Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2020

Rivallain Emmanuel

Rivallain-couverture2.jpgUn Tour imaginaire / Toute cime est sévère / Spectateurs atmosphériques

Auteur : Emmanuel Rivallain

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER
Il fut un temps – que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître – au fil duquel les premières courses cyclistes enfantines se déroulaient sur la table de la cuisine ou, pour les plus ambitieux des futurs champions, sur le tapis du salon familial. Les figurines de plomb avançaient au gré de l'imagination, les péripéties étaient infinies, l'amour du vélo se construisait et décidait de destins multiples.
David Le Breton, dans son passionnant En roue libre, convoque Bernard Chambaz, Louis Nucéra et Jean-Noël Blanc pour évoquer ses propres souvenirs de petits cyclistes et de courses folles. « […] Je me souviens des mêmes équipées sur le tapis de ma chambre que j'avais retourné et sur lequel j'avais dessiné une route avec une poignée de virages […] ».

Emmanuel Rivallain, doté d'une âme d'enfant et poète cycliste, ne retourne plus son tapis mais n'hésite pas, armé de son téléphone et accompagné d'une poignée de ces petits cyclistes fantasmatiques, à s'allonger dans le sable breton ou sur les rochers les plus inconfortables, pour mettre en scène ses champions anonymes et les photographier dans ces décors improbables, laissant également le logiciel de l'appareil ajouter une part d'aléatoire dans le résultat final.
Les cyclistes miniatures entrent en scène. Sport total, oublié, salutaire. Vous roulez par procuration.

Ces trois carnets, reliés par un élastique sur lequel court un petit cycliste, regroupent les meilleurs de ses clichés, photographies agrémentées d'un texte dont la poésie n'a d'égale que la concision et la force d'évocation. On se plaît à tourner les pages, on convoque ses propres souvenirs, on se rêve champion ou reporter, la magie opère, le Tour déroule son long ruban d'asphalte iodé mais où sommeille la ligne d'arrivée ? Hâtez-vous de rejoindre le peloton d'Emmanuel, le tirage est limité et il n'y en aura pas pour tout le monde...

 

20203 x 36 pages Autoédition disponible auprès de l'auteur et dans quelques librairies ; voir ici .

Prix : 21 €

 

Livre lu et grandement apprécié par le comité de lecture du blog

14:54 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Photographies, Poèsie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Goulemot Jean-Pierre, Lidsky Paul et Masseau Didier

Voayge-couverture.jpgLe voyage en France
Anthologie des voyageurs français et européens en France, aux XIXe et XXe siècles (1815-1914)

Auteurs : Jean-Marie Goulemot, Paul Lidsky et Didier Masseau

 

Ce volume fait suite au Voyage en France, anthologie des voyageurs européens en France du Moyen Âge à la fin de l'Empire, paru en 1995. Au XIXe siècle, le chemin de fer, l'automobile, la bicyclette, le ballon finissent par remplacer la diligence et dessinent des sociabilités nouvelles.
Des récits décrivent, non sans ironie, les touristes, ces nouveaux voyageurs qui visitent en masse stations thermales, bords de mer, montagnes... Surgit pourtant un nouveau regard sur les paysages et les œuvres d'art, appuyé par l'usage de la photographie. Les étrangers sont plus nombreux à visiter la France, qu'ils jugent exotique et souvent archaïque, et ils viennent de plus loin : de Russie, des États-Unis, d'Amérique du Sud et plus rarement d'Afrique. Ils révèlent un pittoresque nouveau, mesuré à l'aune de leurs habitudes et de leurs façons d'être.
Le voyage littéraire, souvent visionnaire, toujours d'une grande acuité et d'une grande qualité d'écriture connaît ses heures de gloire. Tous les romanciers du siècle : Hugo, Flaubert, Gautier, Daudet, Zola, Sand, Mirbeau, Maupassant le pratiquent avec passion.
A ces formes déjà diversifiées du voyage, il faut ajouter les enquêtes sociales (Villermé), les voyages politiques (Blanqui et Flora Tristan), les récits destinés à la jeunesse (Madame Bruno et le célèbre Tour de France par deux enfants), les chroniques de la presse en quête de pittoresque. La France est parcourue à vive allure par des coureurs de rallyes. On défend ou l'on accuse les fous du volant ou du vélocipède. Par sa diversité, le voyage en France est devenu majeur.

Guy Schoeller

Cinquante pages sont consacrées à « La France à vélo » dans cette imposante anthologie. On y retrouve des textes de Maurice Martin, Briault , Louis Baudry de Saunier et Alphonse Baugé .

 

19971282 pagesRobert Laffont, collection Bouquins

Prix : 30,80 €

14:46 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Marchand Jacques

Vélodrame-couverture.jpgVélodrame

Auteur : Jacques Marchand

 

Jacques Marchand est un personnage incontournable de l’histoire du sport cycliste et du journalisme de sport. Fondateur du Tour de l’Avenir, l’antichambre du Tour de France, mais surtout rédacteur en chef et responsable des pages cyclisme à L’Équipe pendant de longues années, son livre est un véritable cri du cœur qui évoque la fin proche du sport cycliste et plus particulièrement de son joyau qu’est le Tour de France.
Avec les mots d’un homme posé mais en colère, il dresse le constat d’un sport à la dérive dont la fin serait toute proche. Véritable pamphlet, la légitimité de l’auteur donne à ce livre une force supplémentaire.
Tout commence comme une histoire d’amour entre la presse écrite et la « petite reine ». Pour les besoins de leurs publications des hommes comme Pierre Giffard, fondateur du journal Le Vélo, ou Henri Desgrange avec son L’Auto-Vélo décident de créer des courses cyclistes (Paris-Brest-Paris et le Tour de France), et ainsi de profiter de l’exclusivité de l’événement pour « doper » leurs ventes. Si le cas est courant aujourd’hui, ces hommes font figure de pionniers dans les années 1900.
Bien des années plus tard, la nuit de noces entre la presse écrite et le sport cycliste fait place à des périodes orageuses avec l’arrivée du média télé qui bouleverse définitivement l’équilibre du couple. Dès lors, la « petite reine » se donne à un autre et brouille définitivement ses liens originels avec la presse écrite.
C’est sous la forme de cette histoire d’amour tumultueuse que Jacques Marchand dénoue les fils de l’histoire d’un couple qui vit « presque » aujourd’hui contre nature.

 

2008156 pages Calmann-Lévy

Prix : 17,20 €

De Jacques Marchand, voir également « Le cyclisme » et « Quel Tour pour demain ? », tous deux présentés sur ce blog.

14:38 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Baugé Alphonse

Directeur-couverture.jpegLe Tour de France 1907 - Lettres à mon Directeur

Auteur : Alphonse Baugé
Illustrations : Gonzague-Privat

 

Extrait de l'avant-propos d'Oscar Méténier
[…] De tous ces détails, je n'aurais pas la moindre idée, si Baugé n'avait eu l'excellente inspiration de me communiquer les lettres quotidiennes, écrites à son directeur, pendant le Tour de France de 1907.
J'ai lu avec ravissement ces comptes-rendus, tracés, la plupart du temps, à la hâte, sur un coin de table de café, au soir d'une journée éreintante. Baugé n'est pas seulement un journaliste sportif avisé, c'est aussi un humoriste charmant, et ces lettres, écrites sans prétention, au courant de la plume, uniquement dans le but de renseigner son directeur, sont amusantes au possible, pleines d'anecdotes et sans monotonie.
En les lisant, on comprend l'intérêt puissant qui s'attache à l'exploit qu'accomplissent ces héros de la route. On se sent rempli de pitié pour ces pauvres « déshérités », qui suivent la course pour l'amour de l'art, à leurs risques et périls, sans soigneurs, souvent sans argent, n'ayant pas même l'espoir de décrocher la timbale, poussés uniquement par le désir de pouvoir dire avec orgueil en rentrant chez eux :
— Moi aussi, j'en étais ! Et j'ai fait les cinq mille kilomètres du Tour de France !
[…]

 

1908122 pagesLibrairie de l'Auto, Paris

 

Ce livre est disponible en téléchargement sur Gallica, la bibliothèque numérique de la BNF.
Il a également été réédité en 2016 par Hachette BNF.

Directeur-gravure.JPG

Alphonse Baugé livre ses méthodes d’entraînement dans Le secret de Choppy, Librairie de l'Auto, 1901, il est également l'auteur de Messieurs les coureurs. Vérités, Anecdotes et Réflexions sur les courses cyclistes et les coureurs, préface de Henri Desgrange, directeur de l'Auto, Librairie Garnier Frères, 1925, également consultable sur Gallica.

 

Sur Alphonse Baugé, lire la fiche Wikipédia dédiée.

14:34 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Sport cycliste, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

03/11/2020

Mingam Erwann

Mingam-couverture.jpgEn chasse-patate
Petit lexique impertinent du cyclisme en 100 expressions

Auteur : Erwann Mingam

 

Après le succès de la première édition,une réédition augmentée du petit lexique des expressions cyclistes les plus fleuries !
Depuis plus d’un siècle, le cyclisme a développé un langage à lui, truculent, fleuri, idiomatique. Ce sont ses expressions savoureuses qu’Erwann Mingam fait découvrir au lecteur.
Car au-delà d’expliquer ce qu’est une chaudière ou les cocottes, l’auteur multiplie les jeux de mots et les fausses citations dont les spécialistes du vélo s’amuseront à retrouver toutes les références.
Un livre à l’humour érudit. Comme si Boby Lapointe avait monté le Mont Chauve en danseuse avec Julian Alaphilippe.

« T’aimes le vélo et t’as pas lu le bouquin ?
Non mais allô, quoi ! »
Vincenzo Nabilla

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER
Préférez-vous être dans la pampa ou rouler sur les ribinoù ? Mettez-vous les mains sur les cocottes ou bien pédalez-vous avec les oreilles ? Salez-vous la soupe avant de rouler dans la luzerne ? Connaissez-vous le rapport entre Gérard Depardieu et le pot belge ou entre Pierre Groscolas et les délais ?
Si, à toutes ces questions – ou à au moins une – vous avez répondu non, alors précipitez-vous sur ce lexique aussi impertinent que drôle, aussi bien documenté qu'illustré joliment qui vous fera passer sans conteste d'excellents moments, ne serait-ce que pour retrouver l'origine supposée des nombreuses citations qui complètent les expressions elles-même.
Réjouissant en ces temps de morosité, une belle manière de se refaire la cerise...

 

2020184 pagesSolar Éditions

Prix : 12,90 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

La première édition du Petit lexique impertinent du cyclisme a été publiée en 2015 chez Solar Éditions sous une couverture identique. Elle ne comportait alors que 65 expressions.

Sur ce même thème, on pourra également lire ou relire avec grand plaisir les « Expressions du cyclisme » de Paul Fabre, ouvrage présenté sur ce blog.

11:43 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Zamacoïs Miguel

Zamacois-couverture.pngLe vélocipède à travers les âges

Auteur : Miguel Zamacoïs

 

Présentation établie par Keizo Kobayashi que nous remercions chaleureusement
C’est une brochure in-16 de 71 pages qui raconte, comme l'indique le titre : Le vélocipède à travers les âges. Imaginons que l’auteur, en sortant de chez lui pour faire du vélo, trouve un fossile vélocipédique dans une carrière. Comme cela son histoire de la bicyclette commence. En 1893, l’année de la publication de ce petit livre, le vélo était vraiment à la mode. L’auteur propose donc « une histoire des cycles à travers les âges » en cinq chapitres.
En fait, ce n’est pas une histoire de la bicyclette comme nous l’entendons par là mais c’est un roman qui sort complètement de la tête de l’auteur sans les documents à l’appui. D’ailleurs l’auteur l’affirme même deux fois : « Quoique les documents relatifs à l’invention du vélocipède fassent absolument défaut » et un peu plus loin « Une vaste lacune existe dans l’histoire des cycles, mais la méthode de l’hypothèse, n’en déplaise à Descartes, nous permet d’avancer une quasi-certitude. »
Mais ça date de 1893, c’est-à-dire l’histoire du vélocipède inspirée notamment par celle de Baudry de Saunier :

  • en 1790, le célérifère de Sivrac sans guidon,

  • sans l’année précise, la draisienne du baron de Drais qui « rend mobile la roue de devant » ,

  • en 1855, l’invention de la pédale par Pierre Michaux.

L’auteur ne parle pas de grand-bi ni de safety, et il passe directement à la bicyclette d’alors. C’est amusant et intéressant avec ses dessins humoristiques mais comme le titre indique finalement bien le contenu, ce n’est pas un livre sur l’histoire de la bicyclette et il faudrait le lire en tenant compte de cela.
Cette brochure est illustrée de vingt dessins faits de l’auteur lui-même.

 

1893 71 pagesSociété d'éditions scientifiques

Gravure.JPG

Sur l'auteur, lire la fiche Wikipédia dédiée.

11:36 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire, Roman | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Ricordeau Jean-Luc

Ricordeau-couverture.jpgLa saga des cycles Stella et ses champions

Auteur : Jean-Luc Ricordeau
Préface : Jean Bobet

 

En 1919, Pierre Fonteneau implante son usine de bicyclettes et de machines à coudre à Nantes. Son but se limite à vendre ses produits dans l'Ouest de la France. Lorsque son fils lui succède, l'ambition le conduit à créer une équipe cycliste placée sous la direction de Paul Le Drogo, un ancien champion. Un jeune champion, Louis Bobet, va entraîner dans son sillage toute une génération de jeunes coureurs, Audaire, Barbotin, Jean Bobet, André Mahé, Malléjac, Molinéris, Dussault, Lévêque etc... vers des succès nationaux et internationaux. C'est aussi une page de l'histoire du cyclisme nantais et breton des années 1930 à 1970.
C'est cette saga de la firme Stella et de ses champions que l'auteur s'est appliqué à rapporter, grâce à de nombreux documents inédits tout au long des 216 pages du livre.
La préface de Jean Bobet, l'un des derniers grands coureurs de la firme Stella, confirme l'important travail de recherches et d'interviews réalisé.

 

2015216 pagesAutoédition

 

Sur la firme Stella, voir également l'article que lui consacre l'Encyclovélo.

Ordner-Stella-affiche.jpg

 

 

Une belle affiche de Paul Ordner à qui Philippe Aurousseau a consacré un livre en 2014, Paul Ordner : 40 ans de dessin sportif, humoristique et politique, 168 pages, aux Éditions de l'Oncle Archibald.

11:22 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Eillum Patrick

A bicyclette-couverture.jpgA bicyclette, ma ville est étrange

Auteur : Patrick Eillum

 

Dans son premier recueil « Le dernier homme sur terre se déplace à vélo » paru en 2012, Patrick Eillum introduisait la petite reine dans l'univers de la SF.
Dans celui-ci, l'auteur explore les grands thèmes du fantastique (Voyage dans le temps, possession, immortalité, zombies,...) tout en parcourant à deux-roues la ville et ses quartiers.

 

2014108 pagesThe BookEdition.com

Prix : 10 €

11:16 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Roman | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Eillum Patrick

Le dernier homme-couverture.jpgLe dernier homme sur Terre se déplace à vélo

Auteur : Patrick Eillum

 

Quoi de plus éloigné de la science-fiction que le vélo ? Imaginez que la machine à explorer le temps soit un grand Bi ! Que Dark Vador se déplace en tandem !
Dans ce recueil de nouvelles dont la plupart sont initialement parues dans l'Heurovélo, le journal dérailleur de l'Association Droit Au Vélo (ADAV), l'auteur explore les grands thèmes de l'univers de la SF & du fantastique (voyage dans le temps, vampires, immortalité,...) sous l'angle de la bicyclette.

 

2012123 pagesThe BookEdition.com

Prix : 10 €

11:13 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Roman | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Collectif

Sport et presse-couverture.jpgSport et presse en France (XIX et XXe siècles)

Auteur : Collectif
sous la direction de Évelyne Combeau-Mari

 

Depuis le milieu du XIXe siècle, la presse française a intégré le fait sportif. Le sport devient un indicateur des évolutions de la France. La presse décrit autant les bouleversements des activités sportives qu’elle montre les nouveaux visages des terres françaises. La fusion de la presse et du sport constitue le fil conducteur de cet ouvrage collectif.
Sur près d’un siècle d’histoire, les différends chapitres soulignent les phases d’émergence (le temps des fondateurs, la création et la structuration de la presse spécialisée) et couvrent l’ensemble des territoires français(sport dans la presse coloniale et dans les outres-mers).
Ils analysent la place de la presse féminine et la presse affinitaire. Ils abordent les formes de l’écriture de l’évènement sportif tant dans la presse généralisée que spécialisée.
Dans la continuité des travaux initiés par le CRESOI (centre de recherche sur les sociétés de l’océan Indien de l’Université de La Réunion) s’attachant aux problématiques relatives à la place du sport dans les sociétés, cette publication réunit les spécialistes de nombreuses équipes de recherches. Ce livre signe l’actuelle vitalité des études dans le domaine de l’histoire du sport.

Commentaire d'Henri Bosc
Plusieurs communications concernant le cyclisme, dont en particulier : Alex Poyer, La première presse cycliste française : ses titres, ses hommes, ses influences (1869-1904)  (pp. 341-357).
Le Cycliste est bien cité, ce qui est normal, Alex Poyer, professeur d'université, auteur de « Les premiers temps des véloce-clubs », étant aussi cyclotouriste.

 

2007433 pagesLe Publieur

11:10 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer