Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2016

Gasnier Daniel

cyclotourisme BALADE DES LAVOIRS

Auteur : Daniel Gasnier

Ce petit livre-album de 107 photos, propose une promenade riche d’un patrimoine français parfois oublié : les lavoirs.

C’est aussi pour l’auteur, une façon de rendre hommage à ces femmes que l’on appelait lavandières ou laveuses. Aujourd’hui professions disparues...

2014- 74 pages – Éditions : www.thebookedition.com  

Coordonnées de l’auteur : Courriel : gasnierdaniel@yahoo.fr

Blog : http://www.dubonheurenpedalant.blogspot.fr

Prix : 20 €

 

17:14 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

26/12/2015

Bossouvi Carlos

cyclotourisme Un défi solidaire

6500 km à vélo du Bénin à la France

Auteur : Carlos Bossouvi 

Récit recueilli par Catherine Étienne

Préface : Claude Marthaler

Carlos Bossouvi est un africain d'origine extraterrestre, végétarien et sympathisant de la philosophie bouddhiste. Le voyage l'a révélé. Il en ressort grandi, comme un terrien extra, toujours aussi rieur et modeste, d'une sincérité désarmante. Plus grand que lui-même, son rêve de rallier Cotonou à Jarcieu en pédalant ressemble à un morceau de lune tombé du ciel. Il l'a longtemps gardé secret, avant de le confier à quelques amis étrangers, car ses semblables l'auraient traité de fou - ce qu'ils ne se sont pas privés de faire.

En route, la plupart du temps, les Africains ne savaient pas quoi dire. Ils l'abordaient comme un mutant, avec un mélange de curiosité, d’admiration, de perplexité, de compassion et de respect. Car dans les pays du Sud, le vélo représente à la fois un signe de pauvreté et un outil de travail, lorsqu'on n'a pas les moyens de s'acheter une moto ou plus. Carlos est sans doute l'un des rares Africains à avoir osé quitter son lieu d'origine et affronter l'inconnu pour le simple bonheur de voyager et la volonté de soutenir une association humanitaire, qui plus est, à vélo.

On le prendra pour un immigré de plus, remontant plein nord vers l'Europe, cette cyclotourisme forteresse qu'il abordera pourtant, dit-il, « sans préjugé, avec un œil d'explorateur ». Une sorte d'exploration inversée, mais sa couleur de peau et le fait d'être né sur une autre plaque tectonique, ne l'a pas rendu égal face à la liberté de mouvement. Aux éléments naturels qui ont mis sa détermination à rude épreuve, se sont ajoutés les obstacles, plus fourbes, de l'administration. Plus il remontait son continent, plus elle lui mit des bâtons dans les roues. Malgré les renseignements pris à l'avance, à la frontière mauritanienne, on le renvoie illico à Bamako, au Mali, pour demander un visa. Le Maroc voulait le renvoyer à Dakar, au Sénégal. Quand au visa Schengen - le plus dur à obtenir - il aura fallu plusieurs interventions au plus haut niveau pour qu’on le lui accorde finalement.

 

Le voyage à vélo exige bien d'autres choses que la seule endurance du sportif. Le périple initiatique de Carlos l'a conduit au réel. À vivre des instants magiques aussi, ces rencontres d'anges-gardiens qui vous prennent sous leurs ailes au moment même où le doute aurait pu s'installer, la lutte faisait place à la déroute. Carlos a entrevu la puissance de sa volonté, s'est confronté à ses limites. Une fine balance entre physique et mental. Africain atypique, il cyclotourisme parvient parfois, comme nous, à « perdre du temps » face aux étapes-mammouth qu'il s'était imposées. Jamais pourtant, ses tribulations ne lui ont apparues comme une vaine souffrance, même si « les kilomètres sont chers ». L'adversité lui a permis de se réinventer sans cesse, de parier sur son identité, de puiser dans ses ressources intérieures. Les frontières qu'il a franchies, bien réelles pourtant, se conjuguèrent soudainement au pluriel, reculèrent à chaque coup de pédale, ne furent plus celles qu'il croyait, mais celles qu'il vivait. Le vent a poncé sa chair jusqu'à l'âme : il est devenu son compagnon, un ami même, qu'il a finit par adopter pour surmonter sa solitude. La chaleur extrême, jusqu'à 50 degrés, l'a meurtri pour mieux le faire renaître à lui même, lui signifier son appartenance à un monde plus vaste, plus coloré, plus humain aussi. S'abandonner au monde, seule manière peut-être de ne jamais réellement abandonner.

Enfant de la génération internet, on le découvre paradoxal et subtil, plus prompt à alimenter ou à se nourrir de son compte Facebook qu'à réparer une chambre à air. Son voyage, expérience fondatrice, il le décrit aujourd'hui comme « un piège » qui l'a rendu accro. Carlos ne cherchait sans doute rien ou ignorait tout simplement ce qu'il était parti chercher, mais il l'a trouvé. Au bord du monde, à bord de lui-même.

(Claude Marthaler a passé plus de seize ans de sa vie à voyager sur son vélo, dont sept pour réaliser un tour du monde. Durant ses périples, il a collaboré en tant que correspondant avec divers quotidiens suisses et des magazines spécialisés. À chaque retour, il présente au public, sous forme de conférences ou de films, ses aventures, expériences et rencontres. Son premier livre, Le Chant des roues, a obtenu le Prix Caillié des écrits de voyage 2003. À tire d'Elles, Femmes, bicyclette et liberté,son huitième ouvrage, paraîtra en 2016. Deux documentaires télévisés lui ont été consacrés : « La fin du voyage » (52', 2003) et « Claude Marthaler, embrasser la terre » (70', 2015).)

2016- 134 pageshttp://www.jarnati.fr/4.html . Pour commander ce livre, envoyez votre chèque à l’ordre de : Association JAR’NATI, 24 rue des Tisserands – 38270 Jarcieu

Prix : 17 € + 4 € de frais de port = 21 €

 

21:06 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Afrique, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

24/12/2015

Godin Olivier

cyclotourisme Sur le pas de ma porte

6000 km à vélo à travers les montagnes de France.

Étrangement, il lui a fallu aller au bout du monde pour que germe cette idée de périple de proximité. Après avoir traversé l’Afrique à tandem avec sa compagne, Olivier Godin a choisi de remonter en selle pour une échappée en solitaire à la découverte des merveilles et de l’exotisme de son propre pays. Son leitmotiv : montrer que l’aventure n’est pas une affaire de lieux ou de kilomètres, mais de regard que l’on jette sur le monde, aux confins d’un continent comme sur le pas de notre porte.

Depuis le coin de sa rue, à Lyon, cet inconditionnel de l’itinérance à vélo a mis cap sur les sommets qui constituent sa ligne d’horizon puis s’est laissé guidé à travers les cinq massifs montagneux majeurs de l’Hexagone. Un voyage de 6000 km au cœur de la France des hauts qu’il partage dans ce carnet de bord mêlant découverte, introspection et poésie. Une invitation à sortir de sa zone de confort, un plaidoyer pour l’effort, une ode aux petits bonheurs de la route, tout simplement.

« Endossez la panoplie du voyageur, charriez quelques lourds bagages, et partout, on viendra vous trouver pour cueillir à vos lèvres une part d’ailleurs, une anecdote, un récit... »

2014- 247 pages - Vasco Éditions – Olivier Godin – 3 rue Pouteau – 69001 Lyon – www.surlepasdemaporte.fr

Prix : 14,90 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog.

 

10:38 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Gasnier Daniel

cyclotourisme Le Vélo, mon Sauveur !

Auteur : Daniel Gasnier

En disgrâce, non guéri d’un certain mal-être et déboussolé, je prends une décision que je tais. Progressivement, je vais renaître et pour la seconde fois, le vélo sera mon sauveur...

L’auteur parle de lui :

Scolarité à Limoges : ni studieux, ni cancre.

1975 : Admis à un concours des PTT, je deviens postier. D’abord facteur puis chauffeur de camions jaunes...

-2012- 462 pages – www.TheBookEdition.com

Prix : 18,30 €

10:09 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

20/12/2015

Aulnette Joseph

 

cyclotourisme

                                SUR LES PAS DE THÉO

Auteur : joseph Aulnette

En avril 2015, j’ai réalisé un périple à vélo pour célébrer le 70ème anniversaire de la libération de Théo, mon père. Huit mois plus tard, j’ai le plaisir de dédier ce livre à Madeleine et à Bernard, sa fille et son fils d’avant-guerre, pour marquet le 70ème anniversaire du 1er Noël qu’ils se souviennent avoir fêté en présence de leurs deux parents.

2015- 340 pages – www.surlespasdetheo.com

Prix : 16,00 €

AUF THÉOS SPUREN

Im april 2015 habe ich meine Fahrradtour verwirklicht, um den 70. Jahrestag der Befreiung meines Vasters Théo zu feiern. Acht Monate später freue ich mich, das Buch Madeleine und Bernard, seiner Tochter und seinem Sohn, die vor dem Krieg geboren wurden, zu widmen, um den 70. Jahrestag des ersten Weihnachtsfestes feierlich zu begehen ; beide erinnern sich daran, dass sie es gemeinsam mit ihren Eltern feiern konnten.

 

cyclotourisme

21:32 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Allemagne, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

10/12/2015

DVD - 150ème anniversaire du premier voyage à vélocipède Paris - Avignon 1865 - 2015.

cyclotourisme 150ème anniversaire du 1er voyage à vélocipède au monde Paris – Avignon Le Pontet 1865 - 2015-

Sept vélocipédistes ont réédité du 8 au 23 août 2015 ce voyage de 860 km sur d’authentiques vélocipèdes en hommage aux frères Olivier.

Alain Cuvier (F) Stuart Mason Elliott (UK) Keizo Kobayashi (J) Dominique Lefebvre (F) Glen Norcliffe (CA) Gille Tamagne (F) Carey Williams (USA)

Le but de cette entreprise était de rendre hommage à ces pionniers qui ont compris très vite que cet objet décrié et raillé par tous les bien-pensants de l’époque aurait une importance capitale dans les modes de déplacements futurs et qui en démontrant son utilité l’ont fait entrer dans l’ère moderne.

Ce long voyage fut une très belle aventure pour les sept participants et leurs trois accompagnateurs. Voyager avec ces engins hors du commun attire la sympathie et l’admiration et malgré l’effort à fournir pour faire avancer des cycles d’environ 30 kg et peu maniables, le plaisir fut immense tant l’accueil des populations a été généreux.

Ce voyage c’est aussi une belle promenade à travers la France. Des Champs Élysées aux portes d’Avignon nous avons traversé des contrées superbes, emprunté la Loire à Vélo de Gien à Nevers mais aussi affronté des paysages beaucoup plus vallonnés qui en ont obligé quelques-uns à mettre pied à terre. La montée du col du Pilon à la sortie d’Amplepuis fut un moment fort de notre odyssée. L’arrivée sur Lyon par les bourgades résidentielles de l’ouest lyonnais a été beaucoup plus agréable que la banlieue parisienne malgré l’importante circulation mais passé Vienne nous avons retrouvé bien vite nos petites routes favorites. La descente de l’Isère (pas plate du tout) au milieu des champs de noyers avec le Vercors en toile de fond puis celle de Rhône par la ViaRhôna réservée aux vélos et les contreforts de l’Ardèche nous ont offert une succession de paysages magnifiques que l’on ne peut contempler qu’en vélo.

Ce qui restera gravé dans les souvenirs c’est également l’amitié et la convivialité qui a cyclotourisme régné tout le long de notre périple, l’accueil extraordinaire des clubs de cyclotourisme qui nous ont accompagnés, les réceptions dans les mairies chaque soir et surtout les rencontres émouvantes à différents points de notre itinéraire avec les descendants des acteurs du voyage de 1865.

Le bilan : sept vélocipédistes, huit cent soixante kilomètres parcourus, quatorze étapes de soixante à soixante-dix kilomètres parfois très vallonnées, quelques incidents mécaniques sans gravités et le bonheur d’avoir réalisé ce qui fut pour nous un grand défi.

Tarifs pour particuliers : DVD 20 € - Clé USB 25 € - DVD + USB 40 €

Port compris pour la France métropolitaine (pour l’étranger sur devis)

Tarifs collectivités : sur devis avaprod@live.fr préciser la quantité de DVD ou USB.

Chèque libellé à : avaprod.

Adresse : AVAPROD 5 allée Pierre de Coubertin – 18100 Vierzon.

Infos : 06.58.16.34.10/ avaprod@live.fr

 

16:05 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

08/11/2015

Jaccon Gilbert

cyclotourisme Le Livre de mes Rayons du Centre

(Tome 1)

Auteur : Gilbert Jaccon

Les Rayons du Centre de la France sont des randonnées cyclistes de 220 à 250 Km, au départ de (ou arrivée à) Bruère-Allichamps, village du département de Cher 18100  situé au centre de la France.

Le créateur de ces randonnées, ‘au coeur de la France profonde’, est un cyclotouriste hors norme : Patrick Plaine.

2015- 224 pages - http://www.lulu.com/shop/gilbert-jaccon/le-livre-de-mes-r...

Prix: 30

20:46 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

25/10/2015

Hornung Antoine et Graz Alfred

cyclotourisme Au Saint-Bernard en tricycle

Auteurs : Antoine Hornung et Alfred Graz

 

Comment, il y a plus de 100 ans, deux émérites personnages réalisent-ils à tricycle le passage du Grand-Saint-Bernard lors d’un mémorable périple haut en couleur ?
Rencontres, aventures, dangers, tout y est... ou presque ! Avec en prime un humour qui les accompagne tout au long du voyage. Une tranche historique sur la vie et les mœurs de l’époque.

 “ Une seule ombre au tableau, ce sont les fréquents arrêts que nous devons faire devant chaque attelage que nous rencontrons. Les chevaux et les mulets, peu familiarisés avec notre genre de locomotion, font tous à notre vue des écarts formidables qui peuvent être dangereux aussi bien pour nous que pour ceux qu’ils sont chargés de traîner“.

 

1883 - Première édition - Genève Suisse.

2000 - 170 pages - Deuxième édition : Éditions à la Carte - Sierre Suisse

Prix : 30 CHF

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

10:01 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

20/10/2015

Picard Georges

cyclotourisme Histoire de l’illusion

Auteur : Georges Picard

Écrire une Histoire de l’Illusion, quoi de plus illusoire ? Ce projet impossible, l’auteur l’a longuement médité au cours de promenades à bicyclette dans le Valois. C’est la chronique de ce voyage – et de cette illusion – qu’il retrace ici. Au fil des pages, le lecteur croisera Gérard de Nerval, Tchouang-Tseu et son paillon, Éva rieuse et mythomane, un magicien métaphysicien, un taoïste reconverti dans la défense de la musique baroque et de la cuisine à l’huile d’olive... Une pérégrination, teintée de philosophie souriante, qui initie lentement à cette vérité : il est inutile de refaire les choses quand elles sont déjà faites en nous. Ce serait une vanité. Ce serait une faiblesse. Seul, l’esprit compte. Le monde est son valet. On ne dépense pas inutilement pour un valet.

 Georges Picard est de ces écrivains qui jouent le sens de leur vie dans la littérature et y sacrifie leur existence sociale.cyclotourisme

Fils d’ouvrier, employé dans une usine à sardines puis journaliste à « 60 millions de consommateurs », Georges Picard est l’auteur de quinze livres à la musique délicate.

1993- 159 pages http://www.jose-corti.fr

17:36 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Romans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Dufresne Didier

cyclotourisme La guerre sur le porte-bagages 1940

Auteur : Didier Dufresne

Septembre 1939, l’Allemagne déclare la guerre à la France. Marguerite Comparot vit à Troyes avec ses parents et son frère Maurice. Elle devient témoin de cette guerre sans combats que les journaux appellent la « Drôle de guerre ».

Mai 1940, l’armée allemande bombarde les environs de Troyes. C’est le début de la « Campagne de France » qui marque la fin de la « Drôle de guerre ». L’Allemagne est victorieuse et Marguerite voit sa ville traversée par les populations fuyant l’avance ennemie.

Juin 1940, l’armée allemande s’approche de Troyes. Pour Marguerite, comme pour des millions de Français, vient alors le moment de l’Exode. Marguerite et sa famille enfourchent leurs vélos et quittent tout pour traverser une partie de la France. Ce voyage de plus de 400 kilomètres en vélo sur des routes encombrées de millions de réfugiés va les conduire de Troyes à Aubusson, dans la Creuse où une généreuse famille les accueillera dans leur ferme. Marguerite fera la connaissance d’Andrée, une fille de son âge. Ce sera le début d’une très longue et belle amitié.

2015- 104 pages – Éditions Oskar – collection : Histoire & Société.

Prix : 9,45 €

 

12:08 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Histoire, Société | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer

24/09/2015

Pétot Guy

cyclotourisme Une légère escapade...Le tour de la France à vélo d’un poète

Auteur : Guy Pétot

« Aussi loin que je me souvienne : un rêve de gosse, faire le tour de la France... Cinquante ans plus tard, un tour de la France à vélo, au plus près des frontière et des côtes, à la légère, physiquement et mentalement, avec à la clef (des champs), cette aventure à vivre : êtres, au moins pour un temps, à la merci des autres, avec pour seule intendance, la confiance... Léger, mais pas sans gravité, parfois. D’étape en étape, il ne s’agit pas tant d’aller que de se rendre... à cette évidence intérieure, creusant notre faim de vivre, ici et maintenant. Instants où le monde et les hommes nous offrent le seul présent qui vaille, celui de l’indicatif. »

2015- 146 pages – format 170 X 24  Éditions Edilivre -  http://www.edilivre.com/librairie.html

Prix : 39,50 €  

15:08 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

05/09/2015

Paquot Thierry -Hallauer Édith

cyclotourisme Le Détour de France : Une école buissonière

Auteurs : Thierry Paquot – Édith Hallauer 

En novembre 2011, douze jeunes architectes et graphistes du Collectif Etc fraîchement diplômés enfourchent leurs vélos pour un Tour de France d’une année. Le chemin buissonnier se faisait désirer. Ils foulent le territoire à vélo, dans l’épaisseur du paysage, à la rencontre d’expérimentateurs de la ville – hors cadres. Ceux qui ont fait le pas de côté, se frottant à la complexité du monde : architectes, urbanistes, sociologues, collectif, associations. Habitants et praticiens des villes, campagnes et tout ce qu’on trouve entre. À chaque halte, c’est par l’expérience que la rencontre prend forme : ensemble, ils scient, écoutent, vissent, regardent, peignent, mangent, dessinent, vivent. Et par là même construisent en groupe et pas à pas, une autre manière d’exercer le métier. Peut-on construire soi-même l’espace public ? Mettre les normes à l’épreuve des usages ? Questionner la commande ? Trouver d’autres ressources, penser d’autres formes de projets ? Générer plus de sens et de convivialité ? Ouvrir les chantiers ? Diffuser le débat public sur le devenir du territoire ? Participer à l’aménagement en tant qu’habitant, plutôt que faire participer l’habitant ?

cyclotourisme

Le livre raconte cette expérience en forme de voyage initiatique, dans lequel dépaysement, rythme du parcours, découverte géographique, complexité des pratiques d’aménagement, rencontre d’acteurs alternatif, vie en commun et en société ne forment qu’une seule et même chose. Démontrant l’apprentissage par l’expérience, cet ouvrage manifeste pose la question, candide mais nécessaire : ne pourrait-on pas faire de l’architecture à partir de nos manière de vivre ? La réponse n’étant pas au bout de chemin, mais probablement quelque part sur la route...

2015- 208 pages – Éditions Hyperville  -http://nouveautes-editeurs.bnf.fr/annonces.html?id_declaration=10000000224315&titre_livre=Le_D%C3%A9tour_de_France

Prix : 25 €

11:12 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Architectures- graphiste, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

29/07/2015

Oliveira Frederico

 

cyclotourisme PARIS-LISBONNE à vélo mon père l’a fait

Auteur : Frederico Oliveira

Manuel est un émigrant portugais vivant en France depuis ses 17 ans. En 2003, alors qu’il vient de fêter ses 55 ans, il décide de rallier les deux capitales de son cœur, Paris et Lisbonne, à vélo sa grande passion, accompagner de son fils, ils se lancent dans l’aventure. Une aventure pleine de rebondissements...

 

“Mon père a toujours été un féru de sport et en particulier de cyclisme. Ce goût pour cette modalité est apparu un peu malgré lui.

Manuel, comme il se prénomme, est né dans un petit village du centre du Portugal, près de Pombal, appelé Matos da Ranha, le 9 juin 1948. Le pays est dirigé, à l’époque, par le dictateur Oliveira de Salazar. Sa mère ne pouvant ou ne voulant pas s’occuper de son éducation, il est confié à ses grands-parents maternels.

Manuel vit donc une enfance sans parents (il ne connaîtra son père qu’à l’âge de quarante ans) mais plutôt heureuse.

Son sport favori, à l’époque, est bien évidemment le football grâce, notamment, aux grandes épopées européennes du Benfica dans les années soixante, son club de cœur.

Il rêve de pratiquer ce sport mais son grand-père s’y oppose en lui disant de se consacrer à ses études. Mais la vraie raison de ce refus, Manuel l’a connaît. En ce temps là, la majorité des enfants marchent pieds nus et ces grands-parents n’ont pas les moyens de lui acheter une paire de chaussure, indispensables pour pouvoir tâter le cuir.

Face à cet « échec », il relève rapidement la tête et se consacre à son travail. Il œuvre très tôt dans la construction civile. Il part souvent à pied mais, à l’occasion, son grand-père lui prête son vélo. Surtout quand c’est jour de paie. A l’époque il est coutume de donner une grande partie de son salaire à ses géniteurs. Le fait que son grand-père lui confie sa propre bicyclette, ne serait-ce que pour une matinée, est un fait exceptionnel en soit. En effet, avoir un vélo était montrer qu’on avait un certain rang dans la société. Rares étaient ceux qui en possédaient.

Petit à petit Manuel l’utilise pour tous ses déplacements et la petite-reine devient en quelque sorte sa meilleure amie.

Le vélo deviendra, très vite, une évidence à ses yeux“.

2015- 38 pages - http://www.bookelis.com/nouvelles/11704-paris-lisbonne-a-velo-mon-pere-l-a-fait.html

Prix: 8,10 €

 

 

 

23:49 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Portugal | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Cornillie Patrick

cyclotourisme LE GUIDE DES CIRCUITS CLASSIQUES À VÉLO

Auteur : Patrick Cornillie

Partir à l’assaut du Vieux Quaremont et du Paterberg. Apprendre à ses dépens à quel point les pavés de Paris-Roubaix sont dans un état désastreux. Souffrir comme une bête sur La Redoute et passer la ligne d’arrivée en triomphant sur le Cauberg à Valkenburg dans l’Amstel Gold Race...

Ce GUIDE DES CIRCUITS CLASSIQUES À VÉLO vous invite à parcourir les routes des meilleurs coureurs et à vivre les grandes courses cyclistes de Flandre, de Wallonie, du Nord de la France et des Pays-Bas.

L’auteur décrit 13 itinéraires en boucle pour vous permettre de profiter au maximum des « sommets » de la randonnées et vous mener sur les « voies sacrée » et hauts lieux du cyclisme.

Grâce aux cartes en couleur présentées sur des pages dépliables et aux descriptifs détaillés des itinéraires, il est impossible de se perdre.

Chaque randonnée comprend également un grand nombre d’informations pratiques : le point de départ, le degré de difficulté, les dénivelés, les possibilités de parking, les conseils pour un « ravitaillement » en cours de balade.

Ce guide est un outil indispensable pour les préparatifs et pour la randonnée elle-même !

Patrick Cornillie est journaliste et l’auteur de nombreux livres dont des guides touristiques. Il collabore au magazine cycliste Grinta et à la revue cycliste De Muur.

2013- 164 pagesreluire spirale - Éditions Racine -  www.racine.be    

21:13 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Belgique, France, Guides | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

08/06/2015

Dabit Eugène

cyclotourisme Le mal de vivre avec le texte

« Voyage de printemps »

Auteur : Eugène Dabit

Qui connaît de nos jours le nom d'Eugène Dabit ? Et pourtant, il suffit de prononcer « Atmosphère !? Atmosphère !? Est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère? » pour que resurgisse dans toutes les mémoires le film « Hôtel du Nord », lui-même inspiré par le roman « L'hôtel du Nord » écrit en 1929 par … Eugène Dabit et qui procura en son temps la gloire littéraire à son auteur. Il fut entre autre le premier lauréat du Prix du roman populiste qui porte désormais son nom et au palmarès duquel se retrouve Louis Nucera, l'écrivain cycliste bien connu.

La vie de cet écrivain oublié est marquée par la Première Guerre Mondiale. Il s’engage en 1916 dans l’artillerie lourde et  participe aux combats du Chemin des Dames et c'est ici que les amateurs de récits de voyage à bicyclette trouvent la connexion avec lui.

Dans « Voyage de printemps » qu'il écrit en 1936 et qui paraît en 1939 en complément de « Le mal de vivre », roman resté inachevé, Eugène Dabit retourne à bicyclette au Chemin des Dames.

Ce n'est pas la première fois qu'il part ainsi : « Chaque année, je me paie ainsi un ou deux voyages à vélo. Cyclo-tourisme, comme on dit dans les canards sportifs. […] Je n'essaie pas de faire une forte moyenne, du 15 à l'heure, et encore, si je ne rencontre pas de longues montées. »

Dans ce court texte de 22 pages, il nous narre les émotions qui l'étreignent et aussi la colère que lui inspirent certains sites comme le monument de la Ferme d'Hurtebise, comme tout bon touriste à bicyclette, il fréquente les bistrots et observe paysages, lieux et gens.

Un témoignage authentique qui intéressera aussi bien les amateurs d'Histoire que ceux de récits de voyage à vélo.

                                                                           Jean-Yves MOUNIER

Première publication en 1939

332 pages – 2005 pour cette édition – Format 13 x 19 cm - L'imaginaire Gallimard -

Prix : 10,05 €

 

19:43 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

28/05/2015

Fabre Paul

 

cyclotourisme Chemin à trois voix

Voyage à bicyclette du Puy-en-Velay à Saint-Jacques-de-Compostelle

Auteur : Paul Fabre

« Je n’ai point fait mon voyage pour l’écrire », dit Chateaubriand dès les premières lignes de son Itinéraire de Paris à Jérusalem. A vrai dire, moi non plus. Et l’idée d’un récit qui raconterait mon voyage à Compostelle en compagnie de Henri Bosc, de René Luchaire et d’Émile Soulier, si elle a pu germer pendant le trajet, n’a vraiment pris corps qu’après, alors que les images de ce moderne pèlerinage, au lieu de s’enfoncer dans les pénombres de la mémoire, revenaient sans cesse à la surface du présent. De fait, c’est plutôt l’inverse qui est vrai : j’écris ce voyage pour le faire encore, le revivre sans doute, mais plus précisément pour le vivre, pleinement et enfin.

1997- 176 pages – Autoédition (chez l’auteur)

00:10 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Espagne, Europe, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

19/05/2015

Bayart Laurent

cyclotourisme

                                          Tous en piste ! (Cyclable)

Auteur : Laurent Bayart

Ca y est ! Il est en piste, le nouveau opus littéraire de Laurent Bayart. Il vient de paraître des (impressionnantes) presses du Lycée Gutenberg d’Illkirch-Graffenstaden. Avec ses 56 pages et ses photos en quadrichromie, ainsi qu’une très belle maquette, vous allez parcourir avec l’écrivain cycliste la cinquantaine de kilomètres qui jalonnent son parcours quotidien sur le goudron bordeaux de la piste aux merveilles. Cet observateur du quotidien, hors pair, croque les personnages qu’il rencontre et raconte les mille et une aventures qui lui arrives... A la fois tendre, poétique et drôle, cet ouvrage est un hymne original aux déplacements en bicyclette et une délicate ode à la petite reine.

2015- 56 pages avec des photos en quadrichromie – http://www.laurent-bayart.fr  

Prix : 12 € 

19:33 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Littérature - Poésie., Photographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

18/05/2015

Praire Jean-Claude

cyclotourisme Les plus beaux cyclotours de France

Auteur : Jean-Claude Praire

Au guidon, Jean-Claude Praire, l’un de ces nombreux vacanciers, presque huit millions par an, qui enfourchent la petite reine pour sillonner l’Hexagone à la belle saison. Son beau livre présente vingt-quatre itinéraires accessibles à tous les mollets, même peu musclés.

Le vélo, Jean-Claude Praire connaît. Voilà des années qu’il pédale sur les routes de France, dès qu’il en a le loisir. De ce sportif accroc de l’endurance, à ski nordique et en raquettes l’hiver, à pied l’été ou à bicyclette donc, on aurait pu craindre le pire : l’ascension au guidon des grands cols alpins et pyrénéens présentée comme des balades d’oxygénation. Il n’en est rien.

Bien qu’installé dans le Vercors, il n’offre à la montagne que quelques apparitions dans son livre. Une montagne, en outre, moins escarpée que celle des classiques musclé de la Grande Boucle. Elle se résume ici à quatre itinéraires, deux dans le Dauphiné, le tour du Vercors et celui de la Drôme provençale, plus deux en Provence, dans l’arrière-pays niçois (le plus costaud) et autour du Ventoux.

Paysages et patrimoine : Sur les vingt autres, on musarde à plat ou presque, de préférence en bord de mer, de fleuve ou de canal et, pour la plupart, sur des voies cyclables sécurisées. « Le clyclotourisme n’a rien de sportif, insiste Jean-Claude Praire. Le but , c’est de découvrir, à son rythme, la richesse des paysages et du patrimoine français. »

Abondamment illustré, chaque parcours est détaillé par le menu. Ce sont aussi des chemins à plusieurs vitesses dont la durée totale varie du simple au double pour une distance identique selon l’effort quotidien choisi. Intensité moyenne : 10 à 15 Km/h pour 30 Km à 50 Km par jour – « sur le plat, ça se fait très bien ».

On peut aussi enchaîner plusieurs itinéraires. Telle cette route atlantique au long cours, de la Vendée au Pays Basque. Elle se compose de trois tronçons : Noirmoutier-La Rochelle en quatre ou huit jours et/ou La Rochelle-Royan en quatre ou six jours et/ou Royan-Biarritz, en neuf, six et même douze jours (idéal en famille).

Avant de se lancer dans l’aventure, on lira attentivement les premières pages de conseils aux amateurs, sur le choix de la garde-robe appropriée et, bien sûr, du vélo. A ce sujet, Jean-Claude Praire ne tarit pas d’éloge sur le vélo à assistance électrique : « Son avènement, avec une autonomie des batteries de plus en plus importantes, ouvre des horizons considérables en diminuant de façon extraordinaire les difficultés éventuelles ».

2015- 223 pages – Éditeur Glénat  http://www.glenatlivres.com/

Prix : 35 € 

22:08 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Écologie-Politique-Économie, France, Guides, Photographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

D'Hubert François

cyclotourisme En quête d’évasion

Le voyage cyclotouriste dans la France de d’Entre-deux-guerres

Auteur : François D’HUBERT

Résumé du mémoire : À travers les récits d’excursion à bicyclette, ce mémoire analyse la manière dont le cyclotourisme se définit dans l’Entre-deux-guerres. Tandis que les « autoïstes » prennent la place des cyclistes dans les institutions touristiques et sur la chaussée, les cyclotouristes développent des valeurs propres en opposition à ce nouveau modèle dominant. Les récits de voyage servent à leur diffusion. Ils façonnent l’image d’un cycliste proche de la nature, soucieux de s’évader du quotidien de la ville pour partir en quête de pittoresque, loin des grands centres touristiques. Il s’agit de convaincre de la supériorité du voyage à bicyclette en garantissant une évasion plus complète et plus saine, des souvenirs plus marquants ainsi qu’une accessibilité à toutes les tranches de la population. Ainsi, non seulement le cyclotourisme évite la disparition prématurée qui le menaçait au début des années 1920, mais il parvient de plus à s’installer durablement dans le champ touristique français.

HAL archives-ouvertes.fr

. « dumas-01118684 »

HAL ID : dumas-01118684

http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01118684

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

Vous pouvez télécharger cet ouvrage sur :

 pastel.archives-ouverte#1DDD694

 

22:01 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Écologie-Politique-Économie, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

17/05/2015

Lemire Olivier

cyclotourisme

                                  LE BOUT DU MONDE, France

                                 Voyage au cœur de nos campagnes

Auteur : Olivier Lemire

Depuis cinq ans, Olivier Lemire arpente la France guidé par les toponymes, qui sont à eux seuls tout un voyage : la Vie (Creuse), La Mort (Doubs), le Bonheur (Gard), le Bout du Monde (un peu partout)...

Il est ainsi devenu le témoin d’une révolution : le bouleversement radical des territoires ruraux. Au fil de ses itinéraires, à pied ou à vélo, il photographie les lieux-dits aux noms chargés de sens – l’Europe, L’Usine, Le Travail, La Terre,  L’Espoir -, révélateurs de la nouvelle donne des campagnes française, ainsi que ceux qui vivent là – des paysans le plus souvent.

Photos et textes se répondent et racontent la campagne néo-rurale contemporaine : centres-villes vidés de leur population et devenus territoires du kitsch, lotissements uniformes du nord au sud de l’Hexagone, manie des ronds-points, étrangeté des supermarchés posés en plein champ. Ces équipements, certes maladroits, signent l’émergence d’une vie nouvelle. Au fil des expériences et des rencontres, la réalité rurale d’aujourd’hui se dessine : plus qu’un aménagement du territoire, c’est un véritable déménagement du territoire auquel on assiste, dans le silence général.

Olivier Lemire écrivain-voyageur, qui arpente la France d’Est en Ouest et du Nord au Sud depuis des années, raconte avec tendresse la réalité des campagnes françaises... il est aussi l’auteur de plusieurs livres dont Celui qui marche (Le Cherche Midi, 2008) et L’esprit du chemin (Transboréal, 2011).

2015- 152 pages – format 23X25 cm – LE PASSEUR ÉDITEUR –

coll. “Chemins d’étoiles“ Voyage/Livre illustré.

 http://www.le-passeur-editeur.com/les-livres/litt%C3%A9rature/le-bout-du-monde-france/  

Prix :22,90 €

 

18:52 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Guides, Photographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

09/05/2015

Beauvais Clémentine

cyclourismeLes petites Reines (roman)

Auteur : Clémentine Beauvais

À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet.

L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée ! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias... jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!!

Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment.

- L’auteuse ose avec brio la COMÉDIE : un régal d’humour et de tendresse – joyeux, turbulent, profondément humain.

- Sur leurs vélos, on découvre ces 3 héroïnes espiègles, émouvantes, drôles, pleines d’autodérision... vous allez les adorer !

- À travers ce road-trip rocambolesque, une belle charge féministe contre une société obsédée par l’image. Et une ode à la vie, la vraie !

2015- 304 pages -  http://editions-sarbacane.com/les-petites-reines/

Prix : 17,00 €

 

12:32 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Romans | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

06/05/2015

Bobkowski Andrzej

cyclourismeDouce France

Auteur : Andrzej Bobkowski

Traduit de Polonais par Laurence Dyèvre

Juin 1940. Alors que l’armée allemande fais voler en éclats la défense française, les réfugiés refluent vers le Sud. Parmi eux, un certain Andrzej Bobkowski. Ce Polonais amoureux d’une certaine idée de la France décidera, une fois l’armistice signé, de rentrer à Paris pour rejoindre sa femme Barbara. Le chemin choisi ne sera pas des plus directs, il empruntera à la force du mollet les routes du pourtour méditerranéen et des Alpes dans une grande vadrouille à vélo.

Témoignage de premier ordre sur un moment clé de notre histoire, Douce France est un voyage au cœur de la province française. C’est une rencontre entre un homme et un pays, au moment même où la société s’effondre et que ses mythes disparaissent.

Andrzej Bobkowski est né à Wiener-Neustadt en 1913. Jeune homme avide d’aventures et de voyages, il quitte la Pologne en 1939. Témoin de l’Occupation en France, il en tirera son œuvre majeure En guerre et en paix. Journal 1940-1944. Déçu par l’Europe de l’après-guerre, il part pour le Guatemala en 1948. Il y meurt en 1961, vaincu par la maladie.

2015- 266 pages – www.editionslibretto.fr 

Prix : 9,70 €

14:23 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer

05/05/2015

Reisz Jacques

cyclourismePAROLES DE VÉLOCIPÈDE

Auteur : Jacques Reisz

Jacques Reisz ; membre de longue date du cyclo club de Wasselonne, a réuni une soixantaine de rêveries à vélo dans PAROLES DE VÉLOPÈDE toutes ces histoires vécues, a peine arrangées, se nichent dans ce livre ce livre coloré.

Distrayant, plaisant à lire. Plusieurs dizaines de photos, une douzaine de belles illustrations émaillent les pages.

Que vous soyez cycliste ou promeneur ou simple amoureux de nos belles régions, laissez-vous vous emmener sur les petites routes alsaciennes, française et même européennes dans les rêveries d’un cyclotouriste alsacien.

2012- pour vous procurer ce livre : Jacques.reisz@orange.fr  

Prix : 20 € + 5 € de frais port

 

05:42 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Alsace, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

10/04/2015

Bally Stanislas Émile

 

 

 

cyclourismeSIX SEMAINES DE VACANCES EN VÉLOCIPÈDE

Auteur : Stanislas Émile Bally

Branle-bas de combat à la rédaction de Biblio-Cycles, les questions affluent depuis la découverte de ce texte à la   BNF ! 

Qui est donc... ce S. E. Bally qui, en 1891, publie sa relation de voyage à vélocipède chez un éditeur londonien, relation écrite dans un français au registre très soutenu mais se concluant par plus de 40 pages de notes explicitant le texte... en anglais ? Et qui, de surcroît, montre à travers ses écrits une bonne connaissance de la langue allemande et de la culture germanique ? S. E. d'abord : facile, il s'agit de Stanislas Emile, pas très british à vrai dire mais sait-on jamais ? Au début du livre, S. E. est présenté comme “assistant master at the Grammar School Manchester “, piste intéressante puisque Rachel, l'archiviste de cette vénérable école que nous remercions ici chaleureusement, nous apprendra que l'auteur (1857 – 1949) est en fait Suisse, enseignant dans la cité mancunienne de 1887 à 1904 puis de 1915 à 1923 en français, allemand et histoire. Entre ces 2 périodes, il fonda et administra une école anglaise pour filles à Vevey (CH). Il est l'auteur de livres de pédagogie et membre de société numismatique, un personnage fort éclectique donc ! Bally était donc professeur et il a écrit ce récit pour ses élèves, les incitant à la manière de Descartes à savoir quelque chose des autres peuples...

· Mais ce vélocipède qui l'accompagna 6 semaines durant, quel était-il vraiment ? Au long de son récit, S. E. nous le présente par touches discrètes : il est originaire de Coventry, guère surprenant pour un résidant anglais, s'appelle Premier et se distingue aussi bien par son élégance que par sa solidité ;  muni d'un timbre, il roule sur caoutchouc, possède des freins, une lampe mais surtout une chaîne, élément qui permet de le classer dans la famille des bicyclettes, terme utilisé dans le texte par l'auteur une seule fois alors qu'il parle fréquemment de vélocipède ou de bicycle... qu'il oppose aussi au grand bicycle !

· Et ses 6 semaines de vacances, il les a passées où en 1889 ? Là-dessus, « Stan » est plus précis, il nous présente en détail son circuit, de Dieppe à Paris en passant par Caen, de Paris à Reims puis à Sedan où il se montre scandalisé par les ravages encore tout proches de la guerre de 1870, avant de parcourir la Belgique, le Luxembourg et l'Allemagne, offrant à chaque étape à ses élèves lecteurs un beau cours de géographie, d’histoire mais aussi de sociologie des régions et pays traversés. Comme beaucoup de ses contemporains bicyclistes, il se fait aussi le témoin des difficultés de sa pratique, attaques de chiens accompagnés parfois de leurs maîtres, attroupements plus ou moins bienveillants, interdiction dans certaines villes et même mauvais traitement infligé à sa monture dans les trains...

Une bien belle découverte au final dont nous recommandons chaleureusement la lecture, rendue de nouveau accessible à tous sur le site Gallica de la BNF, en téléchargement à cette adresse :

 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k858590p.r=se+bally....

                                                                   Jean-Yves MOUNIER

23:28 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Allemagne, Belgique, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

24/03/2015

Robin Francis

cyclourisme

Première randonnée mondiale à Vélocipède :

           Le Paris-Avignon des Frères OLIVIER et Georges de La Bouglise

                                                    1865                                                                                      

Auteur : Francis ROBIN

Ce dossier de La Vélocithèque N°54 est certainement une gageure : il se propose de reconstituer par l’écriture le premier voyage vélocipédique de l’histoire, voyage qui, au mois d’aout 1865, mena ses auteurs de Paris à Avignon en passant par Lyon et Tullins (Isère). Soit une distance de près de 750 kilomètres parcourus par les deux premiers vélocipédiste du monde : les frères Aimé et René Olivier, associé au départ avec un de leurs compagnons d’études et d’aventure,

Georges de La Bouglise.

Or le récit de ce voyage n’a jamais existé ! Ce qui permet de dire qu’il appartient à la protohistoire plutôt qu’à l’histoire, - sinon à la légende – vélocipédique !

Voilà pourquoi nous parlerons allégoriquement de « palingénésie ». D’autres se sont – vaillamment ! – chargé de redonner vie à l’événement pédales aux pieds, le ressuscitant donc (c’est le sens premier du mot palingénésie) en le renouvelant. Francis Robin, lui, a choisi l’écriture pour l’exhumer du passé et le ramener au jour.

Car l’insolite est que, à notre connaissance, ce voyage d’un genre totalement nouveau, et qui traversait la France du Nord au Sud, passa complètement inaperçu en son temps, aucun des correspondants de la presse locale de l’époque ne daignant lui consacrer la moindre ligne !

A une (essentielle !) exception près, tous les témoignages dont nous disposons sont donc ultérieurs, la plupart de provenance familiale, émanant des auteurs même de cette expédition, ou de leurs proches. Et ils ont souvent un caractère revendicatif qui ne va pas sans susciter, voire nécessiter, une certaine circonspection de la part des observateurs.

Heureusement, deux ou trois ans après le voyage, à l’occasion de la première vague vélocipédique survenue en France (et donc dans le monde), quelques articles de journaux y font allusion. Mais la reconstitution, 150 ans plus tard, de cette moderne « odyssée » n’en reste pas moins elle-même une aventure dans laquelle Francis Robin n’a pas craint de se lancer ! Pour notre plus grand intérêt à tous bien sûr, mais aussi dans celui de la grande histoire du vélo...

Francis Robin ne prétend pas être un nouvel Homère, mais c’est un chercheur scrupuleux, et pour bien garder le cap dans cette équipée, il lui fallait évidemment s’appuyer sur un bon équipement, à savoir les rares archive contemporaine ou de première main, et un bon équipage, celui de La Vélocithèque par exemple ! au sein duquel on doit citer les précieux Keizo Kobayashi, David Herlihy et Bernard Gougaud.

Mais il eut aussi le privilège de rencontrer le soutien de Bruno Olivier  de Sanderval, descendant direct de la dynastie des grands pionniers lyonnais, et décédé depuis, en avril 2013. Un grand merci à eux tous.

Carle résultat est ce dossier, unique en son genre, à la fois document et monument, en hommage aux véritables inventeurs de la Vélocipédie, c’est-à-dire, finalement, aux responsables de l’adoption définitive du vélo par le monde entier, comme solution pratique à tous les usages (transport utilitaire, promenade, voyages, tourisme, loisir, sport...).

A ce titre, nous ne doutons pas que ce fascicule figurera lui aussi (comme le “traité de cyclonymie“ de Francis Robin, dossier N°42 des cahier de Vélocithèque) dans le thésaurus national, voire international, de la bibliographie vélocipédique !

Ce qui justifie largement que nous lui renouvelions ici, au nom de l’association, à la fois notre gratitude et nos félicitations.

Bonne odyssée à tous !                       Gérard Salmon

 

Pour vous procurer ce dossier écrivez : La Vélocithèque – Le Bois – 69590 Pomeys. Courriel : gerard.salmon@worldonline.fr

Prix : 15 € + 3 € de port= 18€

 

Pour commémorer le premier voyage en vélocipède de l’histoire du deux roues dans  le monde du 8 au 23 Août 2015

Alain Cuvier et Keizo kobayashi  vont refaire le même voyage 150 après.

 www.youtube.com/watch?v#1C71A3F

http://velocipedistes.com/liens/

 

04:15 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, France, Histoire | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

24/02/2015

Dabitch Christophe - Goussard Christophe

cyclourismeL’adieu au fleuve

Texte : Christophe Dabich

Photographies : Christophe Goussard

Deux hommes reviennent sur leurs traces le long de l’estuaire de la Gironde. De l’océan, ils en remontent le cours jusqu’à Bordeaux par les routes et les chemins, à vélo, chacun sur une rive.

L’un, Christophe Goussard, fait ce voyage en images noir et blanc, rive droite, dans le Blayais, lieu de naissance et de jeunesse. L’autre, Christophe Dabitch, en un récit personnel, dans le Médoc, lieu d’attaches familiales et de souvenirs d’enfance.

L’adieu au fleuve un livre où alternent les rives et les chapitres en textes ou en images avec, comme des prises de notes, quelques phrases parmi les images noir et blanc et des photographies en couleur de taille réduite parmi les mots.

Dans ce récit, tous les deux s’inventent un voyage, sur leurs traces, le long des eaux limoneuses de l’estuaire.

2015- 160 pages, 50 photographies en noir et blanc et 40 en couleurs – Relié cartonné. Pour vous procurer ce livre : Christophe Dabitch, 13 rue de Preignac – 33800 Bordeaux – c.dabitch@wanadoo.fr

Prix : 25€   

19:15 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Photographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

08/02/2015

Henry de Monfreid

cyclourismeCombat

L'envers de l'aventure

Auteur : Henry de Monfreid

Septième tome d'une série de 10 récits autobiographiques regroupés sous le titre « L'envers de l’aventure », Combat nous entraîne dans l'adolescence de l'auteur des « Secrets de la Mer rouge », de son entrée en internat à l'âge de 12 ans jusqu'à son baccalauréat, époque à laquelle il va découvrir les joies de la bicyclette et en relater son expérience dans ce volume.

En récompense de ses bonnes notes, Henry se voit offrir une bicyclette, une lourde machine de vingt kilogrammes à caoutchoucs creux, dernier perfectionnement avant le pneumatique. Tout de suite, il se voit entreprendre le tour du monde, il fait la course avec le train sur une distance de 90 km en 5 heures et arrive avant sa mère...

Il faut dire qu'il a de qui tenir : son père, George Daniel, confident de Gauguin, est un prosélyte de ce nouveau sport, il se rend régulièrement de Paris dans le Roussillon et voyage en Espagne avec son ami le peintre Louis Vallet.

La bicyclette sera l'occasion de renouer avec ce père absent, Henry va le rejoindre en train à Perpignan pour une première randonnée vers Prades. Tout au long de cette petite cinquantaine de kilomètres, les 2 cyclistes (la grand-mère disait vélocipède en souvenir de ces hautes machines précaires et instables, à la mode chez quelques excentriques vers 1860) vont vivre toutes les aventures propres à cette époque pour qui parcourent les routes : attaque de chiens, hostilité des villageois (certaines communes ont interdit la traversée de ces machines), agression par les charretiers, rien n'échappe à la verve d'Henry et rend ces passages savoureux et instructifs.

En 1896, c'est le voyage vers Llançá, toujours avec son père, pour aller rendre visite à la maîtresse de celui-ci dont les charmes ne laisseront pas insensible le jeune homme...

Entrés en Espagne par le col de la Perche, les deux aventuriers vont découvrir la Carratera Reale, qui n'a de royal que le nom, vulgaire chemin muletier qui se perd parfois dans les champs et oblige à la marche à pied.

Muni de son guide Joanne, le membre du Touring Club de France, ce qui donne le privilège d'avoir une chambre réservée das les hôtels,  initie son fils au freinage par fagots de branchage traînant au sol et lui fait découvrir la cuisine ibérique et ses bons petits vins à l'effet immédiat sur un jeune homme après 10 heures de bicyclette.

Le retour se fera par le Perthus et Thuir avant de reprendre le train, son père continuant lui sa course vers la capitale.

                                                    Jean-Yves MOUNIER

1963- 208 pages - Grasset

16:02 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

22/01/2015

Le Claire Michel

cyclourismeOui, je fais toujours du vélo

Chroniques d’un cycliste diabétique sous insuline

Auteur : Michel Le Claire

Passionné par le vélo depuis sa petite enfance, Michel Le Claire s’est essayé à la compétition pendant plusieurs années avant de découvrir le cyclotourisme d’endurance.

C’est à l’issue de son deuxième Paris-Brest-Paris (1200Km), à l’âge de 38 ans, qu’il a été diagnostiqué diabétique insulinodépendant. Loin de freiner son énergie, cette maladie l’a poussé à dépasser ses limites. Il n’a jamais cessé de rouler et effectue encore plusieurs milliers de kilomètres chaque année.

Ces chroniques, écrites à partir de 1976, racontent ses expéditions cyclotouristes à travers la France et même au-delà : Paris-Brest-Paris, les Diagonales de France disent aussi quel genre d’homme est Michel Le Claire : Courageux, persévérant, fidèle en amitié, respectueux, honnête avec lui-même et avec les autres...

Originaire de La Vraie-Croix (Morbihan), près de Questembert, Michel Le Claire est un adepte du vélo depuis sa tendre enfance. Il a pratiqué la compétition, puis s’est mis au cyclotourisme au long cours. Diagnostiqué diabétique insulinodépendant en 1987, à l’âge de 38 ans, il n’a pas cessé de faire du sport pour autant, au contraire.

Ancien adjoint au maire de sa commune, retraité de la Sécurité sociale depuis 2006, Michel Le Claire est président de l’Association des diabétiques de Vannes et membre du club Vannes Cyclo Randonneurs.

2015- 450 pages – Stéphane Batigne Éditeur – 1, rue Saint-Martin – 56230 Questembert – http://www.stephanebatigne.com

Prix : 25,25 € port inclus.

 

18:00 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

21/01/2015

Mury - Famille

 

cyclourisme

 

                                      The bentrider faMeuhly !

                     Une famille, des vélos couchés, un tour d’Europe...

Auteur : Mury, Malo, Léo, Hélène, Manu.

 « Partir 1 an avec les enfants pour faire un tour d’Europe à vélo ?! Mais vous êtres fous ! »

Oui, certainement un peu, mais nous ressentions le besoin de prendre le temps de « prendre le temps » en famille. Une superbe expérience à la découverte du sud et de l’est de l’Europe. Un voyage qui nous a changés. Nous nous sommes recentrés sur l’essentiel. Nous avons partagé les bons moments, mais aussi les galères et nous ressortons de cette aventure encore plus soudés qu’avant.

Ce voyage a été riche en émotions et en rencontres humaines qui nous ont marqués par leur spontanéité et leur générosité. Nous nous sommes découvert des ressources insoupçonnées...

8.300 Km à vélo, par tous les temps... C’est tout à fait réalisable même pour nous qui ne sommes pas sportif pour 2 sous ! De quoi être fiers de nos 2 gars !

France – Espagne – Portugal – Italie – Grèce – Bulgarie – Roumanie – Serbie – Hongrie – Slovaquie – Autriche – Allemagne – Suisse – France.

2015- 148 pages –  http://the-bentrider-fameuhly.eu  

Pris : 19 €

10:24 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Allemagne, Autriche, Bulgarie, Espagne, France, Grèce, Hongrie, Italie, Portugal, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

OOGHE Carl

cyclourismeSur les chemins de la Grande Guerre

Dans le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme, l’Aisne et en Belgique

Auteur : Carl OOGHE

Plus de 700 Km d’itinéraire pour partir sur les traces du premier conflit mondial.

Des dizaines de sites à découvrir (champs de bataille, monuments, cimetières, musées)

Des itinéraires transfrontaliers en France et en Belgique.

11 étapes et 5 escapades de 50 à 80 Km.

30 cartes itinérantes détaillées.

L’auteur : Carl OOGHE, guide à vélo trilingues spécialiste de la première guerre mondiale en France et en Belgique, emmène chaque année depuis plus de 10 ans des centaines de personnes (Français, Belges, mais aussi Australiens, Canadiens, Néo-Zélandais, Britanniques, etc.) sur les chemins de la Première Guerre mondiale.

2015- Éditions OUEST-France – www.editionsouestfrance.fr

Prix : 14,90€

 

 

07:18 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Guides | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer