Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2019

Collectif

RSFA_Cover small.jpgThe Rough-Stuff Fellowship Archive book
Adventures with the world’s oldest off-road cycling club

Auteur : Collectif

 

Le Rough-Stuff Fellowship a été créé dans un pub près de la frontière galloise/anglaise en 1955, ce qui en fait le plus ancien club de cyclisme tout-terrain au monde.
Récemment, le club a nommé un archiviste, et les photos, les cartes dessinées à la main et les souvenirs ont afflué - un trésor inattendu d’une valeur et d'une beauté incroyable.
Les photos sont pleines de la joie de faire du vélo, et évocatrices d’un style révolu, d’un temps où vous pouviez partir pour un tour avec le club en portant une chemise et une cravate, un deerstalker ou un chapeau bobble, et aucun tour n’était complet sans un arrêt pour brasser du thé et fumer une pipe.
À leur manière calme et très britannique, ces hommes et ces femmes étaient des pionniers, pédalant et portant leurs vélos et jetant leurs tentes là où les anges craignaient de marcher. VTT, vélo de gravel, bikepacking – ils ont tous suivi les traces de pneus de la RSF.
Ce livre célèbre leur style et leur esprit. Il s’agit d’un document, non seulement de l’histoire du cyclisme hors des sentiers battus, mais de la culture britannique en plein air.

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER
Seule l'introduction de Mark Hudson, l'archiviste du RSF  étant en anglais dans ce magnifique livre de photographies, il serait dommage de se priver d'un tel témoignage au prétexte de ne pas maîtriser la langue de Shakespeare ! Les incroyables photos témoignent d'une époque où il y avait des garde-boue et des bavettes sur les bicyclettes de randonnée, où l'on portait short, chemisette et bonnet pour ne pas ressembler aux coureurs, où l'appareil photo était le compagnon indispensable à toute balade.
Que ce soit en montagne – et quelles montagnes ! – , dans les chemins plus ou moins boueux, sous le soleil, la pluie ou la neige, les photographies des membres du RSF sont véritablement époustouflantes et montrent qu'aucune des tendances en vogue actuellement dans la pratique de la bicyclette, tout terrain, gravel ou encore bikepacking, n'est véritablement une nouveauté et qu'elles avaient déjà été expérimentées dans les années 1950/1960 par ces pionniers qui ne reculaient devant rien pour réussir une belle randonnée... et de beaux clichés.

 

2019208 pagesIsola Press

Prix : £ 28 + frais de port depuis la Grande-Bretagne

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog In the Alps-couverture.jpg

 

 

Signalons également dans le même esprit la récente réédition d'un ouvrage de 2002 « Rough Stuff Cycling in the Alps ».

 

11:10 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Photographies | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

29/09/2019

Verhulst Werner

Verhuslst-couverture.jpgLes derniers du Tour de France
Hommage aux Lanternes rouges

Auteur : Werner Verhulst

 

Extraits du prologue

Pourquoi un livre sur les derniers du Tour de France ? Sans doute parce que tout a déjà été écrit sur la Grande Boucle : son histoire, le premier Tour, les maillots jaunes, les étapes de légende, les lieux mythiques… Passionné de cyclisme, j’avais depuis longtemps envie d’ajouter ma pierre à l’édifice mais avec un sujet original.
Cyclotouriste, j’ai parcouru les grands cols des Alpes, des Pyrénées, des Vosges ainsi que le Mont Ventoux. Je sais ce qu’est souffrir (et prendre du plaisir) sur un vélo. Ah ! Si j’avais pu participer rien qu’une fois au Tour de France, je me serais bien contenté de la Lanterne rouge ! [...]
A partir de là, j’ai commencé à m’intéresser au sujet. Qui sont ces illustres inconnus ? Et d’ailleurs sont-ils tous vraiment des inconnus ? Et puis, les derniers ont toujours suscité l’intérêt du public et le mien. Quel courage faut-il pour terminer un Tour de France même à la dernière place.
Le lendemain d’une étape du Tour, je regarde les résultats : le vainqueur, les premiers, les leaders des différents classements et puis… le dernier. [...]
J’ai pris le parti de classer les derniers par ordre chronologique en essayant pour chacun d’eux de retrouver leur date de naissance, de décès, leur écart en temps avec le premier. J’ai également recherché leurs éventuelles autres performances sur le Tour. [...]
Mon but est de rendre hommage à ces inconnus ou à ces oubliés du peloton, courageux et, on peut le supposer, ayant roulé à l’eau claire. Quoique….

 

2018126 pagesAutoédition disponible auprès de l'auteur

Prix : 20 € + frais d'envoi

Sur le même sujet, voir également "Les lanternes rouges du Tour de France... dans tout leur éclat" de Didier Béoutis.les-velodromes-bruxellois.jpg

 

 

 

Werner Verhuslt est par ailleurs l'auteur de « Les vélodromes bruxellois ».

 

 

15:03 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Labouret Simon et Vasta Rivo

GuideAC-couverture.jpgGuide des aménagements cyclables

Auteurs : Simon Labouret et Rivo Vasta

 

Le Guide des aménagements cyclables couvre une grande variété de sujets et de questions qui peuvent se poser lorsqu’il s’agit d’adapter une ville, un quartier, ou une simple rue à la pratique du vélo.
Plus qu’une boîte à outils, il propose une vision de la ville cyclable et décline toute une gamme de solutions pour y parvenir pas à pas. Ces solutions s’appuient sur l’historique et la documentation des meilleures pratiques référencées en France et à l’étranger (Pays-Bas, Danemark…).
Pensé en tout premier lieu pour les militants qui souhaitent porter le plaidoyer vélo auprès des pouvoirs publics, le guide s’adresse, de façon générale, à toutes les personnes qui s’intéressent à l’aménagement des villes en faveur du vélo et aux moyens de mettre en selle le plus grand nombre :

  • pour les associations et citoyens, il permet de mieux structurer les demandes : quelles solutions privilégier ou refuser ? sur quels détails insister ? quelles propositions pour tenir compte des contraintes ou les lever ?,

  • pour les élus et décideurs, il dessine des stratégies efficaces pour faire progresser l’usage du vélo,

  • pour les équipes de conception et services de voirie, il apporte une aide à la conception et à la décision.

Les lecteurs profanes trouveront dans ce guide le moyen de se familiariser avec les grands principes de l’urbanisme cyclable. Les lecteurs plus avertis y trouveront de nombreuses précisions techniques et pratiques permettant de réaliser des aménagements de qualité.
Ce guide traite principalement des environnements urbains français, mais la plupart des préconisations exposées sont également pertinentes pour des zones moins urbaines, voire rurales, ou dans des contextes étrangers.

 

2019144 pagesParis en selle

Prix : 20 € + frais de port ; version pdf gratuite

 

Une présentation complète de ce guide est à lire sur le site de l'association « Vélo pour tous en Pays rochefortais ».

12:46 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Guides, Pratiques urbaines | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

28/09/2019

Collectif

Velo-autour-du-monde-couverture.jpgVélo autour du Monde
Les plus beaux parcours de la planète

Auteurs : Collectif 

 

Avec ses 50 récits cyclistes et, au total, 200 idées d'itinéraires, Vélo autour du Monde vous donne envie de courir le monde sur une petite reine.
De l'Australie à la Patagonie en passant par le Bouthan, il vous convaincra qu'il n'y a pas de meilleure façon de découvrir un lieu, une culture, un peuple.
Promenades faciles ou odyssées au long cours, équipées en pleine nature ou dans la jungle urbaine, courses mythiques ou hors des sentiers battus, virées en solo ou avec toute la tribu : il y en a pour tous les vélo et tous les niveaux.

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Deuxième édition de « Le Monde à vélo » paru en 2017  et présenté sur ce blog, ce beau livre traduit de l'anglais, nous offre un panorama très complet de ce que peut être le voyage à vélo, sans a-priori de distance, de destination ou de difficulté.
Classé par continent, chacun de ces circuits est présenté par un court texte incitatif, est richement illustré par de splendides photos et est enrichi par une carte, certes sommaire mais qui donne un bon aperçu du parcours. La feuille de route qui accompagne chaque récit apporte des informations de base facilitant l'organisation du séjour.
Un plus est également la rubrique « Dans le même genre » qui présente d'autres circuits d'un thème proche de celui qui lui sert de support.
Un bel ouvrage donc, à offrir ou à s'offrir.

 

2019328 pages Lonely Planet

Prix : 24,90 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

18:44 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Guides | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Béoutis Didier

Lanternes rouges-couverture.jpgLes lanternes rouges du Tour de France... dans tout leur éclat

Auteur : Didier Béoutis
Préfaces de Jacques Augendre et de Serge Laget

 

Les Lanternes rouges du Tour de France… dans tout leur éclat évoque l’histoire de la lutte pour la place de dernier du Tour de France cycliste, popularisée par les journalistes depuis les années 1910 sous le terme de « lanterne rouge », en référence au signal de même couleur marquant la fin des convois automobiles et ferroviaires, puis, par opposition au « maillot jaune ».
La course vue de dos ! Encouragée par le public et les journalistes -mais vue d’un mauvais œil par les organisateurs de l’épreuve- il existe une lutte discrète, mais réelle pour la place de dernier du Tour de France, gage d’une certaine médiatisation et de contrats dans les critériums d’après-Tour, et ce, parfois en utilisant des « coups fourrés » (simulations d’incidents mécaniques ou de blessures...).
Des coureurs pittoresques, comme Zaaf, Hoar ou Chaussabel, ont contribué, dès les années 50, à la popularité de l’officieuse « lanterne rouge ». Des duels mémorables ont opposé notamment Matignon à Wilhelm (1969), Blocher à Hochart (1973) ou Tesnière à Schönbacher (1979-80). De bons coureurs (Groussard, Chappe, Glaus, Jacky Durand…) ont été « lanternes rouges ».
Victime, à partir des années 1980, de la mondialisation du Tour, la « lanterne rouge » revient en force, ces dernières années, avec, notamment, le Chinois Cheng Ji (2014), ou, en 2018, le Texan Lawson Craddock, qui blessé dès le premier jour, a terminé dernier, à l’énergie, après avoir ouvert une souscription sur Internet lui permettant, au fil des étapes, de financer la reconstruction de son vélodrome de Houston.

 

2019 156 pagesAutoédition

Prix : 23 € ou 25 € directement chez l'auteur : 40 avenue d'Italie, 75013 Paris

 

Haut-fonctionnaire, président de l’Académie du Maine, Didier Béoutis est historien de sa province et, aussi, du cyclisme. Il est l’auteur notamment des biographies d’André Le Dissez (2014), Raymond Mastrotto (2015), Julio Jiménez (2016), Henry Anglade (2017), Marcel Queheille (2018), André Darrigade (2019), et du Duel Anquetil-Poulidor (2018).
Pour en savoir plus sur cet auteur, voir la fiche que lui consacre le site « Les auteurs du Maine et du Loir ».

Lanterne rouge-Max Leonard-couverture.jpg

 

Sur le même sujet, voir également "Les derniers du Tour de France" de Werner Verhulst.

Nos lecteurs anglophones pourront lire avec profit l'ouvrage de Max Leonard "Lanterne rouge : The last man in the Tour de France" publié en 2015 et récemment réédité.

16:48 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

27/09/2019

Daullé Thierry

Bicyclette-couverture.pngUne bicyclette pour Lhassa

Auteur : Thierry Daullé

 

Cheng, étudiant à Shanghai, rêve de se découvrir lui-même en se lançant dans l’héroïque et interminable traversée solitaire de la Chine, du Pacifique jusqu’au Tibet, par la plus haute route du monde, sur une bicyclette qu’il s’offre à la suite de sa brillante réussite aux examens. Après bien des aventures, après avoir découvert les surprenantes réalités de son propre pays, parvenu enfin à Lhassa, il est aussitôt plongé dans un univers déroutant, fait de piété bouddhiste, du flot des touristes et de l’étrange relation entre Chinois Han et Tibétains. Rien ne se passe comme Cheng l’avait prévu.
Visitant un couvent de nonnes tibétaines, il croise le regard de l’une d’entre elles, la jeune et ravissante Jampa. Dès cette minute, plus rien ne sera plus jamais comme avant pour le jeune étudiant. Mais dans la Chine du Président Xi Jinping, peut-il vraiment se permettre de tomber amoureux fou d’une bonzesse ?
Peut-il imaginer un seul instant qu’il va pouvoir la ramener avec lui jusqu’à Shanghai, malgré sa condition de religieuse, malgré les autres nonnes, malgré les lamas, malgré le couvent, malgré les touristes, malgré les résistants tibétains, malgré la distance, et malgré l’implacable Police chinoise ?
Ce roman, au parfum des plus exotiques, nous emporte à travers la Chine profonde avant de nous plonger dans la réalité du Tibet d’aujourd’hui, totalement déconcertant, envoûtant, inquiétant, et le récit va nous tenir en haleine jusqu’à la toute dernière ligne.

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Thierry Daullé est professeur de chinois, grand connaisseur de ce vaste et fascinant pays ; il nous fait, à travers ce roman, mi récit de voyage à bicyclette, mi quête amoureuse et identitaire, partager sa vision de la Chine tellement diverse et contradictoire qu'il vaudrait peut-être mieux l'appeler les Chines.
Quoi de commun entre la mégalopole de Shanghai, dans laquelle le héros de ce roman a toujours vécu, et les hauteurs tibétaines qui ont servi de cadre de vie à cette moniale qui va bouleverser la vie du jeune Cheng ? Ni mode de vie, ni aspiration religieuse, ni même projet d'avenir dans la société. Et pourtant, les deux jeunes personnes vont se rencontrer, d'abord via un innocent regard, puis s'aimer à distance avant d'envisager une vie commune qui leur sera finalement refusée.
La lecture de ce roman, si elle ne transcende pas les codes habituels du récit de voyage ni de l'histoire d'amour impossible, grand classique de la littérature mondiale, permet au lecteur de découvrir avec grande simplicité, mais authenticité, le quotidien des habitants de l'Empire du Milieu, sans oublier la « colonisation » des Hans sur les régions les plus reculées du pays et sa conséquence sur les traditions culturelles et religieuses des dites régions.
Le tout sans manichéisme, sans jugement de valeur, avec une distanciation rendant le propos tout à fait crédible malgré son caractère romanesque.
Dommage toutefois que ce livre n'ait pas fait l'objet d'une correction attentive, nombre d'absence d'espace et de mots rendant sa lecture parfois "légèrement pénible".

 

2019360 pagesLe Lys Bleu Éditions

Prix : 21,30 €

11:25 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Asie, Roman | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer

25/09/2019

Collectif

Atlas-couverture.jpgAtlas France des voies vertes et véloroutes

Auteur : Collectif

 

L’atlas Chamina est une invitation à un grand tour de France à vélo, ou à une multitude de sorties de proximité, pour découvrir en itinérance douce les plus belles voies vertes et véloroutes de l’Hexagone :

  • La Véloroute des pèlerins, de la Belgique à l’Espagne,

  • La Côte normande à vélo,

  • L’Échappée bleue, de Luxembourg à Lyon,

  • La Vélo Francette, de la Normandie à l’Atlantique,

  • La Véloscénie, de Paris au Mont-Saint-Michel,

  • La Bretagne à vélo,

  • L’Alsace à vélo,

  • L’EV6, de Bâle à Nevers,

  • Le Tour de Bourgogne à vélo,

  • La Loire à vélo,

  • La Côte atlantique à vélo,

  • L’Indre à vélo,

  • Le Canal de Berry,

  • La ViaRhôna, du lac Léman à la Méditerranée,

  • Le Canal des 2 mers, de Royan à Sète,

  • Le Tour de Gironde à vélo.

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

530 cartes au format pratique destiné à être transporté sur sa bicyclette - même si l'épaisseur de l'ensemble le rend plus facile à consulter à la maison - un choix de parcours couvrant une très grande partie du territoire national et permettant des liaisons entre les différents itinéraires, cet atlas est l'outil idéal pour partir se balader à bicyclette, un jour, une semaine, un mois et pourquoi pas plus puisque 12 000 kilomètres y sont cartographiés, présentés par tronçons sur des cartes issues de l'IGN et légendées de manière très complète. Un petit texte d'introduction et quelques photos viennent rendre sa consultation encore plus agréable.
Cet atlas mis à jour chaque année est la promesse de belles randonnées cyclistes et ne peut qu'inciter au voyage.

 

2019544 pagesChamina Édition

Prix : 25 €

 

Cette maison d'édition propose un très grand nombre de guides de randonnées équestres, pédestres et cyclistes ainsi que de beaux ouvrages sur le patrimoine. Sur son site, une recherche par région offre un vrai plus pour découvrir son riche catalogue.
Dans la rubrique vélo, les Éditions Chamina vous font découvrir tous les livres et guides sur les plus beaux sentiers à parcourir en vélo, VTT ou VTC. Prenez les routes, circuits et chemins pour partir à la découvertes des plus beaux sites naturels et du patrimoine français de nos régions grâce aux guides, itinéraires et cartes Chamina.

16:27 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Guides | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Do Duc Mathieu et Thomazeau François

À bicyclette-couverture.jpgÀ bicyclette

Auteurs : Mathieu Do Duc (photographies) et François Thomazeau (texte)

 

Le vélo a deux cents ans et il est toujours aussi populaire ! Photographe de rue, Mathieu Do Duc nous montre qu’il séduit adultes et enfants, hommes et femmes, villes et villages, dans de nombreux pays du monde. Le photographe rapporte de ses voyages une preuve de plus de l’attachement à la bicyclette.
Ce coffret est la réalisation de treize cartes photographiques en bichromie accompagnées d’un texte d’auteur. L’esthétisme et la qualité valorisent le regard de l’auteur autour de la thématique donnée.

Le vélo n’exige que deux jambes, un cœur volontaire, des poumons gonflés de liberté. Une gourde et quelques provisions dans la musette. Le nez levé pour aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte, les gens plus accueillants. La bicyclette, c’est le monde sans cesse redécouvert, en douceur, sans agression et sans conquête. C’est, en chacun de nous, un E.T. qui s’envole vers le bonheur.
Les photos de Mathieu Do-Duc le confirment. Partout, ici et ailleurs, du bambin le plus chétif au papy le plus voûté, la petite reine bonifie ceux qui lui ont prêté allégeance. Elle est universelle. Et sans doute éternelle.
François Thomazeau

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Wikipédia nous apprend que : « La carte postale est un moyen de correspondance écrite qui se présente sous la forme d'un morceau de papier cartonné rectangulaire, de dimensions variables, envoyé traditionnellement sans enveloppe, l'adresse et l'affranchissement y étant portés directement, aux côtés du message. »
Pas certain cependant que les heureux acquéreurs de ce coffret de treize cartes respectent scrupuleusement cette définition, partagés qu'ils vont être entre volonté d'écrire puis d'envoyer – avec toutes les incertitudes liées aux services postaux actuels - et celle de conserver dans l'état originel...
Tout y est pourtant : le morceau de papier cartonné - quelle horrible réduction pour de si belles photographies -, le format rectangulaire - dans un bel écrin protecteur -, la place pour inscrire l'adresse et coller le timbre, il s'agit bien de cartes postales, magnifiées cependant par un superbe papier photos et un tirage en noir et blanc très contrasté traduisant parfaitement l'amour que porte le photographe à la bicyclette.
Comme si cela ne suffisait pas, François Thomazeau, en parfait zélateur du vélo, nous offre un court texte, synthétique et optimiste, lui aussi publié au format carte postale, qui finira de convaincre les plus récalcitrants du « règne sans fin de la petite reine ».
Devant ce dilemme, envoyer ou conserver, une seule solution : acquérir deux exemplaires et faire plaisir à son entourage... et à soi-même !

 

201913 cartes photographiques et 1 texte d’auteurÉditions Images Plurielles

Prix : 15 €

Coffret vu, lu et apprécié par le comité de lecture du blog

14:37 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Photographies | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

Chasse-Goupille Collectif

CG14-couverture.jpgChasse-Goupille n° 14

Auteur : Collectif Chasse-Goupille

 

Toute l'équipe de Chasse-Goupille est fière de vous annoncer la sortie du nouveau Chasse-Goupille! Déjà le numéro 14 !
La couverture signée par Lena invite à prolonger la farniente de l'été à perpétuité... Les linogravures réalisées pendant la Vélorution Universelle sont belles et inoxydablement punks...
Le texte de Margotte sur Cuba nous décentre les yeux et nous fait couler la sueur dedans... Vite un rhum ou je casse une voiture ! Marco nous parle de lacets et nous réconcilie avec l'effort (même si on se moque parfois des sportifs, combien c'est merveilleux de gravir et de descendre une belle montagne!).
Héloïse pour nous distraire a réalisé avec gout et malice des jeux et des illustrations superbes et hautement subversives. Georges Batavus nous parle du ré-apprentissage de la petite reine après un accident qui lui a fait perdre les pédales, le texte est beau et poétique. Chapeau !
Anormally cause de la ZAD de Sivens, elle raconte ce qu'est être zadiste, ce qu'est la lutte (un mélange du plus beau et du pire, de camaraderie et de répression).
Gra a fait une super belle bande dessinée sur un voyage insensé en BMX dans les Landes (Le titre dit tout: « L'envie d'aventure ou le voyage foireux »).
Una occupe la page centrale avec un poster pédagogique et richement documenté sur les techniques pour promener un bébé à vélo. Ensuite, il y a une poésie en cubain sur le vélo et la liberté.
Le fanzine se continue avec un récit « un accident presque banal » à propos d'un accrochage qui a eu lieu pendant la Vélorution Universelle de Tours.
Pour terminer, « Le Larzac à vélo » est un témoignage datant de 1978 d'une jeune femme entraînée au cyclo-tourisme, un voyage dans le temps et dans l'espace, vraiment chouette. Pas grand chose n'a vraiment changé, hier comme aujourd'hui, un bout de fromage et de pain et ça repart.

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

À plusieurs reprises sur ce blog, j'ai déjà exprimé le plaisir que je prenais à lire ce fanzine consacré à la bicyclette, dans sa pratique urbaine bien sûr mais de plus en plus sous tous ses aspects comme le montre ce nouveau numéro, plus riche encore que les précédents, toujours aussi original, militant, hors normes.
Pour ses rédacteur.trices et illustrateur.trices, le vélo est un merveilleux engin qui ouvre la porte à la fantaisie, au voyage, à la liberté, un engin qui mérite une plus grande place dans notre quotidien et dans notre imaginaire.
Très chaudement recommandé.

 

201952 pagesChasse-Goupille

Prix libre

 

Plus d’infos sur Wiclou, le Wiki du biclou et sur ce blog.

 

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

14:00 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Écologie-Politique-Économie, Pratiques urbaines, Revue | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

15/09/2019

Bastide Gérard

couv-Voyageur-menteur-Bastide.jpgLe voyageur est un menteur

Auteur : Gérard Bastide

 

Ce voyage en France, c’est une recette-maison préparée depuis tant d’années avec d’authentiques morceaux d’aventures, mijotée avec des bouts d’expéditions, des conserves de pistes, des restes de virées, relevée avec des reliefs de montagnes bien sûr, assaisonnée de traces à la sauce sentier. Avec la débrouille, les rencontres de hasard, mes cahiers de bord et les récits que j’inventerai au gré de mes vagabondages.
Car mon voyage est un non-lieu. Voyage-rébus, parcours de paroles, carnet de dé-route, c’est aussi et surtout une réflexion au fil des pistes sur l’imaginaire, le pouvoir et la chair des mots. Moi je préfère une histoire sans voyage qu’un voyage sans histoire. Alors je reprends la route pour donner à manger aux mots, j’écris pour apprivoiser mes chemins. L’aventure commence quand on la raconte. Ainsi le récit du voyageur sera à la fois biographie, testament et fiction.

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Après La voie cyclique  en 2011 et L'intrépide centripète
 à la recherche du centre en 2016, Gérard Bastide vient une nouvelle fois nous enchanter par sa fantaisie, son amour des mots, son sens de l'absurde qui conduit le lecteur là où il souhaite le transporter.
Récit de voyage, non-récit de voyage, récit de non-voyage, non-récit de non-voyage, ce texte enchanteur est tout cela à la fois et le résumer serait le ramener à ce qu'il n'est pas, un texte de plus sur la bicyclette, le voyage, la vie en quelque sorte que Gérard s'est choisie et sait si bien évoquer à travers une avalanche de mots qui donne parfois le vertige et nous conduit loin, très loin... dans le pays imaginaire du "polyfaiseur de multichoses". Imaginaire ? ou pas.

 

2019180 pages Le pas d'oiseau

Prix : 10 €

 

Vous pouvez commander le livre par courrier à l’adresse ci-dessous :
Gérard Bastide 3, chemin de la plaine, 81240 Saint-Amans-Soult ou par courriel.

Pour en savoir plus sur cet étonnant personnage, consulter son sitouèbe.

 

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

11:14 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

12/09/2019

Harris Kate

Harris-couverture.jpgSur les terres des frontières perdues
Notre route de la soie

Autrice : Kate Harris

 

Adolescente, Kate Harris rêve de devenir exploratrice mais Marco Polo, Magellan et Christophe Colomb ont déjà exploré la terre entière. Elle décide donc de devenir astronaute et entame de sérieuses études. Un premier voyage à vélo sur le plateau tibétain, avec son amie d’enfance Mel, lui fait prendre conscience que vivre une aventure, ce n’est pas découvrir à tout prix un pays inconnu, mais plutôt dépasser les frontières, oser franchir des limites, surmonter ses propres limites. Kate décide alors de quitter son emploi au MIT et de concrétiser son rêve d’enfance : parcourir à vélo les routes de la soie.
Entre aventure et questionnements sur les terres qu’elle explore, ce récit met en jambes en révélant un monde qui, comme les étoiles ou le moi profond, ne pourra jamais être entièrement cartographié.

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Ces derniers temps, interroger les frontières semble être devenu un thème incontournable chez les voyageurs à vélo. Emmanuel Ruben, Claude Marthaler, Franck Turlan, pour ne citer que les plus récentes parutions, se sont chacun à leur manière attaché à explorer cette notion aux multiples facettes.
Partie sur la route de la soie, d'abord au Tibet puis ensuite de la Turquie au Népal, Kate Harris va confronter les frontières, géographiques, historiques mais surtout politiques, à la réalité de son voyage, envisagé originellement comme une exploration mais qui va devenir au fil des kilomètres, des rencontres, des épreuves physiques et psychologiques, le franchissement de ses propres frontières, jusqu'à s'apercevoir que ce voyage, n'était pas un but à atteindre mais une excuse pour partir.
Un excellent récit, vivant et très bien écrit qui sait alterner réflexions sur soi et sur son passé, observations pertinentes et sans jugement de valeur sur les pays traversés et narration de qualité d'un voyage hors du commun avec son amie Melissa.

 

2019368 pagesArthaud

Prix : 22,50 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

15:47 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Asie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer

Naumann-Villemin Christine et Régani Soufie

9782877676076.jpgLucette à bicyclette

Autrices : Christine Naumann-Villemin (textes) et Soufie Régani (illustrations)

 

Vite, devenir une grande !
Aujourd’hui est un grand jour. Lucette a décidé d’apprendre à faire de la bicyclette. Sans roulettes. Il n’y a pas de temps à perdre : ce soir, Lucette doit être une grande.
Mais pourquoi est-elle si pressée ?

 

Dans une autre vie, Christine Naumann-Villemin était orthophoniste. C’est pour ses petits patients qu’elle a commencé à inventer des histoires. Aujourd’hui, Christine est professeure-documentaliste, toujours entourée de livres et d’enfants !

Soufie Régani a grandi dans le Jura, où elle vit aujourd’hui avec son ami musicien et leurs deux filles. Après des études d’arts appliqués, elle travaille comme graphiste et, en 2010, se lance dans l’illustration à plein temps. Elle est autrice et illustratrice d’une trentaine de livres pour enfants.

 

À partir de 3 ans

 

201932 pagesKaléidoscope

Prix : 13 €

14:46 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Collectif

Imagine-couverture.jpgImagine Demain le monde
Hors-série 100 % Vélove

Auteur : Collectif

 

Imagine Demain le monde est un magazine belge francophone qui paraît six fois par an (bimestriel). Il traite de sujets liés à l’écologie, aux questions de société et aux rapports Nord-Sud. Il s’inscrit dans le courant « slow press » et porte un regard libre et non-conformiste sur le monde d’aujourd’hui et de demain. Il propose une information à la fois innovante et critique, qui explore les voies d’un autre modèle de développement et cherche des alternatives positives pour répondre aux grandes questions de société.
Dans ce hors-série sans bruit et sans moteur, on voyage d’Amsterdam à Bogota, dans la roue d’un succulent vélosophe, au cœur de la Masse critique, aux côtés de cyclo-féministes et de vélotafeurs, dans les villes et dans les champs, en bakfiets, en vélo-cargo, avec et sans les mains. Maintenant ou en 2050. Pour vivre ensemble cette nécessaire transition cyclable.

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

De grandes signatures référencées comme celle de Bernard Chambaz , de Frédéric Héran, d'Olivier Razemon ou encore de Claude Marthaler , des portraits sensibles de vélotafeurs, de cyclo-voyageurs ou de simples usagers de la bicyclette pour le plaisir, ce hors-série, bien mis en page et d'une lecture très agréable, nous offre un panorama complet de ce que peut proposer la bicyclette en terme de plaisir, d'alternative à la voiture, de moyen de découvrir le monde.
Ne se limitant pas à la Belgique d'où il est originaire, ce magazine s'ouvre au monde et démontre une fois de plus l'extraordinaire richesse de la petite reine.

 

201998 pagesImagine Demain le monde

Prix : 9 € + frais de port

 

Revue lue et appréciée par le comité de lecture du blog

14:26 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Belgique, Revue | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer