Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2016

De Rider Cyrille & Mahistre Didier

cyclotourisme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cycles motocyclettes automobiles Alcyon, Championne de France du Tour (Coffret)

Auteurs : Cyrille de Ridder & Didier Mahistre

Alcyon était à la pointe de l’innovation, de la communication et surtout de la compétition de très haut niveau : 13 Tours de France à son actif, 18 Paris-Roubaix, une série stupéfiante et inégalée de victoires dans le monde cycliste... Alcyon raflait tout ! De même pour la moto, avec un nombre incalculable de records et de victoires dont le premier titre de champion du monde de l’histoire, et des voitures, avant la grande guerre, qui ont marqué leur époque.

L’histoire d’une Saga industrielle hors du commun, mais aussi l’histoire d’une rude compétition entre Alcyon et sa rivale farouche, mais qui lui servait de modèle, la maison Peugeot, précurseur en matière de compétition. Ainsi, les deux marques concurrentes ont-elles acquis le palmarès le plus prestigieux de l’histoire du cyclisme... Mais au final, et encore aujourd’hui, 50 ans après, sur ce terrain Alcyon bat très nettement Peugeot !

2015 - 400 pages avec 800 illustrations – format 24 x 29 – Éditions ETAI

Prix: 89,00 €

10:36 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire, Technique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

22/11/2016

Grégoire Jean-Yves & Fellay Sandrine

cyclotourisme cyclotourisme cyclotourisme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le tour de la Bretagne à vélo

Auteur : Jean-Yves Grégoire

Cartographe : Sandrine Fellay

Du Mont-Saint-Michel à l'embouchure de la Loire, la Bretagne développe 2000 kilomètres de côtes. Pour qui veut les suivre au plus près, à pied, l'idéal est de partir sur le GR 34, le sentier des douaniers. Magnifique, mais très long. Pour qui préfère rouler - sans être un as du guidon -, ou tout bonnement dispose de moins de temps, Jean-Yves Grégoire a concocté un Tour de la Bretagne à vélo (à VTC) qui, ignorant pourtant les pistes boueuses et les chemins caillouteux, de même que les routes les plus encombrées, se faufile au plus juste entre terre et mer, privilégiant les routes vicinales et les départementales à faible trafic, mais n'ignorant ni les pointes rocheuses, ni les plages sauvages, les villas cossues et les allées couvertes. Les mains sur le guidon, les yeux sur la côte d'Emeraude, de Penthièvre, du Goëlo, du Trégor, de Granit Rose...

Vol. 1 comporte 10 étapes ; chaque descriptif - sous forme de road-book - est augmenté de plusieurs alinéas patrimoniaux... 2008 - 107 pages – reliure spirale.

Vol. 2 permet de relier Roscoff à Quimperlé, en près de 800 km et treize étapes, visitant la Côte des Abers, dépassant la pointe Saint-Mathieu, traversant Brest, sillonnant la presqu'île de Crozon, rendant visite à la pointe du Raz et au pays Bigouden, n'omettant ni Quimper, ni Concarneau, ni Pont-Aven... 2009 - 115 pages – reliure spirale.

Vol. 3 permet d'aller de Quimperlé à Nantes, dépassant la barre d'Étel, longeant la Côte Sauvage de Quiberon, visitant le golfe du Morbihan, musardant sur la presqu'île de Rhuys, suant à Guérande, s'étirant le long de la plage de La Baule. Sans oublier les alignements de Kerzerho, de Carnac, de Locmariaquer, la Cité de la Voile à Lorient, les chantiers navals de Saint-Nazaire... 2009 - 119 pages – reliure spirale.

Rando éditions Glénat

 

19:29 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Bretagne, Guides | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

21/11/2016

Déon Bernard et Seray Jacques

 1792539646.jpgLes revues cyclistes des origines à nos jours

Auteurs : Bernard Déon et Jacques Seray

Le pari est osé. Certes plusieurs auteurs et non des moindres se sont déjà lancés dans une analyse du fait sportif à travers sa presse. Ils nous ont ainsi livré tant des titres que des noms de rédacteurs qui ont su magnifier – souvent au quotidien – le muscle et son contexte, sociologique ou anecdotique. A ce titre, ils ont fait œuvre de témoins et d’historiens. Mais ils ont principalement fait démonstration de leur métier : celui de journaliste.

Dans un passé déjà lointain, d’autres auteurs tels Baudry de Saunier et Louis Bonneville avaient déjà su relever des titres de périodiques cyclistes et des noms de rédacteurs. [...]

Une autre démarche, toujours d’essence culturelle, s’est faite jour ultérieurement. Elle s’est attachée à relever au spécifique les livres – et non les magazines – d’inspiration cycliste et à les nourrir des meilleures coordonnées. Jean Durry n’a pas manqué de nous enchanter dans sa riche annexe bibliographique. Puis, sous nos encouragements, vint Keizo Kobayashi qui produisit Pour une bibliographie du cyclisme. [...]

Ce recueil se donnait pour vocation première les revues cyclistes – en langue française -. Il s’est complété de titres omnisports mais aussi de quelques revues techniques ou touristiques se donnant un propos cycliste. Il a exclu – pour ne pas perdre sa spécificité – les journaux d’information générale ouvrant une rubrique sportive. [...]

Comment lire cette bibliographie ? Elle comporte la logique traditionnelle de tous les relevés d’ouvrages, adaptée à la spécificité des périodiques. En ce qui concerne les dates de première et de dernière parution, deux manières de traitement se présentent. Celle de la certitude absolue et celle où l’information est a la fois non vérifiée et non affectée d’un doute trop important. Dans ce cas, la rubrique est malgré tout alimentée et distinguée pas l’emploi de l’italique. Il faut alors lire, pour le numéro, le mois ou l’année concernée : probablement. Cette indication nous est apparue comme plus utile qu’une carence totale qui pourrait laisser entendre que telle revue a continué sa vie pendant plusieurs années ou l’a cessée peu après sa parution alors que nous avons une certaine connaissance de sa période d’existence.

Deux auteurs, tels que ceux qui opèrent ici en tandem, ne sont pas dispensés d’être ravitaillés par des amis qui pédalent dans le même sens. Ainsi, ont-ils sollicité et reçu des avis et communications.

Vient alors l’heure des remerciements. Les premiers vont à Keizo Kobayashi dont le travail sur les livres cyclistes n’a pas manqué d’offrir des rencontres avec les périodiques de même nature. Ce dont nous avons bénéficié. Ensuite, ne seront pas oubliés le docteur Jean-Pierre de Mondenard, Raymond Henry, Jean-Paul Mazot et Gérard Salmon, lesquels, chacun à leur manière, se sont montrés en phase avec notre recherche. Sera placé en exergue le nom de Nadine Besse. Conservateur du Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne, elle avait déjà marqué son intérêt au cyclisme des pionniers, représenté dans ses salles par de caractéristique machine et de parlantes affiches. Maintenant, elle va plus loin. Avec l’Association des Amis du Musée, elle suscite et assume l’édition d’ouvrages. Un bienfait pour notre cause !

1996- 96 pages – format : 25 x 29,5 cm – Musée d’Art et d’Industrie – Boutique du musée – 

Prix : 33,00 € + frais de port 3,00 €.

16:13 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Jacques Seray | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

20/11/2016

Rey Jean-Paul

cyclotourisme Eugène Christophe le damné de la route

Auteur : Jean-Paul Rey

Avec la participation de Jean-Marie Leblanc et Claude Christophe.

De toutes les histoires du Tour de France, celle d’Eugène Christophe descendant à pied le Tourmalet après un bris de fourche, puis réparant seul dans une forge à Sainte-Marie de Campan, reste la plus célèbre. De la même passionnante manière dont il avait fait revivre Lapize, Garrigou et consorts dans “L’étape assassine“, Jean-Paul Rey s’est retroussé les manches pour qu’Eugène Christophe ne tombe jamais dans l’oubli. Car il s’agit d’un coureur et d’un homme hors du commun, poursuivi par la malchance tout au long de sa très longue carrière : sa fourche se brisa trois fois lors d’un Tour de France, lui coûtant autant de victoire finale. Etrangement, la littérature sportive avait oublié Eugène Christophe. Spécialiste des épopées légendaires du Tour de France, Jean-Paul Rey répare ici cette injustice. Grâce à un travail acharné et au terme de recherches minutieuses, il a réussi à reconstituer ce qui se passa très exactement en 1913 à Sainte-Marie de Campan, puis à Raismes en 1919, enfin à Valloire en 1922. Allant bien au-delà de la seule légende transmise oralement depuis cette époque, Jean-Paul Rey dresse le portrait d’un homme “comme on n’en fait plus“. Enrichi par des documents personnels jamais vus jusque-là, aimablement mis à sa disposition par Claude Christophe, petit-fils du champion qui les avait pieusement conservés, ce livre est illustré de photos d’époque, la plupart encore jamais vues. Il est surtout un hymne au stoïcisme. Et au Tour de France. Jean-Marie Leblanc a tenu à en écrire la préface et Claude Christophe la postface, faisant de cet ouvrage un trésor.

Jean-Paul Rey, 65 ans, journaliste sportif à la retraite, est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages sur le sport, a été journaliste à “La Dépêche du Midi“, puis chef des sports à “Var-Matin“, secrétaire général de la rédaction de “Midi Olympique“, enfin reporter à “Tout Toulouse“ (hebdomadaire crée par “Le Monde“). Il a crée le mensuel “Rugby Mag“ et collaboré à de nombreux titres de la presse. Quand il n’écrit pas, il fait beaucoup, beaucoup de vélo.

2013- 252 pages – format 22 x 20 cm - Éditeur : CAIRN

22:00 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Puissieux Romain

277710107.pngLe cabinet du vélo en 100 anecdotes

Auteur : Romain Puissieux

 

Tous à la selle pour atteindre des sommets de culture : hilarantes, captivantes, édifiantes ou sidérantes, ces 100 anecdotes passionneront les fondus de vélo comme les cyclistes du dimanche.

 

2015 - 156 pages – Collection : La bibliothèque des toilettes – Éditeur : Fleurus.

Prix : 7,95 €

20:29 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anecdotes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Leboutte Patrick, Cornec Gilles, Le Roux Hervé

 

Cinégénie-couverture.jpgCinégénie de la Bicyclette

Où l'on découvre comment les courses cyclistes enfantèrent le cinématographe pour redonner aux corps de la lumière.

Éloge

Auteurs : Patrick Leboutte, Gilles Cornec, Hervé Lé Roux

Présentation de Christophe Drouet, Les Inrocks, 30/11/95

 Qui n’a jamais joué Kuiper contre Zoetemelk en poussant des billes sur la plage de ses 10 ans a tout intérêt à les mettre dans Cinégénie de la bicyclette, dernier opus en date de l’intransigeante collection “De parti pris” chez Yellow Now. Sacré virage relevé que le tandem à trois plumes Leboutte-Cornec-Le Roux emprunte à son rythme. Voici donc un petit traité de littérature où le cyclisme bat la campagne du cinématographe en trois temps.

Le démarrage en côte, c’est Leboutte qui s’y colle, avec une tentative d’épuisement du lieu de sa mémoire vélocipède : “Le premier film, la sortie des usines Lumière à Lyon, réalisé d’un seul tenant, sans collures ni montage, propulsait littéralement de l’ombre vers la clarté un corps collectif, celui de la classe ouvrière, avec au beau milieu du plan un homme en chapeau qui poussait un biclou. On n’aurait pu trouver plus belle inauguration.” Qu’on ne s’y trompe pas, cette histoire parallèle permet à Leboutte de déterminer comment il pénétra de plain-pied dans le réel ­ ses luttes de classes, la géographie des campagnes, l’histoire des noms ­ par le biais du peloton. Pour celui qui se déclare à présent “chiappuciste, tendance Merckx”, le vélo a suscité son amour pour le film, ce lieu où “entre le début et la fin tout a bougé”.

Gilles Cornec, deuxième relayeur de cette équipe internationale, tient le rôle de l’historien. Ferro à tendance Gaul, il conte par une dramaturgie digne de la montée de L’Alpe d’Huez la fantastique carrière de Gino Bartali, dit Gino le Pieu. Résistant au fascisme comme au retour de Coppi, Bartali a fendu les boyaux à un rythme qui n’admettait pas les “suceurs de roue”. Mêlant éthique politique et esthétique vélocipédique, Cornec, à la manière de JLG, résout sa petite équation bartalienne : “Les trois surnoms de Bartali sont fort clairs et fort bien trouvés. De la solidité. De l’âge. De la piété. Ils ne font qu’un : la piété donne force sur le temps.”

Hervé Le Roux, en danseur éclairé, grimpe et achève le périple du “bicyclographe”. Il dresse une archéologie de ce que le biclou lui a enseigné. “Que la route s’élève, et le film bascule : si la plaine est renoirienne, la montagne est hawksienne. L’équipe se transforme en phalange, en commando, la terminologie devient plus martiale ­ on parle d’un leader et de ses lieutenants, chaque équipe a son capitaine de route ­ et nous voici dans un film de guerre.” Mais au fait, messieurs, à qui est le petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?

Référence : Les Inrocks

1999 – 64 pages – Yellow Now et Rencontres cinématographiques de Dunkerque

15:07 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

16/11/2016

Asmaa Alghoul & Sélim Nassid

cyclotourisme L’INSOUMISE DE GAZA

Auteur : Asmall Alghoul & Sélim Nassib

Que devient une fille de Gaza qui grandit à l’ombre d’un oncle responsable important des services de sécurité du Hamas à qui elle s’oppose violemment ?

Que devient-elle quand des soldats israéliens font régulièrement irruption au milieu de la nuit pour obliger son grand-père et d’autres vieillards à sortir en pyjama effacer les graffitis que des jeunes ont tracés sur les murs ?

Que devient-elle avec un père musulman libéral aimant la lecture, un grand-père bienveillant qui la cache sous son édredon, dans une société dominée par l’enfermement, la corruption, le machisme, mais aussi par une incroyable humanité ?

Elle écrit pour vider ce trop-plein de sentiments contradictoires, elle dresse sur un ton à la fois joyeux et grave le portrait sensuel d’un pays natal passionnément aimé, devenu au fil des ans chaudron des guerres et des intégrismes.

Écrivaine, voilà ce qu’elle devient.

2016 - 237 pages - Éditions Calmann-Lévy

Prix : 17,50 €

Asma al-Ghul est une blogueuse et journaliste palestinienne. C’est aussi une femme à vélo qui lutte contre les tabous et les discriminations de la société.

Née en 1982, Asma al-Ghul est une jeune femme au parcours exceptionnel. À 18 anscyclotourisme seulement, elle reçoit le Prix de Littérature Jeunesse Palestinienne. En 2010, Human right Watch lui offre le prix Hellman/Hammett. En 2012 enfin, c’est le Prix du courage en journalisme de la Fondation internationale des femmes de médias qui la distingue. Ces récompenses, elle les doit à son engagement sans limite pour la cause des femmes et plus largement, pour l’égalité et la vérité.

Un jour, une femme à vélo fait la différence.

Un jour d’été en 2010, pendant la période du Ramadan, Asma al-Ghul enfourche une bicyclette et pédale au grand air, entouré d’amis étrangers. Une anecdote ? Pas vraiment ! Car le Hamas, alors au pouvoir dans la bande de Gaza, interdit encore aux femmes de rouler à vélo ! Contre toutes attentes, la jeune femme reçoit des retours plutôt enthousiastes et encourageant de la part des personnes qu’elle croise. Mieux encore, deux policiers lui demandent si elle a été agressée par d’autres usagers de la route.

Cette expérience offre une lueur d’espoir pour la blogueuse, qui écrira plus tard sur son site : « Il semble que les lois discriminatoires contre les femmes soient flexibles. Il existe de nombreux tabous à Gaza pour le moment. Et pourtant... les gens continuent de s’aimer, de s’émouvoir, de vivre tout simplement ! »

Une superbe leçon de courage qui honore une fois encore toutes celles qui défendent leur liberté... grâce au vélo ! Si vous connaissez d’autres histoires de femmes extraordinaires, n’hésitez pas à les partager.

En savoir plus : sur le blog « Elles font du vélo »

 

À lire également ici l'article que Claude Marthaler a consacré à ce témoignage.

13:05 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Écologie-Politique-Économie, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

14/11/2016

Prunet Serge

cyclotourisme Buen Camino !

Auteur : Serge Prunet

 

Passionné de sport et de voyages, Serge Prunet a couru 11 marathons, participé au Paris Dakar à pied en 1986, plusieurs raids à VTT au Maroc, Jordanie, Égypte, Argentine, Chili (désert d’Atacama).
Buen Camino est le récit tonique, souvent drôle, parfois émouvant, jamais triste du fantastique voyage de Serge, dentiste de cinquante-deux ans, parti seul à VTT sur les chemins de Compostelle pendant quarante-deux jours.
Il réalise enfin son vieux rêve de jeunesse, et part sur la Via podiensis pour procéder à une introspection personnelle.
Des aventures improbables telles que passer une nuit avec un SDF sous un pont, être interviewé pour une télévision espagnole, dormir dans un hôtel de passe, et des rencontres extraordinaires à l’instar de Cadel, Australien et trader gay, Mihaela, Roumaine rescapée des orphelinats de Ceausescu, ou Hector, avocat chilien repenti, vont illuminer ce road-movie initiatique.

 

2016 - 206 pages - Artisans Voyageurs Éditeurs

Prix : 15 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

09:01 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Saint-Jacques-de-Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

12/11/2016

Abraham Clet

 

Abraham-couverture.jpgClet à la rue

Auteur : Clet Abraham avec un texte de Pascal Aumasson

Parmi les multiples expressions du street-art, la démarche de Clet interpelle immédiatement. Détournant avec humour les panneaux de nos rues, ses motifs bousculent la banalité urbaine. Art de l'éphémère, son graphisme est aussi activisme. Cet ouvrage part sur les traces de Clet à Florence, où il vit, mais aussi dans les rues du monde, aux États-Unis ou à Hong-Kong. Et jusqu'à la pointe de l'Europe, à Brest, mêlées aux embruns de l'océan.

 

Clet Abraham, dit CLET, est un street-artist de renom international. Basé à Florence en Italie, il intervient dans les grandes villes du monde : Europe, Japon, États-Unis… De formation classique, il est devenu un phénomène en quelques années. Son art du détournement des panneaux routiers est unique et reconnaissable : humour, poésie, voire revendication libertaire l'animent. Présent avant tout sur les réseaux sociaux (120 000 « followers » sur Facebook ; 25 000 sur Instagram !), les médias du monde entier ont chroniqué son art de rue. Et il a eu droit à sa très sélect monographie chez l'éditeur spécialisé Critères en 2012 : « CLET » (2014). 

 Extrait du site Trompe-l’œil : Sa stratégie s'est perfectionnée au fil des années. Clet a pris l'habitude de sillonner les rues des villes à vélo. Un œil regarde la chaussée, l'autre les panneaux de signalisation qu'il rencontre, avec une préférence pour les sens interdits, les flèches directionnelles et les voies sans issue. Souvent, parce que l'environnement – une vue sur mer ou une friche industrielle – lui plaît intuitivement, il stoppe. Clet pose son vélo contre le pied du panneau, regarde à droite et à gauche si la police ne patrouille pas dans le coin. De sa sacoche, il tire l'autocollant idoine. Puis, il escalade le cadre de l'engin, se hisse jusqu'au panneau, applique son sticker, retire la pellicule qui le couvre, descend, enfourche le vélo et pédale vers sa prochaine cible : sauf si un passant interloqué le questionne, mieux vaut ne pas traîner à côté du panneau nouvellement customisé – Clet pourrait être condamné pour cela.

2016 – 36 pages + 1 jaquette-poster plié sur le livre – Locus Solus Édition

Prix : 9 €

17:15 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Amériques, Arts et photographies, Photographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Bentejac Michel

 

Bentejac-couverture.jpgFlorilège de vagabondages

De la Corrèze à des horizons nouveaux

Mémoires

 Auteur : Michel Bentejac

 

Le voyage. Aller loin, rester près des rivages de lacs, de mers, de montagnes, de campagnes.

Portés par le vent dans l'impénétrable mystère des dieux, poussés vers de nouveaux horizons tandis que les parfums légers embaument tout ce que l'on voit, respire, entend.

Une ode à la nature, le corps enveloppé de vent et de lumière.

Expressions de sentiments familiers.

À mi-chemin entre le récit de voyage et le guide touristique.

Un livre de sensations, de décors, d'enchantements, de surprises.

 Autodidacte, Michel Bentejac a été maître-nageur et plongeur de la gendarmerie nationale puis agent général d'assurances. Suite à des difficultés de santé, il a arrêté toute activité professionnelle pour se consacrer aux voyages sportifs et contemplatifs à vélo, aux randonnées, à la peinture à l'huile au couteau, à l'écriture. Toutes ces pérégrinations font l'objet de nombreuses photographies et diaporamas.

Michel fait également partie de l'Amicale Cyclo Tandémiste dont la revue Duocipède a déjà publié plusieurs de ses textes .

 2016 – 88 pages – Éditions Edilivre

Prix : 11,50 € - Également disponible auprès de l'auteur, 15 € frais de port et dédicace compris.

 

15:48 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Encausse Gérard

 

Encausse-couverture.jpgLa bicyclette grosse routière

et l'hygiène du cyclo-touriste

Auteur : Docteur G. Encausse

 

L'hygiène du Routier, celui que M. de Vivie appelle le « Cyclo-Touriste » comporte deux facteurs principaux.

1° L'hygiène personnelle constituant à surveiller avec intelligence les vêtements, le régime alimentaire, les boissons et la longueur des étapes, d'après la constitution et l'état du cœur et des poumons du Touriste.

2° L'hygiène du transport tendant à diminuer les causes de fatigue dérivées de la bicyclette seule.

Alors que beaucoup de mes confrères et des plus éminents se sont occupés du premier de ces facteurs, on a peu approfondi le second.

C'est justement pour combler cette lacune que nous avons étudié pratiquement les perfectionnements qu'un amateur peut adapter à une machine quelconque pour en faire un outil vraiment hygiénique de transport. C'est le résultat de ces recherches que nous soumettons à nos camarades et aux futurs cyclo-touristes. Qu'ils nous pardonnent les erreurs forcées du cycliste eu égard au but poursuivi par le médecin.

Encausse-bicyclette.jpg

Un étonnant personnage que ce Docteur, devenu à travers cet ouvrage un zélateur du tourisme à bicyclette : Gérard Anaclet Vincent Encausse, dit Papus

 

1902 – 76 pages – Paris, Aux bureaux de la « Thérapeutique intégrale »

 

14:52 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Lorette Philippe

cyclotourisme La saison commençait

Ballade pour Jean-Pierre Ducasse

Auteur : Lorette Philippe

1969, c’est l’âge d’or du vélo. L’âge d’or tout court. Ou bien est-ce déjà la fin ? Elle est finie la belle histoire avait chanté Petula Clark. C’est ce qui arrive le 19 février 1969 sur la Côte d’Azur avec la disparition soudaine, à vingt-quatre ans, du coureur cycliste Jean-Pierre Ducasse. Disparition synonyme de dépeuplement pour le narrateur, le gamin fan de son « JP », son champion rencontré à l’automne 63, à l’heure des promesses, sur les hauteurs d’Arcueil. Ma jeunesse fout l’camp regrettait Françoise Hardy, comme la jeunesse de Ducasse et de son fidèle supporter, comme la candeur de cette glorieuse décennie révélée à travers le prime du vélo.

« Les champions sont faits pour être aimés, les moins champions sont faits pour être aimés davantage. C’est bien une tranche de France populaire que ce livre nous propose, vue à travers le beau maillot amarillo du jeune Jean-Pierre Ducasse au sombre et vaillant destin. » Paul Fournel

Ado des années soixante-dix, charmé par Sylvie Vartan, enivré par The Who, Philippe Lorette – aujourd’hui journaliste – revisite les sixties (BB, le Général, Chapeau melon et bottes du cuir...), un peu pour comprendre et beaucoup pour se délecter de cette fascinante et insouciante époque des idoles. Ami fidèle de la petite reine, il a choisi le cyclisme comme vecteur météorique de son récit nostalgique.

Inclassable et prenant : Pour son premier ouvrage, Philippe Lorette transforme l’essai. Même le lecteur qui ne connaît rien au cyclisme et à Jean-Pierre Ducasse, espoir français tragiquement disparu en 1969 à seulement vingt-quatre ans, sera séduit par ce livre difficile à classer. Mêlant anecdotes intimes de l’auteur, séquences saisissantes de courses, dont le fameux Tour d’Espagne 1967, et dialogues imaginaires entre un sportif attachant et ses proches, la saison commençait nous transporte efficacement au temps du Général et de la télévision en noir et blanc.

Préfacé par Paul Fournel, écrivain, président de l’Oulipo, et lui-même grand passionné de cyclisme, ce voyage ne laissera personne indifférent.

                                                   ANC/ Arcueil notre cité N° 268 - Juin 2016.

2016- 142 pages – format 16 x 24 - Le pas d’oiseau éditions

Prix : 17 €

 

10:30 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Essai, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

08/11/2016

Victor John - Fraisse Théo

 

Objets du vélo-couverture.jpgLes objets du vélo

Auteurs : John Victor - Théo Fraisse

Le vélo est sans doute la plus noble conquête de l’homme de l’ère industrielle. Du grand-bi au tout-terrain, il a pris de multiples formes. Compagnon fidèle, il est toujours partant pour une course vers la boulangerie ou vers la plus haute marche d’un podium. Mais attention, il n’y a pas un vélo, mais des vélos, pour petits et grands ou grandes, pour sportifs ou travailleurs, pour touristes ou militaires…

Autant de machines qui ont généré d’innombrables objets, des affiches publicitaires aux souvenirs du Tour de France, des cartes postales aux sonnettes en tout genre, des outils du mécano aux pédales ouvragées, des pompes aux revues spécialisées, des étonnants « arrache-clou » aux colorées plaques de fabricants !

La bicyclette est ainsi détaillée et les différents modèles sont passés en revue dans un grand défilé d’accessoires qui, mis en lumière, dévoilent leur ingéniosité, leur curiosité et très souvent leur esthétique travaillée. En selle pour une grande boucle avec cette Petite Reine qui n’est pas prête d'être détrônée dans le cœur des passionnés…

2012 – 192 pages – Éditeur : De Borée

Prix : 29,90 €

18:28 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

03/11/2016

Salvaing François

cyclotourisme LE TOUR DU TOUR PAR 36 DETOURS

Auteur : François Salvaing

Le Tour, toujours. Mais le conteur ici n’est ni coureur cycliste, ni journaliste sportif, ni même pédaleur du dimanche. En Italie, on l’appellerait un tiffoso. En tauromachie un afficionado.

François Salvaing aime d’amour le Tour. Et pourtant le romancier que Misayre ! Misayre ! (Prix livre Inter 1988) et cette année De purs désastres ont fait découvrir d’un large public, n’avait jamais écrit sur le cyclisme.

Il se rattrape et nous attrape avec ce Tour du Tour, qui vagabonde “par 36 détours“ entre les géants de la route, leurs exploits, leurs mythes et leurs destins. Livre fourmillant de portraits, d’anecdotes, d’échappées. Et de questions... D’ou viennent les coureurs ? Et où filent-ils ? Le Tour est-il mortel ? Les anges de la montagne ont-ils un sexe ? Quelle est l’influence des caméras Bétacam sur les changements de braquets ? Et l’argent dans tout ça ? En flânant dans cette Grande Boucle qu’il a “suivie“ quarante fois l’oreille collée au transistor ou/et l’œil rivé à la télé, et quelques jours de tout près, Salvaing creuse aussi dans sa propre histoire. Preuve que même si on n’a jamais fait le Tour, lui vous fais.

Préfacé par Annie Ernaux.

Également agrémenté d’une nouvelle de Jaune Melendres.

1990- 175 pages – Éditions : Messidor.

20:40 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Sport cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

02/11/2016

Perret Jacques

cyclotourisme Articles de sport

Auteur : Jacques Perret

 

Rien de ce qui sportif n’est étranger à Jacques Perret.
Cycliste de naissance il a suivi, depuis 1937, une bonne douzaine de Tours de France, célébrant, en 1958, “l’héroïque innocence du vélo dans un monde ravagé par le pétrole où il n’est question que d’Irak et de Jordanie“.
Inconditionnel du rugby, “ce ballon à deux bouts“, il ne dédaigne pas pour autant les footballeurs“ qui ont tant d’esprit dans les pieds“, raffole de la boxe, du tennis, du fleuret, des stock-cars...
Mais que souffle une petite brise, et il renoncera aux exercices de terre ferme pour hisser la grand-voile.
Heureux l’écrivain olympique qui, la plume à la main, retrouve la ferveur des jeux. Plus heureux encore ses lecteurs !

 

1991 –  334 pagesÉditions Julliard

15:19 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

Fottorino Éric

cyclotourisme Petit éloge de la bicyclette

Auteur : Éric Fottorino

 

« Aujourd’hui encore, quand me guettent des pages d’écriture, mes ordres de grandeur sont convertis en intensité physique. Cela peut sembler incongru ou trivial de comparer le noble effort des lettres et celui du rémouleur de bitume. Pour moi ils sont égaux et, pour tout dire, la fibre cycliste, parce qu’elle m’a souvent remué la chair, m’est apparue comme une préparation sans pareille pour affronter le vertige des mots, l’épaisseur du langage au milieu duquel le chemin est étroit pour trouver le ton juste, le bon rythme, l’image, la couleur, la musique, l’émotion, la grâce. »

 

2007138 pagesFolio

Prix : 2 €

14:10 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Écologie-Politique-Économie, Éric Fottorino | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

01/11/2016

Blanc Jean-Noël

cyclotourisme La Légende des cycles

Auteur : Jean-Noël Blanc

La Légende des cycles est une véritable déclaration d’amour à la pratique du vélo. À toutes les pratiques : depuis les paisibles sorties des randonneurs jusqu’aux exploits des champions. Voici donc des confidences de routes buissonnières, aussi bien que des chants enflammés dédiés aux héros bariolés qui enchantent nos étés à l’occasion du Tour de France. Jean-Noël Blanc offre, par dessus tout, le plaisir de faire partager les bonheurs du vélo.

Jean-Noël Blanc est notamment l’auteur d’Esperluette et compagnie (Seghers), Galipettes arithmétiques choisies (Le Dilettante), Fil de fer, la vie (Gallimard), Le Grand Braquet (L’Archipel) et Besoin de ville (Le Seuil).

  Ce livre est une nouvelle édition de « La légende des cycles » paru en 1996 - 166 pages - aux Éditions Quorum (B). JN Blanc-couverture.jpg

Voici ce qu'écrit Jean-Noël Blanc sur son site : Cette déclaration d'amour au vélo a d'abord été publiée par Quorum, en Belgique, qui souhaitait éditer un récit voisin de la magnifique "Légende du football" de G. Haldas. Défi un peu présomptueux sans doute, mais qui m'a permis d'essayer de faire partager mes bonheurs de cycliste du dimanche : bienheureuse solitude de mes randonnées sur les petites routes, gourmandises de mollets, plaisirs de rencontres, dégustations d'odeurs champêtres, admiration pour des champions, complicités de route avec des amis, sans oublier hélas le souvenir de quelques accidents et de quelques désarrois. Ce texte, légèrement revu et corrigé, a été repris par Le Castor astral.

 2003- 217 pages – Éditeur : Le Castor Astral

10:16 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Sociologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer