés de cactus, le cap symbolique des 10 000 km. Déjà cinq chiffres au compteur ! Le temps passe si vite, les fesses assises sur une selle. L’ennui n’existe pas en voyage à vélo. Chaque jour apporte son lot de surprises et de rencontres. Les difficultés sont bien présentes, que ce soit sur le vélo ou dans toutes les autres situations de la vie mais, pour l’instant, nous les surmontons. Mieux, nous grandissons grâce à elles. »
À travers leur carnet de route, les frères Jérémy et Vincent Dravet nous emportent dans leurs sacoches visiter à vélo les Amériques du nord au sud ! Plus de 32 000 km, de Québec à Ushuaia, qu’ils ont décidé de réaliser au profit de l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque . Leur périple aura permis de récolter 40 500 € et ainsi de financer trois opérations chirurgicales pour des enfants atteints de malformations cardiaques.
Leur récit, à la fois drôle et poignant, retrace leur longue traversée ponctuée de centaines d’anecdotes, de rencontres et de découvertes. Au fil des kilomètres, nous découvrons leur évolution et leurs observations sur notre monde.
Ce périple bouleversera la vie de ces deux frangins pour toujours.

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER
Très bon récit, bien raconté, avec beaucoup de sincérité et d'enthousiasme. Rien n'est passé sous silence des moments difficiles, des galères de toute nature, du relief et du vent, mais surtout les deux frères s'attachent à mettre en valeur la "découverte", celle des lieux, des habitants ou encore de l'Histoire.
Sans oublier les rencontres humaines qui font le sel d'un si long voyage de deux ans.
Mention spéciale pour la mise en page de qualité qui met en valeur textes courts et précis et de nombreuses photos.
Chaudement recommandé.

 

2021336 pagesAutoédition disponible auprès de Vincent

Prix : 25 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

08:53 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Amériques | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer

16/05/2022

Villazón Rolando

Amadeus-couverture.jpgAmadeus à bicyclette

Auteur : Rolando Villazón

 

Un jeune Mexicain, Vian Maurer, débarque à Salzbourg pour participer à une production de Don Giovanni comme simple figurant. Triste perspective pour celui dont le rêve de devenir artiste lyrique fut très tôt contrarié par un père despotique et des professeurs incapables.
Alors, durant ses heures d’oisiveté, Vian parcourt la ville à vélo aux côtés de la fantasque et secrète Julia, et de son inquiétant colocataire Jacques. Il découvre une ville encore hantée par le souvenir de Mozart, croise la route d’anonymes qui le bouleversent : un SDF jardinier, Herr Wolfgang, et un vieux libraire, baptisé Perec, qui l’initie à la littérature.
Tandis que la date de la représentation approche et que des psychodrames secouent la troupe, Vian apprend l’arrivée à Salzbourg de son père, bien décidé à le ramener au Mexique pour le mettre enfin au travail. Vian pourra-t-il se résigner à l’avenir morne et raisonnable auquel son père le destine ?
Ce roman foisonnant mené tambour battant raconte avec autant d’humour que d’émotion le parcours d’un jeune homme poétique et idéaliste. Amadeus à bicyclette, par son hommage à la spontanéité créatrice et à la droiture de Mozart, est surtout un appel à poursuivre ses rêves.

 

2022432 pagesPhilippe Rey

Prix : 21 €

10:26 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Roman | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Lebioda Denis - Lebaudy Guillaume

Caravane-couverture.JPGLa caravane passe

Auteurs : Denis Lebioda (photographies) - Guillaume Lebaudy (textes)

 

Le Tour de France ? « La légende de cycles » disait Antoine Blondin, avec ses héros, ses anges de la montagne, ses Hercule de foire, forçats de la route. Mais c’est aussi un événement populaire sans pareil, la fête aux villages quand la caravane passe avec son cirque de véhicules publicitaires.
En septembre dernier, dans les Alpes, le photographe Denis Lebioda a saisi avec humour et tendresse la folie douce qui s’empare des spectateurs massés sur le bord de la route. Il s’est intéressé à la façon dont le Tour de France prend possession des territoires traversés et… de ses habitants. Un spectacle festif, cyclique, mythique et un peu fou.
Décodage en images d’un barnum itinérant et désormais patrimonial.

 

202188 pagesCardere

Prix : 28 €

10:20 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Alpes, Photographies, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Briand Alain

Légende-couverture.jpgLa fin de la légende des champions cyclistes

Auteur : Alain Briand (Alain-René Georges)

 

Coureur cycliste amateur 1e catégorie de 1967 à 77, Alain Briand a traversé plusieurs générations et a pu voir l’évolution négative du sport cycliste. Il analyse ici les raisons de la baisse du nombre de licenciés dans les clubs et par voie de conséquence de la baisse de pratique du cyclisme de compétition. Il souligne la différence entre les champions d’hier et d’aujourd’hui.
Le dopage mis en avant dans le cyclisme en est-il la raison puisse qu’il est tabou dans le football. Pourquoi selon certains, s’ils ne sont plus dopés, les coureurs de Tour de France roulent-ils toujours aussi vite ? Les conséquences du dopage sur la santé. Les magouilles et la fraude technologique plus communément appelé « dopage mécanique ». Les oreillettes sont-elles dangereuses ? Ont-elles tué la course ? Les capteurs de puissance sont-ils utiles ? Le cyclisme est-il devenu « plus dangereux » qu’avant ? Pourquoi le cyclisme est-il devenu souvent pénible à regarder ? Est-ce vraiment la fin de la légende des grands champions ? Le Tour de France peut-il disparaître ?
Alain Briand répond à toutes ces questions avec l’aide d’une série d’articles et quelques passages de livres écrits par des écrivains, journalistes, spécialistes du cyclisme.

 

2022168 pagesPublishroom Factory

Prix : 15 €

10:17 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Sport cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Gayte Pierre - Colonna d'Istria Robert

Corse-couverture.jpgUn petit vélo dans la Corse

Auteurs : Pierre Gayte - Robert Colonna d'Istria

 

Le passage du 100e Tour de France par la Corse a propagé dans l'île une espèce de folie. On y voit des vélos partout, dans les arbres et sur les plages, en montagne et dans le maquis. On en croise dans les villages et dans les villes, sur les routes, dans les forêts, sous le soleil ou sous la pluie. Montés par des hommes et des femmes de tous âges et toutes conditions, et par quelques jolies filles. On voit les corporations les plus improbables grimper sur des bicyclettes, danseuse classique, artiste de cirque, gendarme, vigneron, berger, prêtre... Et même des manchots ! Même des unijambistes !
Ensemble, photographiés par Pierre Gayte, avec des commentaires de Robert Colonna d'Istria, ils donnent de l'île une image inattendue, tendre et drôle, impertinente, qui, en définitive, montre ce que la Corse a de plus précieux.

 

2013142 pagesLes films du tambour de soie

Prix : 45 €

10:16 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Corse, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer