Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2017

Kinder Frédéric

 Tour de force-couverture.jpgTour de force

Auteur : Frédéric Kinder

 

Sur la route, le guidon est leur horizon.

Guerriers de la route harnachés de boyaux et pédalant sur leurs lourdes et inconfortables machines, les « Forçats de la Route », comme les appelait Albert Londres, sont ces cyclistes des années 1920 qui ont fait du Tour de France un véritable mythe ! Mais derrière les légendes, il y avait des hommes avec leurs forces et leurs faiblesses dont le chemin s’est jalonné d’anecdotes des plus savoureuses. Des trajectoires de vie où la compétition forme le révélateur pas forcément reluisant de l’âme humaine, et que Frédéric Kinder raconte – parfois avec humour, toujours avec tendresse – telles les coulisses non officielles de l’épreuve avec un grand « E ».

Sa ligne claire stylisée et épurée et les perspectives de ses décors évoquant le Van Gogh d’Auvers-sur-Oise sont autant d’atouts qui font de ce Tour de force l’hommage infiniment graphique à un certain âge d’or du cyclisme.

La réédition 2017, à paraître en juin, bénéficie de deux histoires courtes inédites.

 

200546 pagesÉditions Milan [treize étrange] pour l'édition originale

201764 pagesGlénat BD collection Treize étrange 

Prix : 13,90 €

21:49 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans BD, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

04/04/2017

Sempé

 Taburin-couverture.jpgRaoul Taburin

Auteur : Sempé

 

Raoul Taburin, l'illustre marchand de cycles de Saint-Céron, cache un terrible secret. En dépit de multiples tentatives, il n'a jamais réussi à tenir sur une selle. Son talent de réparateur lui vaut cependant de solides amitiés : Sauveur Bilongue, vainqueur d'une équipe du Tour de France, le père Forton qui lui cédera son fonds de commerce et surtout Hervé Figougne, le célèbre photographe. Mais Raoul va-t-il accepter de poser pour lui sur son taburin ? N'est-ce pas la chance inespérée d'être à la hauteur de sa réputation ?

Une histoire que Sempé a écrite et illustrée avec l'humour, la tendresse et la fantaisie qui n'appartiennent qu'à lui.

À partir de 10 ans

 

1995104 pagesDenoëlTaburin-poche-couverture.jpg

Prix : 34 €

 

 Ce livre est également disponible en version poche chez Folio Junior et va faire l'objet d’une adaptation cinématographique.

 

 

 

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

21:47 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans BD, Humour, Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Bourgier Jean-Paul

 Ô Galibier-couverture.jpgÔ Galibier

Sommet du Tour de France 1911-1937

Auteur : Jean-Paul Bourgier

 

Le 10 juillet 1911, les coureurs du Tour de France affrontent pour la première fois les pentes du col du Galibier. À 2 556 mètres d’altitude, Émile Georget s’engouffre sous le tunnel sommital. Il ouvre un palmarès où figureront les plus grands noms du cyclisme. Entre Savoie et Hautes-Alpes, le Galibier restera le sommet du Tour jusqu’en 1938. Le col-géant, dont le tracé a évolué avec le temps, est une scène de théâtre où les coureurs ont un surnom avant d’avoir un nom : « le Serrurier de Malakoff », « la Ficelle », « l’Écureuil », « le Sellier de Florennes », « le Bouledogue », « la Souris », « le Chamois de Cumiana », « la Puce de Torrelavega »…

Gravi tantôt sous le soleil de juillet qui « framboise les glaciers de la Meije », tantôt sous le déluge, la pluie, la neige qui transforment la route en un cloaque de boue, le Galibier est alors digne d’une tragédie. N’y voit-on pas le maillot jaune André Leducq pleurer au bord de la route suite à deux chutes survenues près de Valloire en 1930, ou encore le coureur espagnol Francesco Cepeda décéder après une chute dans la descente du Lautaret en 1935 ?

 

Jean-Paul Bourgier, auteur du « Tour de France 1914, de la fleur au guidon à la baïonnette au canon », et du « 1919 le Tour renaît de l’enfer » raconte le sport cycliste avec son œil d’historien. Toujours soucieux de situer la compétition dans le contexte local, il évoque la vie difficile des populations montagnardes mais aussi les mutations économiques, les industries des vallées, le début du développement des sports d’hiver.

 

2017144 pages – Le Pas d'Oiseau

Prix : 17 €

18:09 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Hortala Maud

 Hortala-couverture.jpgLa petite reine en goguette

Auteure : Maud Hortala

 

Une aventurière aguerrie, on peut le dire. Durant ce long périple, effectué par intermittence, elle voyage avec son petit ami à travers les contrées du Canada, de Nouvelle-Zélande, d’Australie, d’Indonésie, d’Australie, du Japon, de Malaisie et bien d’autres encore. Suite à ces voyages, elle écrit et sort un livre : La Petite reine à goguette.

De nombreux dessins retracent aussi son parcours. Un peu d’aventure, de récit de route, de rencontres et une recette de cuisine : « 2 800 km condensés dans mon livre de 3,2 cm, incroyable non ? », rigole la jeune femme.

D'après le site « Ouest France.fr »

 Une fabrique à souvenir

Recettes brutes de voyage au long cours à bicyclette. 464 pages d’aventures et de recettes illustrées par 230 dessins à l’encre de chine.

100 exemplaires sur papier munken Lynx numérotés & signés par l’artiste

D'après le site de l'auteure

2017464 pagesLes échantillons savoureux

Prix : 56 € + 8 € de frais de port

17:57 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Arts, Monde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

02/04/2017

Bourgier Jean-Paul

 TdF1919-couverture.jpg1919, le Tour renaît de l’enfer

De Paris-Roubaix au premier maillot jaune

Auteur : Jean-Paul Bourgier

Préface de Jean-Marie Leblanc

 

C’en est fini de la guerre, il est grand temps que les champs de bataille laissent la place aux forçats de la route. 1919 sera l’année de cette renaissance.

En avril, Henri Pélissier gagne Paris-Roubaix, qui trouve son surnom d’Enfer du Nord en traversant villes et champs de ruines. Pendant qu’à Versailles, on discute pour finaliser la paix, se dispute l’unique Circuit des Champs de Bataille qui visite les régions dévastées. En Italie, le Giro parcourt le Trentin, le Haut-Adige et fait étape à Trieste, qui furent autant d’enjeux menant à l’entrée en guerre de Rome en 1915.

Des rivages de la mer du Nord à ceux de l’Adriatique, de la Flandre à la Champagne, des collines de l’Artois aux côtes de Meuse et de Moselle, des « ballons » vosgiens aux cols pentus des Dolomites, les courses cyclistes racontent l’histoire d’une Europe meurtrie qui veut revivre sans oublier.

Le lendemain de la signature du traité de Versailles, démarre le 13e Tour de France qui fait étape dans les villes reconquises de Strasbourg et Metz. Eugène Christophe reçoit à Grenoble le premier maillot jaune créé pour identifier le leader de l’épreuve, mais c’est le Belge Firmin Lambot qui ramène la précieuse tunique à Paris.

Les 10 et 11 novembre 1919, avec le Grand Prix de l’Armistice de Strasbourg à Paris, le sport cycliste célèbre le souvenir de celle que l’on pensait être la der des der…

 

« On peut avoir été professeur d’histoire et géographie et entretenir vis-à-vis du sport cycliste une curiosité tenace qui confine à la passion. C’est le cas de Jean-Paul Bourgier, déjà auteur du « Tour de France 1914, de la fleur au guidon à la baïonnette au canon » 

Jean-Marie Leblanc

 

2014160 pagesLe Pas d'oiseau

Prix : 18 €

21:13 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

01/04/2017

Bourgier Jean-Paul

 TdF 1914-couverture.jpgLe Tour de France 1914

De la fleur au fusil à la baïonnette au canon

Auteur : Jean-Paul Bourgier

 

28 juin 1914 : la douzième édition du Tour de France s’élance de Paris pour rallier Le Havre ; le même jour, à Sarajevo, capitale de Bosnie-Herzégovine, l’archiduc autrichien François-Ferdinand et son épouse sont assassinés : cette concomitance de faits rend ce Tour-là bien singulier.
Pendant que le tracé de la Grande Boucle dessine, étape après étape, le portrait de son vainqueur, les tensions diplomatiques s’aggravent pour conduire à la Première Guerre mondiale : quand Philippe Thys l’emporte, l’Europe est au bord du gouffre.
Participant à l’élan patriotique qui accompagne la mobilisation, de nombreux cyclistes professionnels rejoignent leur garnison dès août 1914, le Tour à peine bouclé. Parmi eux de prestigieux champions mourront pour la France, François Faber, Octave Lapize et Lucien Petit-Breton, mais aussi des sans-grade qui ont tout autant leur place ici.

Jean-Paul Bourgier est né à Saint-Étienne, il a enseigné l’histoire-géographie avant de publier sur l’histoire du cyclisme.

 

2011 – 160 pages – Le Pas d'Oiseau

Prix : 18 €

11:43 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

31/03/2017

Blake Quentin

 

Fourchedrue-couverture.jpgArmeline Fourchedrue

Auteur : Quentin Blake

 

Armeline Fourchedrue se promenait à bicyclette en compagnie de son chien Claquebol... Mais Armeline décide d'améliorer sa bicyclette qui, à force d'ingéniosité, devient le plus extraordinaire des engins... jusqu'à la catastrophe! Armeline se laissera-t-elle décourager ? Une héroïne farfelue, dans une histoire pleine de gags.

Niveau 1 : Je commence à lire. De 6 à 7 ans

 200940 pagesGallimard Jeunesse, Collection Folio Cadet Premières lectures

Prix : 4,90 €

 

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

22:54 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

30/03/2017

Dargent Agnès

cyclotourismeÉchappée

Entre plaines et montagnes, six escapades à vélo

Auteure : Agnès DARGENT

Agnès Dargent s’échappe de la ville et de ses faubourgs pour de longues randonnées à vélo. Et c’est toute une vie secrète, un monde d’odeurs, de bruits et de couleurs que lui offrent les visages changeants des régions qu’elle traverse, des monts du Lyonnais au plateau Vivarais-Lignon, entre Ardèche et Haute-Loire. Au cours de ses haltes dans les bistrots, sur les places de village, elle croise un univers familier fait de rencontres toutes simples - cafetiers, serveuses, clients et commerçants -, dont elle dresse un portrait à la fois vif et tendre.

2014 - Format : 14 X 19,5 cm - 96 pages - Cheyne Editeur – Collection : Hors Collection (dans la collection Grands fonds). 

Prix : 16 € -

Réédition du récit original paru en 2000 et présenté ici.

LE PROGRÈS / RHÔNE - 9 juin 2013 -

(Fait divers : une enseignante lyonnaise trouve la mort sur la route dans le Doubs)

Comme nous le relatons dans notre édition de dimanche, un dramatique accident de la route a coûté la vie, samedi, à une cycliste lyonnaise près de Baume-les-Dames. Venue passer le week-end avec son mari dans le Doubs, le couple circulait à vélo sur une route départementale lorsque, pour une raison que l’enquête devra déterminer, un jeune automobiliste est venu la percuter violemment par l’arrière. Sous la violence du choc, cette dernière a été projetée dans un champ en contrebas de la chaussée. Grièvement blessée, la victime a été prise en charge par une équipe du Samu mais, malgré les soins prodigués, elle n’a pas survécu à ses blessures.

Une information judiciaire pour homicide involontaire a été ouverte et le conducteur du véhicule, dont la garde à vue été prolongée, doit être présenté au parquet de Besançon ce lundi.

Âgée d’une soixantaine d’années, Agnès Dargent résidait à Lyon où elle enseignait les Lettres au lycée Saint-Marc. Elle devait prendre sa retraite à la fin de cette année scolaire. Agnès était l’épouse de notre confrère Vincent Dargent, photographe de presse et qui fut en poste au Progrès durant de nombreuses années. Tous deux étaient des passionnés de cyclotourisme. De leurs périples à deux roues, Agnès avait écrit un livre au début des années 2000, « Échappée » (Cheyne Éditeur). Sorte de « récit méditatif » au long cours, ce livre écrit d’une plume sensible était une ode à la vie.

21:11 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Essai, France | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

29/03/2017

Akveld Joukje / Hopman Philip

 Va faire un tour-couverture.jpgVa faire un tour !

Auteurs et illustrateurs: Joukje Akveld / Philip Hopman

 

Bruno, le panda, et William, le chien, sont fâchés.

Bruno claque la porte et part à vélo droit devant à travers les rues, passe des feux, des ronds-points, avant de prendre un bateau et d’atteindre la campagne… Il se retrouve même pris dans une course cycliste. Petit à petit il se calme. Il se remet même en question : il n’aurait peut-être pas dû dire cela, peut-être que c’est sa faute après tout…

Bruno se décide à rentrer. William lui manque. Mais que va-t-il dire ?

Dans la rue, William l’attend devant la porte…

Ici, tous les personnages sont des animaux et chaque page a une vraie profondeur, une multitude de détails, un petit quelque chose qui fait penser à l’univers de Richard Scarry.

Les dessins aux pastels et à l’aquarelle, rehaussés par des touches d’encre, un brin désuets, n’en sont pas moins terriblement vivants, tout en mouvement.

 

201736 pagesÉditions La joie de vivre

Prix : 17,90 €

- Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog -  

21:25 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans BD, Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Brulein Philippe

 Brulein-couverture.jpg1963 En vélos vers St-Étienne

Auteur : Philippe Brulein

 

Cette année-là, en 1963, le Tour de France s’élance de Nogent-sur-Marne. Philippe, 18 ans, et Jean-Luc Brulein, 16 ans, eux décident de partir de Tourcoing, du Brun-Pain où ils grandissent. «  Tous les étés, nous allions chez notre oncle à Sury-le-Comtal près de Saint-Étienne. Nous avons décidé cette année d’y aller à vélo, aller et retour.  » Soit deux fois 750 km.

Les deux jeunes étudient les cartes de France, s’entraînent, calculent leur temps de parcours (six jours) et entretiennent leur vélo. «  On avait des vélos d’occasion sans dérailleur bien sûr. Et puis on les a fait réviser chez M. Decoëne, célèbre vendeur de vélos du Brun-Pain ! On les a même repeints.  » Ils testent le matériel et les muscles sur cent kilomètres en allant chez leur oncle Pierre à Cappelle Brouck.

«  Tout s’est bien passé, même pas une crevaison ! Nous avons eu beau temps. Il faut dire qu’en ce temps-là, il y avait beaucoup moins de voitures sur les routes. Et nous n’avions pas de téléphone. On ne pouvait communiquer qu’en envoyant des cartes postales lors de nos arrêts.  » Tous les soirs, les deux garçons montent leur canadienne, font brûler le réchaud… Le lendemain, ils paient leur camping et remballent leur barda qu’ils fixent sur les vélos. «  En ce temps-là, il y avait des fontaines dans les villages. On pouvait boire à chaque étape.  » Ils pédalent 120 à 130 km par jour et arrivent à Sury-le-Comtal en héros le 11 juillet 1963.

La suite est racontée dans la BD que vient d’éditer Philippe Brulein. « J’ai mis trois ans à la faire. Parfois je commençais à 6 heures et finissais à 23 heures. Quand on commence un dessin, on ne peut plus s’arrêter… »

 

201662 pages Autoédition disponible auprès de l'auteur à l'adresse suivante : Jean-Luc Brulein, 10 rue Édouard Branly, 59200 Tourcoing.

Prix : 5 € + 4,78 € de frais de port

D'après le site de « La Voix du Nord »

14:13 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans BD, France | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

26/03/2017

Bergey Lau & André Nicolas

velo_geant_RVB.jpgLe Vélo Géant

Auteurs : Lau Bergey & Nicolas André

Martha vit à la campagne. Son passe-temps préféré, c’est rouler à toute allure sur les chemins de traverse au guidon de son petit vélo. Un beau jour de printemps, ses parents lui offrent le grand vélo d’adulte dont elle rêve depuis longtemps. Mais un jeune homme s’installe à la maison pour travailler dans les champs de ses parents. Martha est partagée entre son vélo tant attendu et le si mystérieux Peter et ses intrigants talents : Peter est un ouvrier singulier, il est aussi dessinateur. Tous les soirs après la journée de travail, il s’installe à la grande table sous l’auvent de sa cabane et dessine dans des carnets de toute sorte. Martha, chargée de lui porter le dîner, prend l’habitude de l’observer, fascinée par la magie du geste, et l’imaginaire graphique de Peter. Mais à la fin de l’été, Peter s’en va... Le destin n’a cependant pas dit son dernier mot.

Une belle histoire tout en douceur et en finesse sur le pouvoir de l’imagination et de l’art et la force de l’amitié.

(Âge : À partir de 6 ans)

2017 – 40 pages – format 19 X 25 – Éditions La joie de lire – 5 chemin Neuf – 1207 Genève – Suisse.

Prix : 10 €

06:25 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans BD, Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

25/03/2017

Magnin Hervé

 Magnin-couverture.JPGLe meilleur ami de l'homme

Récit d'aventures

Auteur : Hervé Magnin

 

Pour raconter trente ans d’aventures à travers le monde, une pudeur équivoque impose ici une narration inattendue. Un brin narcissique, le je narratif cite un prétendu grand philosophe. MacGyver aurait dit : « Le meilleur ami de l’homme, ce n’est ni le chien, ni le cheval. C’est le couteau suisse ». C’est ce meilleur ami-là qui raconte en 1988 les 14 000 kilomètres à vélo entre Montréal et Bogotá. C’est lui en 1989 qui flippe et se perd dans la jungle du Darién entre Panamá et Colombie. C’est lui en 2012 qu’un geôlier du Hezbollah convoite dans une prison libanaise. C’est lui en 2013 qui fuit l’Iran pour se réfugier en Iraq. C’est lui qui dégoupille les grenades en Syrie. C’est lui qui disparaît mystérieusement en Serbie…

Tout commence en 1985 dans une caserne de l’armée française. Depuis, aventures et mésaventures s’enchaînent. Ce récit romanesque n’est nullement romancé. Il se peut pourtant que le lecteur doute de la véracité de ce qui y est relaté. L’incroyable ne mérite peut-être pas toujours d’être cru. Qu’importe… On voyage autant dans l’imaginaire que dans la réalité.

 

Hervé Magnin est un aventurier et un artiste protéiforme. Tel un couteau suisse, il a plusieurs lames à son manche, plusieurs cordes à « son » harpe. Musicien, poète, écrivain, comédien, cinéaste, plasticien, sculpteur, psychothérapeute, formateur… Ces carnets de voyage, il les a laissés mûrir pendant quelques décennies avant d’en extraire les passages les plus épiques pour les réunir dans ce récit.

 

2017304 pagesAutoédition disponible auprès de l'auteur et en écrivant à : Hervé Magnin, 476 chemin des Essarts, 73370 Le Bourget-du-Lac

Prix : 15 euros + 5 euros pour l’expédition.

Information fournie par Hervé Le Cahain

12:37 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Autobiographique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

La Pie du Pilat

 

La Pie du Pilat-couverture.jpgLa Pie du Pilat n° 9

Auteur : Association « Les 4 versants »

 

Si le vélo, après avoir écrit son nom en lettres d’or à Saint-Étienne, a perdu sa place dans l’industrie de la région, il est toujours aimé et pratiqué.

Pour se rendre compte de cet attachement, il suffit de sortir un dimanche ensoleillé : les routes et les chemins du Pilat sont sillonnés par des passionnés qui ne craignent pas les dénivelés.

L’observatoire du tourisme a évalué le nombre de cyclistes sur l’ensemble du Pilat (ViaRhôna comprise) à près de 75 000.

Vaste terrain de sport pour les pratiquants de VTT et de cyclotourisme, le Pilat a aussi vu naître des champions ; de grands penseurs l’ont aussi

parcouru et restent aujourd’hui célébrés. Enfin, à l’image de ceux qui l’utilisent au quotidien pour se rendre au travail ou faire des emplettes,

le vélo, qui forme avec le cycliste un couple performant – d’autant plus lorsqu’il est assisté électriquement – devient une composante des nouvelles formes de mobilité.

 

201440 pages – Édité par « Les 4 versants » 

Prix : 2,50 € Disponible en ligne ou auprès de Philippe Chételat.

Également en téléchargement gratuit

 

12:05 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Revues | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

22/03/2017

Fontaine Denis

 

Fontaine-couverture.jpgLa route de Tamanrasset

Auteur : Denis Fontaine

 

Au milieu des années 1980, un jeune homme s’embarque pour Alger, muni d’un vélo et d’une tente, afin de rallier Tamanrasset. Non pour un défi physique, mais pour aller dans le désert, partir à la découverte des paysages sahariens et à la rencontre des Algériens, pour commencer à être acteur de sa propre vie, après sept ans d’études. Le récit de sa randonnée d’oasis en oasis, à hauteur d’homme, fait revivre au présent cette Algérie saharienne, grandiose, belle et fraternelle, devenue pour l’instant quasi inaccessible – insécurité oblige –, ainsi que l’itinéraire intérieur d’un jeune homme en quête de son identité et du sens de son existence.

Au bout du voyage, le narrateur met ses pas dans ceux de Charles de Foucauld, jusqu’au plateau de l’Assekrem. Il rend ainsi hommage à cet ermite du Hoggar, fondateur involontaire de Tamanrasset, où il mourut il y a cent ans, le 1er décembre 1916.

 

Denis Fontaine est médecin. Responsable de projets humanitaires, puis directeur d’études en santé publique, il exerce maintenant en santé au travail.

La route de Tamanrasset est son premier roman, largement inspiré du voyage qu’il a effectivement réalisé à cette époque.

 

2016228 pages – L'Harmattan

Prix : 21 €                                         Information fournie par Hervé Le Cahain

 - Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog -  

 

17:31 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Afrique, Algérie, Romans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

21/03/2017

Laîné Marie-Odile

 Lainé-couverture.jpgÉcoute la route,

conversations vélocipédiques

Auteure : Marie-Odile Laîné

 

« la route ne va pas à quelque endroit mais elle est quelque chose »

Jean Giono, Provence

La tête dans le guidon, mon esprit flotte, quelque part entre l’espace vacant ouvert par la route et le macadam, ce macadam auquel j’ai décidé de me vouer, le temps d’une échappée belle en vélo par les plus petites routes du Lubéron.

La matière-route me rentre dans les jambes, transite par mon cœur et s’infiltre jusqu’à ma tête. Jamais je ne me sens seule ; la route est ce quelque chose, parfois ce quelqu’un, qui me tient compagnie.

Jamais je ne m’ennuie. Elle me réserve sans cesse des surprises. Au pire moment, elle a le mot pour rire. Elle m’invite au rêve, à la pensée, à l’émotion. Elle me ramène sans cesse à mon corps, me fait changer de peau, de monde.

Nous nous racontons des histoires. Elle est un monde à elle toute seule.

Dédicace :

À mes compagnons de route, marcheurs et pédaleurs, qui savent garder les pieds sur terre et la tête dans les nuages.

 

201680 pages – Éditions du Chameau 

Prix : 15 €

Information fournie par Hervé Le Cahain

21:29 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Photographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

15/03/2017

Clément Damien

clotoutismesLes frontières se lèvent

Autour du monde à vélo, révolution intérieure

Auteur : Damien Clément

RÉSUMÉ : « Nous avons trinqué, et jamais nous n’avions porté un toast aussi puissant. Car jamais un toast n’avait porté autant de sens qu’en cet instant. Nos regards se sont reportés sur la rivière et les gratte-ciel : nous allions prendre le large vers l’infini des étoiles. L’avenir était l’inconnu, mais plus important encore, l’avenir était un inconnu à construire et, pour la première fois de notre vie, nous en serions les artisans. »

Damien et Léo n’étaient que deux jeunes hommes, à peine sortis de l’âge étudiant, lorsqu’ils ont décidé d’un voyage à vélo. Un voyage qui s’est emparé de leur vie pendant 14 mois, qui les a portés sur 14 000 km. Un voyage qui s’est écrit dans l’asphalte et le sable, et parcourt aujourd’hui le fil de ces pages.

2017 - 270 pages - Jacques Flament Éditions - 44, rue principale - 
08380 La Neuville-aux-Joûtes

Prix : 20 €

 Information fournie par Hervé Le Cahain

10:53 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Tour du MONDE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

12/03/2017

Ambrose Tom

 Ambrose-couverture.jpg50 vélos qui ont marqué l'histoire du cyclisme

Auteur : Tom Ambrose

 

En à peine deux siècles d'existence, la bicyclette a profondément modifié le monde dans lequel nous vivons. Grâce à elle, hommes et femmes ont pu, pour la première fois, se déplacer à une vitesse raisonnable sans l'aide d'un cheval et profiter pleinement d'excursions en dehors des villes. Non contente de bousculer les conventions sociales en conférant aux femmes une nouvelle liberté, la bicyclette a également joué un rôle majeur en temps de conflit.

Ce guide richement illustré présente cinquante machines emblématiques de l'histoire du cyclisme, du premier vélocipède à pédales mis au point par le Français Pierre Michaux jusqu'aux vélos de course les plus modernes. À travers elles, retracez les grandes avancées technologiques et revivez les exploits sportifs qui ont fait la légende du cyclisme.

Embarquez pour un voyage passionnant à la découverte de l'évolution de la « petite reine » à travers l'Histoire.

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Traduction d'un livre anglais paru en 2013, cet ouvrage pourra intéresser celles et ceux pour qui la bicyclette reste un objet mystérieux et qu'ils souhaitent découvrir plus avant. De nombreuses illustrations, une maquette très agréable et une approche thématique assez complète fournira une porte d'entrée convenable vers le monde merveilleux de la « petite reine ».

Pour les autres, déjà au fait de cette histoire, et au-delà du plaisir visuel, l'intérêt risque plus de se concentrer sur des choix discutables (le quadricycle de Blanchard, depuis longtemps rayé de cette histoire par Jacques Seray et Keizo Kobayashi p. e., 4 des 50 vélos sont en réalité des accessoires...), des manques évidents (absence du vélo du Capitaine Gérard dans la partie consacrée à l'usage militaire, absence de randonneuses qui firent pourtant beaucoup pour l'avancée technologique et l'usage touristique) et des erreurs notables (orthographe de Paul de Vivie , confusion entre « Le Cycliste » et « Le Cycliste forézien »).

Donc, selon que vous soyez novice ou initié, votre choix pourra se porter sur cette parution ou sur une des nombreuses autres consacrées à l'histoire de la bicyclette !

 

2017224 pagesL'imprévu

Prix : 22,95 €

12:42 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

02/03/2017

Pouy Jean-Bernard

cyclotourismes54 x 13   (roman)

Auteur : Jean-Bernard Pouy

Illustrateur : Raphaël Defossez

J’ai démarré au kilomètre 85 dans une descente. Je fonce. À partir de maintenant, faut tenir.

Dans la dix-septième étape du Tour de France, Lilian Fauger, un jeune coureur dunkerquois, s’échappe contre toute attente du gros de la troupe avec une telle hargne qu’il va faire le trou.

Alors Lilian gamberge : si c’était son jour, son étape ?

Et quand, derrière, la chasse est lancée, il n’est plus qu’un fuyard, un évadé qui voit revenir sur ses traces une sorte de peloton d’exécution.

À quoi pense un homme seul dans l’effort et la douleur qui monte ?

C’est la question que pose Jean-Bernard Pouy dans ce roman : quatre heures de l’histoire d’un coureur cycliste. Quatre heures : une vie ;  un suspense. Un roman noir aussi.

Car le Tour, c’est encore les équipes – celle de Lilian s’est construite de bric et de broc – les sponsors, l’argent, la télé – « le sport à la télé »...

2016 – 192 pages –  L'Atalante éditionsPouy-couverture.jpg

Prix : 12,50 €

 

 

La couverture de l'édition originale de 1996, chez l'Atalante

13:00 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Romans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Marthaler Claude

 Zen-couverture.gifZen ou l'art de pédaler

Auteur : Claude Marthaler

 Préface : Didier Tronchet

Avec 19 dessins de Bertrand Soulié

 

«Voyager est une expérience très subjective,

une conspiration entre perception, imagination et contrainte physique.»

Par ces mots, Claude Marthaler révèle son engagement total dans cet art de vivre qu’il a fait sien. Pédaler et jouir de cette euphorie qui le porte et le transporte, qui lui fait enchaîner envolées déraisonnables et calembours hallucinés.

Il livre ici une réflexion «vélosophique» qu´il transcrit avec poésie et humour.

« Voyager lentement, c’est rencontrer rapidement». Voilà l’autre secret de cette énergie incroyable qu’il déploie : le bonheur de la rencontre et du partage.

Pour Claude, «enfourcher un vélo, c’est aussi chevaucher tous les paradoxes ». La fragilité devient une force, le rythme indolent un accélérateur.

Il rend ainsi à la Terre sa vraie dimension, à la fois immense et intime. La juste mesure du monde.

 Claude Marthaler, inconditionnel du vélo, a parcouru la planète en tous sens, à toutes les altitudes et latitudes. Il est l’auteur de neuf ouvrages, dont Le Chant des Roues, sept ans à vélo autour du monde (Éditions Olizane, 2002), lauréat du Prix René Caillé en 2003.

 

2017160 pagesÉditions Olizane

Prix : 15 €

Les autres livres de Claude sont également présentés sur ce blog, découvrez les en utilisant la fenêtre de recherche.

10:56 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

28/02/2017

Mingam Erwann

 Mingam-couverture.GIFEn Chasse Patate

Petit lexique impertinent du cyclisme

Auteur : Erwann Mingam

 

Savez vous parler cycliste ?

Les cyclistes aussi ont un langage propre à leur discipline : des expressions parfois communes (« en danseuse »), bien souvent méconnues (« La Socquette légère ») et généralement très imagées (« Sucer la route »). En Chasse Patate c'est 65 expressions du cyclisme expliquées et revisitées sur un ton humoristique. Pour illustrer ces expressions, de nombreuses citations des plus grands coureurs cyclistes sont détournées (Jan Ulrich, Greg Lemond, Lance Amstrong, Alberto Contador) et agrémentées de documents vintages et comiques sur le cyclisme (Photos anciennes, vieilles affiches, cyclistes de légende).

Erwann Mingam, est originaire du Finistère. Depuis toujours il partage avec sa famille la passion du cyclisme. Ancien collaborateur des Cahiers du Football, il a écrit de nombreuses chroniques mêlant son métier d'avocat et sa passion pour le sport. Il a participé à l'écriture d'un ouvrage sur le langage du foot (À partir de là – le parler foot haut en couleurs, Editions Mango – les cahiers du foot). C'est dans ce même esprit de partage de sa passion pour le vélo qu'il aborde ici les mots fleuris du cyclisme.

 

Exemples :

Les mains sur les cocottes

Illustre une position du cycliste, qui place ses mains vers le haut du guidon, à la jonction avec les poignées de frein. Cela trahit une certaine désinvolture, voire un dilettantisme, comme on n'en voit guère qu'au cours de la dernière étape du Tour – sauf quand Jean Robic décide d'aller gagner ce jour-là. Il faut toutefois demeurer vigilant, lorsque l'on garde les mains sur les cocottes, à ne pas passer sur un nid-de-poule, ni se prendre le bec sur une route de crête.

« J'ai mis la main sur les cracottes. » Jan Ullrich

Gagner d'un boyau

Qualifie une victoire remportée d'extrême justesse, au bout du sprint, dans un écart si infime qu'il ne représente pas plus de l'épaisseur d'un boyau de bicyclette. L'expression est déclinable en fonction de l'écart entre le second et le vainqueur, qui peut l'emporter d'un boyau (Duclos-Lassalle à Roubaix en 1993), d'un pneu (au pire, Elli, au Midi Libre 1997) ou d'une chenille de tank (Cavendish à peu près partout). En vérité, le gagnant l'emporte avec ses tripes et mets ses rivaux abats.

« J'ai perdu d'un boyau, et ça fait mal au cul. » Laurent Fignon en 1989.

 

2015184 pagesSolar Éditions.

Prix : 12,90 €

18:41 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

26/02/2017

Berthelot Vincent

 Berthelot-couverture.pngLe messager du Clepscycle

Auteur : Vincent Berthelot

 

Vincent est un nouveau retraité. Il offre son temps pour porter avec son vélo-couché, vos messages manuscrits, importants mais pas urgents. Il les remet en mains propres à d'heureux destinataires perdus de vue mais pas de cœur. Il espère ainsi entretenir un lien qui vous est cher mais que compliquent les turpitudes de la vie « moderne ».

Ce livre est le fruit de sa première tournée de facteur. Six mille kilomètres et des rencontres à foison donnent naissance à ces chroniques voyageuses construites par le hasard de cette correspondance.

 Extrait : « Oui, j’ai aussi pleuré des bonheurs partagés. Ces larmes étaient douces et sucrées. Je ne me souviens pas avoir jamais tant pleuré que pendant ce voyage. Il me reste encore, à l’évocation de ces souvenirs, quelques scories humides qui perlent à mes paupières.

Et je vous vois sourire ou me prendre le bras. Et nous travaillons ensemble à rassasier cet insatiable besoin de consolation qui habite chacun de nous. Et ce moment est lumineux. C’est pour cela qu’il vaut d’être vivant. »

Pour en savoir plus, voir le site de l'auteur.

 

2017 - 62 pages - Autoédition

Prix : 11 € + frais de port 3,50 €

Livre disponible à la librairie Libellune de Redon (35) ou par correspondance auprès de :

Christophe Buchy, Librairie Libellune, 21 Rue Notre Dame, 35600 Redon

Information fournie par Hervé Le Cahain

20:59 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

25/02/2017

Renaud Yvette et Michel

 Charente-couverture.jpgVélocipèdes et bicyclettes en Charente

150 ans de sports et de loisirs

Auteurs : Yvette et Michel Renaud

 

L’utilisation du vélocipède est précoce en Charente : les premières compétitions datent de 1869. Avant la fin du 19e siècle, les clubs ont déjà rendu populaire le sport cycliste.

Le lecteur retrouvera avec plaisir les coureurs qui l’ont fait vibrer aux étapes charentaises du Tour de France, lors du Bordeaux-Paris, des grands prix, des critériums et des circuits, sans oublier les courses qui animaient les frairies annuelles… 

Mais la bicyclette ne s’arrête pas là… Évasion et liberté, santé et convivialité, effort et plaisir, autant d’objectifs chers au cyclotouriste qui motivent toujours le « vététiste » d’aujourd’hui.

C’est toute l’histoire du vélo en Charente dans ses multiples aspects - utilitaires, sportifs et ludiques - que propose cet ouvrage riche d’illustrations originales et d’anecdotes vécues.

 

2016224 pagesÉditions Foyer Arts et Loisirs Manslois.

Prix : 18 €.

Pour se procurer ce livre : FALM - Section Collections, Hôtel de Ville, 16230  MANSLE

Pour en savoir plus, consulter le site dédié au livre

 Information fournie par René Codani

17:14 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Blanchard Tristan

Blanchard-couverture2.jpgJe suis cycliste et je vous emmerde !

Auteur : Tristan Blanchard

 

Ce livre est un petit guide destiné à l’usager du vélo pour le sensibiliser au bordel urbain dans lequel il s’est fourré.
Quel est ce monstre sanguinaire qui cherche à m’écraser contre le trottoir ? Quel est cet individu inconscient, surgissant de nulle part pour me barrer le passage ? Qui sont tous ces énergumènes qui me pourrissent la vie alors que je me rends tranquillement à mon travail sur mon vélo ? Des gens, tout simplement. Des citadins qui agissent comme à leur habitude, sans réfléchir et en mettant le bazar partout où ils passent. Car entre l’agressivité des automobilistes et l’inconscience des piétons, sans oublier la bêtise des autres cyclistes, le trajet quotidien à travers la capitale a vite fait de se changer en véritable parcours du combattant.

 

2017110 pagesCoëtquen Éditions.

Prix : 12 €.

Parution prévue le 3 mars 2017.

Information fournie par Hervé Le Cahain

Une critique de ce livre est à lire sur le site de l'association "Vélo pour tous en Pays rochefortais".

11:54 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

23/02/2017

Moore Tim

 Iron Curtain-couverture.jpgThe Cyclist Who Went Out in the Cold

Adventures Along the Iron Curtain

Auteur : Tim Moore

 

Commentaire de Jean-Yves Mounier

Encore un écrivain voyageur qui va nous faire regretter de ne pas mieux maîtriser la langue de Shakespeare...

Sur un vieux vélo pliable MIFA datant de la RDA , Tim va s'élancer sur l'Eurovélo13 - Iron Curtain Trail au mois de mars en partant du point le plus septentrional du parcours pour arriver 10 000 kilomètres plus loin sur les bords de la Mer Noire.

Les projets originaux, Tim Moore sait en élaborer sur sa bicyclette : en 2001, il publie son aventure sur le parcours du Tour de France, en 2014, il nous raconte comment il a refait sur vélo et costumes d'époque le parcours du très difficile Giro de 1914 qui, sur 81 participants au départ, n'en vit arriver que 8.

Le voyage de Tim Moore le long du Rideau de Fer a fait l'objet de nombreux articles sur internet, nous vous recommandons, pour les francophones, celui-ci et pour les anglophones, celui-là.

 

Livre en anglais. À quand une édition française qui reprendrait ces superbes couvertures ?

2016352 pagesYellow Jersey Press

Prix : £14.99

Moore-Tour de France.jpg

 Moore-Gironimo.jpg

 

12:13 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

20/02/2017

Bonnefond Jean

 Bonnefond-couverture.jpgDemain d'autres viendront

Auteur : Jean Bonnefond

 

à Vélocio... l'amour de Florence sauvera-il Bertrand de la fatalité qu'il porte en lui ?

Le drame se noue sous les immenses sapins, avec quelquefois là-haut, taillée au couteau comme dans une chair vivante, la longue traînée du ciel.

- Adieu !

- A l'année prochaine !

Bon Dieu ! Qu'on a été content de se revoir ! Quelle grande famille que celle du vélo !

Tout à coup, Juste Rouquerolles s'arrête. Et si Mathilde avait raison ! … Bertrand qui n'était pas là.

Soudain lui apparut l'évidence d'une catastrophe.

Commentaire de Jean-Yves Mounier

 Conflits familiaux, concurrence amoureuse, relations professionnelles, rien de très original dans ce roman écrit en 1976 si ce n'est le milieu dans lequel il se déroule, celui des industriels du cycle de la région de Saint-Étienne et le site de son action principale, le col de Grand Bois, connu aussi comme col de la République et qui voit se dérouler tous les ans depuis 1922 une célèbre montée chronométrée connue sous le vocable de « Montée Vélocio » , en hommage à Paul de Vivie, alias Vélocio, apôtre de la polymultipliée à qui ce livre est dédié.

Ce roman est donc l'occasion de plonger dans l'ambiance des ateliers de constructions de cycles, de découvrir les réceptions organisées par la Chambre syndicale du Cycle, de partager la passion des cyclistes participant à cette épreuve sportive annuelle. Et de retrouver la trace de grands noms de la bicyclette comme le coureur et constructeur  André Bertin et Jean Bonnefond lui-même qui mit au point le célèbre tube Super-Vitus dans les Ateliers de la Rive, qui offraient ce livre à sa sortie.

 

228 pages – 1978 – Autoédition

16:20 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Romans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

12/02/2017

Bauer Carl Johann Siegmund

 Bauer-couverture.jpgBeschreibung der v. Drais'schen Fahr-Maschine und einiger daran versuchten Verbesserungen

Auteur : Carl Johann Siegmund Bauer

 

Il y a 200 ans, plus précisément le 12 juin 1817, le Baron Karl von Drais a fait à Mannheim la première sortie sur sa nouvelle « machine à aller » à deux roues. L'invention de cet ancêtre de la bicyclette est considérée comme le début de « l'auto-mobilité », pour la première fois des milliers de personnes dans les années suivantes s’assiéront sur des machines au lieu de chevaux et exploreront ainsi individuellement leur environnement.
Le mécanicien de Nuremberg, Carl Johann Siegmund Bauer (1780-1857), a écrit la même année un livre sur la machine du Baron, qui devient ainsi le premier livre de l'histoire sur la bicyclette. À côté des détails sur la machine et les instructions pour son utilisation, il fait un certain nombre de propositions sur la façon d'en améliorer, à son avis, le principe de fonctionnement.
L'annexe à la présente réédition de l'ouvrage de Bauer présente aussi la correspondance entre Drais et Bauer, ainsi que la copie d'une brochure illustrée, dans laquelle Drais lui-même présente au public son invention - maintenant décrite comme « machine à courir » - et l'invite à l'achat.

Le Professeur Dr. Hans-Erhard Lessing, auteur de la postface, est un physicien et un historien des techniques. Il est considéré comme l'expert allemand sur l'histoire de la bicyclette, et a publié de nombreux livres et essais, comme son essai de 564 pages « Bicycle Design – An illustrated history » (avec Tony Hadland) et sa biographie de Drais « Automobilität – Karl Drais und die unglaublichen Anfange » . Il est également conseiller pour le site de l'informaticien Sören Fink consacré à Drais .

 Livre en allemand, traduction de Jean-Yves Mounier.

 

2016112 pagesWesthafen Verlag.

Prix : 9,95 €

Après sa visite au Technomuseum de Mannheim, Claude Marthaler nous a envoyé un article sur les 200 ans de la Draisienne paru dans le quotidien suisse "La liberté". À lire ici.

09:18 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire, techniques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

08/02/2017

Thomas Edward

 Thomas-couverture2.jpgIn Pursuit of Spring
Auteur
: Edward Thomas

 

En mars 1913, alors que les nuages menaçants de la Grande Guerre s'amoncellent, Edward Thomas part à vélo de Clapham (Quartier de Londres) aux Collines Quantock dans le Somerset. Le grand poète a raconté son voyage à travers des photos et des carnets. Il les a publiés plus tard dans “ In Pursuit of Spring ” (À la poursuite du Printemps ), un livre actuellement considéré comme sa meilleure œuvre en prose. Edward Thomas n'est pas connu pour ses photographies, mais ces images bien cachées dans des archives depuis plusieurs années, témoignent très précisément de ce qu'il a vu – à Guildford, Winchester, Salisbury, à travers la Plaine, jusqu'au Canal de Bristol – et associent les pensées et les sentiments du poète dans une élégie mélancolique d'un monde maintenant disparu.

Les éditions Little Toller sont enchantées d'avoir découvert ces photographies et de pouvoir les publier pour la première fois.Préfacée par Alexandra Harris, l'auteur renommé de “ Weatherland ”, “ Romantic Moderns ”, la nouvelle édition de “ In Pursuit of Spring ” de chez Little Troller sera publiée le 3 mars, jour de l'anniversaire d'Edward Thomas, et contiendra plus de cinquante photographies prises pendant son voyage.

En 2014, pour commémorer le centenaire de “ In Pursuit of Spring ” la radio BBC Radio 4 a diffusé une série dans laquelle le présentateur Matthew Oates a suivi les pas de Thomas. Cette édition avec les photographies de l’auteur sera largement étudiée et trouvera sans aucun doute un nouveau public pour Thomas.

Edward Thomas (1878-1917) était un grand poète, un essayiste et un romancier. Probablement plus connu pour son poème “ Adlestrop ‘’, il est maintenant considéré comme une figure emblématique pour les écrits sur la campagne et les paysages. 

Alexandra Harris est l'auteur de “Weatherland ”, “Modernism on Sea ”, “Virginia Woolf ” et “ Romantic Moderns ” qui a remporté le prix du Premier Livre du journal le Guardian. Elle a récemment présenté sur la Radio 4 une émission sur les promenades de Virginia Woolf. Elle donne des conférences à l'Université de Liverpool.

Lieux cités dans le livre : les comtés du sud de l'Angleterre, Clapham, Dorking, Guildford, Farnham, Alton, Winchester, Salisbury, Trowbridge, Shepton Mallet, Glastonbury, Bridgewater, Wells, Watchet.

 Livre en anglais, traduction d'Isabelle Reutin

 

2016200 pagesLittle Toller Books.

Prix : £12.00

 

En 2015, 2 cyclistes sont partis « à la poursuite du printemps » sur les traces d'Edward Thomas et en livrent le récit sur un très beau site qui donne envie d'y aller voir... 

 

Informations fournies par Hervé Le Cahain

11:13 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Angleterre, Histoire | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

Seray Jacques

cyclotourisme Paris-Brest-Paris 1981-2015

Les coureurs et les randonneurs

Auteur : Jacques Seray

« J’ai rêvé d’une véritable course utilitaire, courue par des hommes... qui ne chercheraient pas (tous) à dévorer la distance sans prendre une heure de sommeil, qui dormiraient aux moments voulus par leur tempérament, qui feraient en un mot du vélocipède routier avec paquetages et lanternes. » D’emblée, en 1891, Pierre Giffard définit l’épreuve telle qu’elle subsiste de nos jours chez les randonneurs et les audax.

Jusqu’en 1951, le monde des coureurs professionnels, par vagues décennales, a adopté le principe des 1 200 kilomètres non-stop. Puis il s’est retiré. Si l’épopée des Terront, Garin, Georget, Mottiat, Opperman, Hendrickx et Diot est ici contée par le menu, celle de leurs frères, les randonneurs, l’est tout autant. Avec un regard accentué sur ceux dont l’engagement physique est total, et qui, d’une certaine manière s’inscrivent comme leurs successeurs.

Seray-PBP2007.jpgSeray-PBP2011.jpg

 

Il existe deux autres éditions de ce livre, parues successivement en 2007 et 2011.       

 

 

 

 2015- 144 pages - Autoédition disponible auprès de l'auteur.

Jacques SERAY - 8, allée de Normandie -78140 VÉLIZY - 01 34 65 00 39.

Prix : 30 € port inclus

06:09 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Documents, France, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

07/02/2017

Wells H.G.

 

Wells-couverture.jpgLa burlesque équipée du cycliste

Auteur : H. G. Wells

 

Des Don Quichotte, chaque époque en voit naître une kyrielle. Au début du siècle, ils enfourchaient un vélo, comme cet Hoopdriver qui se lance sur les routes campagnardes afin de mieux maîtriser sa Rossinante d'acier. Ainsi, sans le vouloir, au cours de son périple, le petit vendeur de calicot découvre l'amour. Mais la Dulcinée peut être envoûtée par un suborneur. Alors commence la véritable aventure. Elle a le parfum des Pickwick papers de Dickens. Elle aurait pu être interprétée par Buster Keaton.
En effet, on sourit ou on rit de cette équipée, mais, quelquefois, le rire se coince dans la gorge.

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Cet ouvrage est la traduction française de « The wheels of chance » paru en 1896 ; d'abord édité en 1906 en France sous le titre « La burlesque équipée du cycliste », il fera l'objet d'une nouvelle traduction en 1926 sous le titre « Les roues de la chance » plus proche de l'original avant de reparaître dans la collection de poche Folio sous son premier titre français. Aucune de ces éditions n'a cru bon de reprendre les belles illustrations de James Ayton Symington figurant sur l'édition originalWells-illustration.jpege.

 

Ce roman fait l'objet d'une très complète fiche Wikipedia que nous vous invitons à consulter pour en savoir plus. 

 

1984288 pagesFolio Gallimard (format poche)

Prix : 8,20 €

Pour nos lecteurs anglophones, nous signalons également la parution d'une étude sur l'importance de la bicyclette dans les œuvres de H. G. Wells, également présentée sur ce blog.

14:50 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Angleterre, Romans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Whiters Jeremy

 

Wells-icouverture-anglais.jpgThe War of the Wheels, H. G. Wells and the Bicycle

Auteur : Jeremy Withers

 

Le père de la science fiction et l'importance de la bicyclette dans ses œuvres.

 « Withers présente au lecteur une interprétation magistrale de la passion de Wells pour la bicyclette, à la fois dans ses écrits et dans sa vie personnelle. On devrait fortement conseiller la lecture de ce livre aux historiens spécialistes du vélo et aux amateurs de Wells mais aussi à ceux intéressés par le lien entre le transport et le changement social au tournant du XXe siècle. » - Glen Norcliffe, Professeur Émérite de Géographie, à l’Université de York,  Toronto.

« Dans « The War of the Wheels », la modeste bicyclette apparaît comme intimement liée aux questions d'environnement, de guerre, de changement social, de sexualité et d'écriture. L'analyse de toute une série de livres de Wells, dont beaucoup sont peu lus, est tout aussi bien venue. Jérémy Withers donne aux lecteurs de littérature victorienne et moderniste un point de vue totalement nouveau sur la technologie et la littérature, sous un angle délicieusement inattendu. » - Sarah Cole, professeur de littérature anglaise et comparée.

« Une lecture passionnante : pas uniquement sur un auteur et un moyen de transport, mais plus largement sur la modernité, l'écologie et la technologie » - Simon J. James, du Département des Études d'Anglais à l'Université de Durham.

 Jeremy Withers est professeur adjoint d'anglais à l'Université d'État de l'Iowa. Il est le coéditeur de Culture on Two Wheels: The Bicycle in Literature and Film.

Livre en anglais, traduction d'Isabelle Reutin

 

2017264 pagesSyracuse University Press

Prix : $29.95

Information fournie par Hervé Le Cahain 

14:44 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer